Le Maître de guerre

Publié le par Clint Eastwood

Le Maître de guerre (Heartbreak Ridge) est un film américain réalisé par Clint Eastwood, sorti en 1986.  Un brillant sergent, Tom Highway qui ne supporte pas le temps de paix, rejoint son corps d'origine, le 2eme régiment de reconnaissance des Marines pour y former les jeunes recrues. Il se trouve confronté à une garnison qui se laisse aller, encadrée par des officiers ambitieux ou inefficaces. Tom Highway prend les choses en mains, entraine les hommes et crée un nouvel état d'esprit. Il retrouve en meme temps sa femme avec laquelle renait une fragile complicité. Alors que les classes touchent a leur fin, les Marines recoivent l'ordre d'embarquer pour un obscur ilot des Caraibes... 

Le Maître de guerre de Clint Eastwood
Le Maître de guerre de Clint Eastwood

Le Maître de guerre de Clint Eastwood

Fiche technique

  • Titre français : Le maître de guerre
  • Titre original : Heartbreak Ridge
  • Réalisation : Clint Eastwood
  • Scénario : James Carabastsos, avec la participation non créditée de Dennis Hackin et Joseph Stinson
  • Musique : Lennie Niehaus
  • Photographie : Jack Green
  • Montage : Joel Cox
  • Casting : Phyllis Huffman
  • Concepteurs des décors : Edward C. Carfagno
  • Décors : Robert R. Benton
  • Costumes : Glenn Wright
  • Producteur : Clint Eastwood
  • Producteur délégué : Fritz Manes
  • Sociétés de production : The Malpaso Company et Jay Weston Productions
  • Société de distribution : États-Unis Warner Bros., France Warner-Columbia Film
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Budget : 15 000 000 $1
  • Format : 1.85:1 - Couleur (Technicolor) et noir et blanc 35 mm (Eastman 125T 5247)
  • Son : Dolby Stereo
  • Genre : Guerre
  • Durée : 125 minutes
  • Dates de sortie : États-Unis : 5 décembre 1986, France : 4 mars 1987

Distribution

  • Clint Eastwood (VF : Jean-Claude Michel) : Gunnery Sergeant (Sergent artilleur) Tom Highway
  • Mario Van Peebles (VF : Pascal Légitimus) : Caporal « Stitch » Jones
  • Everett McGill (VF : Richard Darbois) : Major Malcolm A. Powers
  • Moses Gunn (VF : Robert Liensol) : Staff sergeant (Sergent d'état-major) Webster
  • Eileen Heckart (VF : Paule Emmanuele) : Little Mary
  • Bo Svenson (VF : Jacques Richard) : Roy Jennings, le propriétaire du Palace
  • Boyd Gaines (VF : Éric Legrand) : Lieutenant Ring
  • Arlen Dean Snyder (VF : Jacques Deschamps) : Sergent-Major Choozoo
  • Vincent Irizarry (VF : Patrick Poivey) : Fragetti
  • Ramón Franco : soldat Aponte
  • Marsha Mason (VF : Béatrice Delfe) : Aggie
  • J. C. Quinn : Sergent de l'intendance
  • Richard Venture : Colonel Meyers

La critique par Jacques Morice

Le Maître de guerre est la première incursion (avant la saga Iwo Jima et American Sniper) d'Eastwood dans le film de guerre. On y retrouve le même type de personnage que dans ses westerns ou ses polars : un individualiste un brin maso qui n'en fait qu'à sa tête. Un personnage paradoxal pour un film ambigu, sans doute plus belliciste que pacifiste, mais qui ne se prive pas de railler l'autoritarisme bête et méchant, grâce à Mario Van Peebles, assez marrant en clone déconnant de Michael Jackson.

L'évocation triomphaliste de l'intervention des marines sur l'île de la Grenade refroidit un peu, et l'on tique devant ce qui frôle l'apologie de l'armée et du patrio­tisme. Mais, comme souvent avec Clint, il y a des revirements inat­tendus, des notes de fragilité et ­d'humour ­cachées sous les postures viriles. La verdeur de la langue tendrait d'ailleurs à prouver qu'on a plus affaire à une farce qu'à un film de guerre sérieux. — Jacques Morice

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article