Wilkinson June

Publié le par Mémoires de Guerre

June Wilkinson est née le 27 mars 1940 à Eastbourne, Angleterre. Ayant fait ses débuts sur les planches à l’âge de 12 ans, elle devint la plus jeune danseuse seins nus au Windmill Theatre de Londres de 1957 à 1958, et ce, dès l’âge de 15 ans. 

Wilkinson June

Carrière

Durant une tournée promotionnelle aux Etats-Unis, elle fut découverte par Hugh Hefner. Sa première apparition dans Playboy, en septembre 1958, fut intitulé "La poitrine". Elle était brune à l’époque mais lors de séances de photos postérieures elle était blonde. La seconde apparition de June Wilkinson dans Playboy fut photographiée par Russ Meyer. Meyer était alors un photographe indépendant et il tournait son révolutionnaire L’Immoral Mr. Teas (1959). Comme à cette époque elle était sous contrat avec Seven Arts, Wilkinson ne pouvait pas apparaître officiellement dans le film de Russ Meyer. Cependant, sans être ni créditée ni payée, en signe de faveur donnée au réalisateur, les seins de June Wilkinson peuvent être vus à travers une fenêtre dans une scène.

Wilkinson apparut de nouveau dans Playboy en août 1959 sous le gros titre "La Poitrine à Hollywood." Durant cette période, elle apparut avec le Spike Jones's band, en compagnie de l’acteur Billy Barty. Se remémorant cette période de sa carrière, June Wilkinson se rappela affectueusement de Barty, mais commenta que Spike Jones, en dehors de la scène n’avait aucun sens de l’humour. En 1960, Wilkinson fut mise en valeur à quatre reprises dans Playboy, en juin, en juillet, en août et en octobre et de nouveau en novembre. Son apparition dans le numéro de novembre fut intitulée "La Poitrine Revisite Playboy". June Wilkinson apparut en 1960 dans le film Voodoo, Macumba Love, qui fit la promotion de ses mensurations comme étant "112-51-91". Pourtant rapportées comme étant à l’époque de "114-56-89", en 1963 Wilkinson affirma que ses mensurations étaient actuellement "102-56-89".

En 1961 Wilkinson fit plusieurs apparitions sur les planches de la Côte Ouest des Etats-Unis avec des performeurs comme Louis Jordan dans Marriage Go Round, Silvia Sidney dans Come Blow Your Horn et Milton Berle dans Norman, Is That You?. Elle eut un bref rôle, en 1962, dans le film de John Cassavetes, Too Late Blues. En décembre 1962, Wilkinson fit sa dernière apparition dans Playboy, bien que ses photos continuèrent à être utilisées dans le magazine pour des numéros spéciaux anniversariaux ou rétrospectifs. Bien qu’elle ne fut jamais une playmate officielle, elle figura dans le magazine à sept reprises bien distinctes et fut une des modèles de photos les plus populaires du magazine. Elle apparut dans plus de 50 autres magazines masculins de 1958 à 1970, ce qui en fit une des modèles les plus photographiées de l’époque.

Wilkinson fut, en 1963, la star du film de Myron Gold, La aabia por dentro ou The Rage. Réalisé à Mexico, le film voit Wilkinson dans un rôle de stripteaseuse avec un gigolo. Elle rencontra en 1972 Dan Pastorini, arrière de football américain des Houston Oilers et des Oakland Raiders et ils se marièrent en 1973. Ils furent les costars en 1974 du film Florida Connection (aussi connu sous le titre de Weed), pour le producteur de Rage. Le couple divorça en 1982 et June Wilkinson ne se remaria jamais. Elle a une fille, Brahna. Dans les années 1970 et 1980, June Wilkinson fut la vedette d’une série de comédies légères telles que "Three in a Bedroom," "The Ninety-Day Mistress" (avec Eve McVeagh) et "Will Success Spoil Rock Hunter?"

En 1997, alors vers la fin de la cinquantaine, June revint devant les objectifs pour une séance de nus dans The Best of Glamour Girls: Then and Now vol. 2 (Winter 1997). En 1999 quand Playboy publia sa liste des "100 Stars les plus sexy du siècle," June arriva en 30ème position. Actuellement elle est l’animatrice de "The Directors," une émission sur le cable dans laquelle elle interviewe des cinéastes. Elle produit aussi une émission sur l’histoire de la mode intitulée "Glamour's First 5000 Years." Sa contribution au western se cantonne à un rôle non crédité dans “La caravane vers le soleil” (1959), son premier film et celui de Billie dans “Three Bad Men” (2005), son dernier film.

Wilkinson June

Filmographie

  • 2005 Three Bad Men - Billie
  • 1990 Keaton's Cop - Sandra Channing / Big Mama
  • 1987 Medium Rare
  • 1987 Talking Walls - Blonde
  • 1986 Vasectomy: A Delicate Matter - Mrs. Cromwell
  • 1986 Sno-Line - Audrey
  • 1984 Frankenstein's Great Aunt Tillie - Randy
  • 1976 The Florida Connection - Britt Claiborne
  • 1973 Le mac (uncredited)
  • 1971 Doris comédie (TV Series) - Laura - The People's Choice (1971) ... Laura
  • 1968 Batman (TV Series) - Evelina - Nora Clavicle and the Ladies' Crime Club (1968) ... Evelina - Louie's Lethal Lilac Time (1968) ... Evelina (uncredited)
  • 1964 The Candidate - Angela Wallace
  • 1962 L'inconnu du gang des jeux - Bride (uncredited)
  • 1962 La rabia por dentro - Rita the starlet
  • 1962 The Bellboy and the Playgirls
  • 1961 Un pyjama pour deux - Sigrid Freud - Stripper on Standee (uncredited)
  • 1961 The Continental Twist - Jenny Watson
  • 1961 La ballade des sans-espoirs - Shorty - Girl at Bar (uncredited)
  • 1961 77 Sunset Strip (TV Series) - Little Maxine - Vamp 'til Ready (1961) ... Little Maxine (uncredited)
  • 1960 La sorcière noire - Sara
  • 1960 Career Girl - Joan
  • 1960 La vie privée d'Adam et Ève - Saturday
  • 1960 Grand Jury (TV Series) - Boxing Scandal (1960)
  • 1959 L'immoral M. Teas - Nude Torso in Window (uncredited)
  • 1959 Caravane vers le soleil - Buxom Blonde at Marie's Place (uncredited) 

Publié dans Acteurs et Actrices, Mode

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article