Les Ailes du désir

Publié le par Wim Wenders

Les Ailes du désir (Der Himmel über Berlin) est un film fantastique franco-allemand, produit et réalisé par Wim Wenders, sorti en 1987.  Des anges s'intéressent au monde des mortels, ils entendent tout et voient tout, même les secrets les plus intimes. Chose inouïe, l'un d'entre eux tombe amoureux. Aussitôt, il devient mortel. Un film sur le désir et sur Berlin, "lieu historique de vérité". 

Les Ailes du désir par Wim Wenders
Les Ailes du désir par Wim Wenders

Les Ailes du désir par Wim Wenders

Fiche technique

  • Titre français : Les Ailes du désir
  • Titre original : Der Himmel über Berlin (littéralement : Le ciel au-dessus de Berlin)
  • Titre international : Wings of Desire
  • Réalisation : Wim Wenders
  • Assistante réalisatrice : Claire Denis
  • Scénario : Peter Handke, Richard Reitinger, Wim Wenders
  • Décors : Heidi Lüdi
  • Costumes : Monika Jacobs
  • Photographie : Henri Alekan
  • Montage : Peter Przygodda
  • Musique : Jürgen Knieper, Nick Cave and the Bad Seeds, Laurent Petitgand
  • Production : Anatole Dauman, Wim Wenders
  • Sociétés de production : Argos Films, Road Movies Filmproduktion, West Deutscher Rundfunk (WDR), Wim Wenders Stiftung
  • Société de distribution : Argos Films, Filmverlag der Autoren, StudioCanal
  • Budget de production : 2 500 000 €
  • Pays d'origine : Allemagne, France
  • Langues : Allemand, anglais, espagnol, français, hébreu, japonais, turc
  • Format : Couleur/Noir et blanc - 1,37:1 - Dolby - 35 mm
  • Genre : Fantastique, drame, romance
  • Durée : 128 minutes (2 h 08)
  • Dates de sorties en salles : France : 17 mai 1987 (Festival de Cannes), 23 septembre 1987, 4 novembre 2009 (sortie nationale). Allemagne : 29 octobre 1987 (Allemagne de l'Ouest), 8 juillet 1993, 3 mai 2007 (sorties nationales). Suisse : 26 février 1988

Distribution

  • Bruno Ganz : Damiel
  • Solveig Dommartin : Marion
  • Otto Sander : Cassiel
  • Curt Bois : Homer, le vieux poète
  • Didier Flamand : l'ange de la bibliothèque
  • Peter Falk : lui-même
  • Nick Cave : lui-même
  • Hans-Martin Stier : le mourant
  • Laurent Petitgand : le chef d'orchestre
  • Chick Ortega : le batteur
  • Elmar Wilms : un homme triste
  • Sigurd Rachman : le suicidé
  • Beatrice Manowski : la jeune prostituée
  • Lajos Kovacs : l'entraîneur de Marion
  • Bruno Rosaz : un clown

La critique par Nagel Miller

Genre : conte initiatique.

Deux anges en pardessus contemplent Berlin. Ils demeurent invisibles aux humains. Mais ils voient et entendent tout. L'un d'eux tombe amoureux d'une trapéziste...

L'Allemagne était devenue pour Wenders une terre d'anxiété. Il s'en était évadé pour tenter de se reconstruire une cellule intime. En vain. C'est en poète qu'il revenait au pays. En fils bienveillant. Pour dépeindre le vrai visage de cette Allema­gne déchirée, transformée en no man's land. C'est avec innocence qu'il filme terrains vagues, avenues glaciales et bunkers éventrés. Avec infiniment d'affection, il explore les ruines douloureuses de sa terre natale. Les mouvements, planants, sensuels, aériens de sa caméra sont parmi les plus beaux qu'on ait vus.

C'est un film sur l'enfance, la mémoire, le malheur et l'espoir. Prix de la mise en scène à Cannes en 1987, Les Ailes du désir est aussi un film sur le cinéma, l'art de contempler sans manipuler, l'envie de voir la vie en couleurs. Et sur l'amour : Wenders, qui avait disserté sur l'impossibilité de vivre à l'infini avec une femme, y célébrait son bonheur avec l'interprète du rôle de la trapéziste, Solveig Dommartin, décédée en 2007. — Nagel Miller

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article