Bradley Grace

Publié le par Mémoires de Guerre

Grace Bradley, née le 21 septembre 1913 à Brooklyn (New York) et morte le 21 septembre 2010 à Dana Point (Californie), est une actrice américaine. 

Bradley Grace

Carrière

Petite et très belle actrice blonde "B" qui a finalement abandonné sa carrière au profit de son homme (l’icône du cow-boy William Boyd, alias "Hopalong Cassidy"), Grace Bradley a passé le reste de sa vie dans son ombre et s’est consacrée à la carrière de son mari. Hoppy de Bill était la plus longue durée de tout personnage de fiction joué par le même acteur. Après sa mort en 1972, elle a passé une bonne partie de son temps à garder son nom et son image dans le tact. Née à Brooklyn, New York, le 21 septembre 1913, et a d’abord étudié pour devenir pianiste de concert. À l’âge de 15 ans, elle a joué au Carnegie Hall, représentant l’État de New York dans l’un de ses concours annuels pour les pianistes de la relève. Elle a profité de tous ses atouts en faisant du mannequinat à plein temps et en prenant des leçons de chant/danse en douce. Elle a continué à jouer, chanter et danser sur la scène de Broadway dans les comédies musicales "Strike Me Pink" et "The Little Show". Alors qu’elle se produisait au Paradise nightclub de Manhattan en 1933, elle a été "découverte" par un réalisateur de Paramount Pictures et a signé pour des films.

Dans l’Ouest, Bradley était souvent présenté comme une "mauvaise fille" affirmée ou une femme-fatale à Paramount avec des noms comme Goldie, Trixie, Flossie, Lily et Sadie. Son premier long métrage est un second rôle principal dans la comédie musicale Bing Crosby/Jack Oakie Too Much Harmony (1933), dans laquelle elle chante et danse sur l’air fougueux "Cradle Me With a Hotcha Lullaby". Elle est ensuite apparue dans le W.C. Fields classique Poker partie (1934); les photos Richard Arlen Come on Marines! (1934) et She Made Her Bed (1934); la comédie Aller et retour (1935) de Claudette Colbert/Fred MacMurray, et le rôle principal féminin de Bruce Cabot dans Casque d’or (1934). Dans la version de Anything Goes de Bing Crosby/Ethel Merman (1936), ses talents musicaux sont mis à profit avec les films Patte de chat (1934), Stolen Harmony (1935), Collège rythme (1935), Sitting on the Moon (1936) et Fantôme Radiophonique (1937). Ailleurs, divers "B" co-vedettes masculines comprendraient Wallace Ford, Lee Tracy, Jack Haley, John Boles, Robert Livingston, Jack Holt et Robert Armstrong.

En 1937, elle croise William Lawrence Boyd, qui devient son "Prince Charmant sur un grand cheval blanc". Elle avait longtemps eu le béguin pour l’homme et elle a été immédiatement frappée par leur première rencontre. Il avait 42 ans et elle 23 ans. Il lui demanda de l’épouser en quelques jours et ils se marièrent trois semaines plus tard, le 5 juin. Boyd s’était déjà marié quatre fois, et aucun ne durait plus de six ans. Elle deviendrait la cinquième (et dernière) Mme. William Boyd dans un mariage qui durerait 35 ans. Le couple n’a pas eu d’enfants ensemble; Bill a eu un enfant de son troisième mariage. Grace a poursuivi sa carrière cinématographique pendant un certain temps. Elle est apparue dans le mystère Romance on the Run (1938) avec Donald Woods; a été en tête du drame criminel "B" The Invisible Killer (1939); a soutenu les chanteurs Allan Jones et Susanna Foster dans le roman musical Magie musicale (1941); et a fourni une diversion décorative dans l’aventure de Jack London Sign of the Wolf (1941) en face de Michael Whalen. Dans ses trois derniers films, l’actrice joue le rôle de Sadie McGuerin et se mêle aux propriétaires de la compagnie de taxis William Bendix et Joe Sawyer dans les comédies Hal Roach La reine de Brooklyn (1942), The McGuerins from Brooklyn (1942) et Taxi, Mister (1943). Elle a ensuite pris sa retraite.

