21ème Panzerdivision

Publié le par Mémoires de Guerre

La 21e Panzerdivision était une division blindée de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été formée au début de l'année 1941, comme 5ème division légère (5. leichte Division), parfois aussi appelée division légère Afrika (leichte Division Afrika). En août 1941, elle prend son nom définitif. Elle est ensuite reconstituée plusieurs fois par la suite après avoir été précédemment anéantie.

Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks
Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks

Johann von Ravenstein - Gustav-Georg Knabe - Karl Böttcher - Georg von Bismarck - Alfred Bruer - Carl-Hans Lungershausen - Heinz von Randow - Kurt Freiherr von Liebenstein - Heinrich-Hermann von Hülsen - Edgar Feuchtinger - Oswin Grolig - Franz Westhoven - Helmut Zollenkopf - Werner Marcks

Opérations en Afrique du nord

Pour secourir l'armée italienne en déroute en Libye, le 11 janvier 1941, Adolf Hitler ordonne à la Wehrmacht d'envoyer un Speerverband (« détachement de pointe ») formé à partir des unités issues de la 3ème Panzerdivision. Ce groupement prend le nom de 5. leichte division et est confiée au Generalmajor Johannes Streich. Le 5 février, Hitler décide d'envoyer une deuxième division et le lendemain, il charge Erwin Rommel de prendre le commandement de ces deux unités, ainsi que des troupes mécanisées italiennes. Rommel arrive à Tripoli, le 12 février, suivi deux jours plus tard par l'avant-garde de la 5. leichte Division, à savoir l'Aufklärungsabteilung 3 et le Panzerjägerabteilung (mot.) 605. Ces faibles forces montent quelques coups de main, pour impressionner les Britanniques, qui de tout façon, ont ordre de suspendre leur avance.

Le 11 mars, c'est le Panzer regiment 5, qui débarque, avec 150 chars dont 80 PzKW III et PzKW IV. Le 31 mars, Rommel déclenche une contre-attaque, en coupant à travers le désert, et repousse les Britanniques jusqu'à la frontière égyptienne, encerclant la garnison australienne de Tobrouk, le 11 avril. Cependant, les assauts contre le port échouent face à la détermination de la 9ème Australian division, qui parvient même à anéantir, un des deux bataillons de mitrailleurs de la 5. leichte Division, le Maschinengewehr Btl. 8, lors d'une contre-attaque, le 13 avril, la situation est alors bloquée et Rommel, doit attendre des renforts et une amélioration de son ravitaillement, pour reprendre son avance vers l'Égypte.

Après l'arrivée de la 15ème Panzerdivision sur le théâtre africain, le 1er août 1941, la 5ème division légère est restructurée et prend le nom de 21ème Panzerdivision. Elle faisait alors partie de l'Afrikakorps commandé par le Generalfeldmarschall Erwin Rommel. La division fut employée durant la campagne d'Afrique, au début surtout contre des unités britanniques, plus tard contre diverses unités alliées. Lors de la seconde bataille d'El Alamein et lors de sa retraite vers la Tunisie en 1942, la division a subi de lourdes pertes. Elle était à la tête de la contre-attaque lors de la bataille de Kasserine mais elle fut anéantie, comme la plupart des unités allemandes, près de Tunis en 1943.

Reconstitution en France et bataille de Normandie

La 931ème brigade rapide est restructurée le 15 juillet 1943 dans la région de Rennes, en France, et est renommée 21ème Panzerdivision. Elle est reconstituée au départ sur la base de la Panzer Artillerie Brigade, renommée Schnelle Brigade West (« brigade rapide de l'Ouest ») qui avait été équipée de matériels blindés français reconditionnés. La 931e brigade rapide est restructurée le 15 juillet 1943 dans la région de Rennes, en France, et est renommée 21ème Panzerdivision. Elle est reconstituée au départ sur la base de la Panzer Artillerie Brigade, renommée Schnelle Brigade West (« brigade rapide de l'Ouest ») qui avait été équipée de matériels blindés français reconditionnés. En juin 1944, lors des opérations Overlord et Neptune du Débarquement de Normandie, la 21ème Panzerdivision est sous le commandement du Generalleutnant Edgar Feuchtinger depuis le 8 mai 1944 et dispose de 20 000 hommes. Positionnée au sud de Caen, avec un quartier-général établi à Saint-Pierre-sur-Dives, elle représente, de par sa localisation, un sérieux danger pour les unités alliées.

Elle parvient à contrer les alliés sur la plage de Sword et lors de l'opération Tonga, et lance une contre-attaque entre les plages Juno et Sword. Le premier bataillon du 192ème régiment de grenadiers pousse jusqu’à la côte et ouvre un corridor, mais les chars ne suivent pas. Deux détachements attaquent de front les troupes anglaises et canadiennes à Biéville et à Périers et sont tenus en échec. Affaiblie lors de la bataille de Caen, elle est finalement anéantie dans la poche de Falaise. En septembre 1944 eut lieu la troisième reconstitution de l'unité en Lorraine. La 112ème brigade blindée fut renforcée et obtint alors le nom de 21ème Panzerdivision. Fin septembre 1944 la division a combattu en Alsace (où elle participa à l'opération Nordwind) et dans la Sarre. Elle fut ensuite redéployée sur le front de l'est début 1945 où elle s'est opposée aux unités soviétiques en Pologne et dans l'est de l'Allemagne entre février et mai 1945 (bataille de Bautzen). Elle disparaît dans la poche de Halbe peu avant la fin de la guerre.

Commandants

  • 1er août 1941 - 29 novembre 1941 - Generalmajor - Johann von Ravenstein (fait prisonnier)
  • 29 novembre 1941 - 1er décembre 1941 - Oberstleutnant - Gustav-Georg Knabe (commandant par intérim)
  • 1er décembre 1941 - 11 février 1942 - Generalmajor - Karl Böttcher
  • 11 février 1942 - 21 juillet 1942 - Generalmajor - Georg von Bismarck
  • 21 juillet 1942 - 1er août 1942 - Oberst - Alfred Bruer (commandant par intérim)
  • 1er août 1942 - 31 août 1942 - Generalmajor - Georg von Bismarck (tué sur le front)
  • 1er septembre 1942 - 18 septembre 1942 - Oberst - Carl-Hans Lungershausen (commandant par intérim)
  • 18 septembre 1942 - 21 décembre 1942 - Generalmajor - Heinz von Randow (tué sur le front)
  • 21 décembre 1942 - 1er janvier 1943 - Oberst - Kurt Freiherr von Liebenstein (commandant par intérim)
  • 1er janvier 1943 - 25 avril 1943 - Generalmajor - Hans-Georg Hildebrandt
  • 25 avril 1943 - 13 mai 1943 - Oberst - Heinrich-Hermann von Hülsen (fait prisonnier avec la division)
  • 15 mai 1943 (reconstitution de la division) - 15 janvier 1944 - Generalleutnant - Edgar Feuchtinger
  • 15 janvier 1944 - 8 mai 1944 - Generalmajor - Oswin Grolig
  • 8 mars 1944 - 8 mai 1944 - Generalleutnant - Franz Westhoven
  • 8 mai 1944 - 25 janvier 1945 - Generalleutnant - Edgar Feuchtinger
  • 25 janvier 1945 - 12 février 1945 - Oberst - Helmut Zollenkopf
  • 12 février 1945 - 8 mai 1945 - Generalleutnant - Werner Marcks
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article