Diplomatic Security Service (DSS)

Publié le par Roger Cousin

Le Diplomatic Security Service (DSS) (service de sécurité diplomatique) est le service de sécurité du département d'État des États-Unis, il dépend du Bureau of Diplomatic Security.

Visite de Fidel Castro à Washington en 1959; au premier plan à gauche, un agent du Office of Security .

Visite de Fidel Castro à Washington en 1959; au premier plan à gauche, un agent du Office of Security .

Le Diplomatic Security Service a été fondé sous le nom de Bureau of Secret Intelligence en 1916 par le secrétaire d'État des États-Unis Robert Lansing qui après avoir utilisé des agents du United States Secret Service et du Military Intelligence Division a souhaité disposer d'un service en propre alors que États-Unis s'engagent dans la Première Guerre mondiale. Il comportera un petit nombre d'agents qui effectueront du contre-espionnage sur les fonds privés du secrétaire d'État. En 1945, il prend le nom d'Office of Security (SY) puis; suite à la réorganisation consécutive à l'attaque contre l'ambassade américaine à Beyrouth en 1983; il prend son nom actuel en 1985.

Le Diplomatic Security Service est chargé de la protection, en 2011, d’environ 400 sites du département d'État à l'étranger (ambassades, consulats, etc.) et sur le sol américain. Il s'occupe également, souvent en collaboration avec le United States Secret Service de la protection des diplomates américains à l'étranger et de celle des dignitaires étrangers en visite aux États-Unis ainsi que de la protection de certains chefs d'États alliés en situation difficile (les présidents du Libéria et d'Afghanistan…). Il participe a l'évacuation de citoyens américains en difficulté. Les valises diplomatiques américaines sont sous sa responsabilité. Ses agents peuvent participer à des arrestations à l'étranger telles celle de Ramzi Yousef et des extraditions d'individus résidents aux États-Unis et recherchés à l'étranger. Ce service entraîne également certaines unités de police étrangères.

Son budget est en augmentation dans les années 2000 passant de 24 millions de dollars américains en 2006 à 70 millions en 2010. En 2011, son personnel qui a considérablement augmenté suite à la guerre contre le terrorisme et les interventions en Afghanistan et en Irak, est le suivant, l'ambassade des États-Unis en Irak avec plus de 5 000 agents de sécurité privé et 200 agents spéciaux étant en 2012 de loin le plus gros poste à l'étranger :

Salariés du DoS

  • Agents spécial 1 796 personnes
  • Investigateurs-ARSO 75 personnes Agents spéciaux chargés des fraudes sur les passeports et les visas
  • Investigateurs criminels 73 personnes    
  • Officiers de l'ingénierie de sécurité 207 personnes Chargés de la sécurité technique et informatique
  • Spécialistes techniciens de sécurité 133 personnes Idem
  • Courriers 101 personnes Chargés des valises diplomatiques
  • Spécialistes de la sécurité de protection 38 personnes Supervise la sécurité en Irak, Afghanistan et Pakistan

Militaires du département de la Défense détaché au DoS

  • Gardes de sécurité de l'USMC 1 170 personnes Rattaché au Marine Corps Embassy Security Group, anciennement Marine Security Guard Battalion
  • Seabee    116 personnes Maintenance et construction

Contractuels privés

  • Agents de sécurité privés 1 377 Entreprises de sécurité privées offrant des services de protection pour les dignitaires en environnements critiques en Irak, en Afghanistan, au Pakistan et Israël.
  • Gardes de sécurité diplomatique 35 150 Gardes non-américains assurant la sécurité du périmètre des enclaves diplomatiques et des zones résidentielles à l'étranger.
  • Support contractors 1 680 Personnels de soutien administratif
  • Agents de protection en uniforme 848 Agents de sécurité privés des établissements du département d'État aux États-Unis

Ces chiffres n'incluent pas le personnel administratif employé localement. On note qu'il y avait 488 enquêteurs étrangers qui aident à des enquêtes criminelles. Les principaux fournisseurs de services de sécurité pour le département d'État sont DynCorp International (708 millions de dollars de contrats en 2010), Lockheed Martin (290 millions de $ de contrats en 2010), Triple Canopy (265 millions de $), United States Training Center -filiale de Academi- (126 millions de $), Afognac Native Corporation (111 millions de $).

Un contrat d'une valeur totale de 10 milliards de dollars pour la sécurité des représentations diplomatiques américaine à l'échelle mondiale nommé Wolrdwide Protective Services (WPS) est attribué le 29 septembre 2010 à huit firmes : Aegis Defence Services, DynCorp International, EOD Technology, Global Strategies Group, SOC, Torres International Services, Triple Canopy et International Development Solutions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article