En 1944, la carrière cinématographique de Boyd avait chancelé et le couple cherchait à obtenir les droits d’achat de ses vieux films et du personnage identifiable de Hoppy. Vendre leur ranch de Malibu et déménager dans un appartement à Hollywood, le risque a payé. En 1946, il avait fondé sa propre société de production et commencé à produire de nouveaux films et feuilletons de Hopalong Cassidy. Ils ont emmené le personnage à la télévision épisodique en 1948 et il est redevenu un succès. "Hoppymania" a fait irruption sur la scène américaine avec des centaines de produits portant son nom et ressemblance devenant des objets de collection instantanés (boîtes à lunch, tee-shirts, pistolets, etc). Boyd a pris sa retraite du monde du spectacle en 1953. Lui et sa femme ont ensuite déménagé à Palm Desert, en Californie. 

En 1968, Boyd a subi une intervention chirurgicale pour enlever une tumeur d’une glande lymphatique. À partir de ce moment, il a refusé toutes les demandes d’entrevues et de photographies. Atteint de la maladie de Parkinson, il meurt d’une insuffisance cardiaque à Laguna Beach en 1972 à l’âge de 77 ans. Bradley passa ensuite les dernières décennies de sa vie à faire du bénévolat dans le même hôpital où son mari était décédé. Plus tard, elle a résisté à des batailles juridiques qui découlaient de violations du droit d’auteur, mais a aimé comparaître occasionnellement à Hopalong Cassidy hommages. La biographie définitive de Hopalong Cassidy, "An American Legend", a été co-écrit par Bradley et Michael Cochran en 2008. Grace Bradley Boyd est morte de causes naturelles à son 97e anniversaire. Elle a été inhumée à côté de son mari au Forest Lawn Memorial Park à Glendale, en Californie.

Filmographie

  • 1932 : Tip Tap Toe : Salesgirl
  • 1933 : Too Much Harmony : Verne La Mond
  • 1933 : The Way to Love : Sunburned Lady
  • 1933 : Girl Without a Room : Nada
  • 1934 : Six d'une sorte : Goldie
  • 1934 : Wharf Angel : Saloon Girl
  • 1934 : Les Gars de la marine (Come On, Marines!), de Henry Hathaway : JoJo La Verne
  • 1934 : She Made Her Bed : Eve Richards
  • 1934 : Patte de chat (The Cat's-Paw), de Sam Taylor : Dolores Doce
  • 1934 : Redhead : Dale Carter
  • 1935 : Aller et Retour (The Gilded Lily), de Wesley Ruggles : Daisy
  • 1935 : Stolen Harmony : Jean Loring
  • 1935 : Old Man Rhythm : Marion Beecher
  • 1935 : Two Fisted : Marie
  • 1936 : Rose of the Rancho : Flossie
  • 1936 : Transatlantic Follies (Anything Goes), de Lewis Milestone : Bonnie LeTour
  • 1936 : Dangerous Waters : Joan Marlowe
  • 1936 : Treize heures dans l'air (Thirteen Hours by Air) de Mitchell Leisen : Trixie La Brey
  • 1936 : F-Man : Evelyn
  • 1936 : Three Cheers for Love : Eve Bronson
  • 1936 : Sitting on the Moon : Polly Blair
  • 1936 : Don't Turn 'em Loose : Grace Forbes
  • 1937 : Au service de Sa Majesté (O.H.M.S. On His Majesty's Service), de Raoul Walsh : Jean Burdett
  • 1937 : Larceny on the Air : Jean Sterling
  • 1937 : Roaring Timber : Kay MacKinley
  • 1937 : It's All Yours : Constance Marlowe
  • 1937 : Wake Up and Live : Jean Roberts
  • 1938 : Big Broadcast of 1938 (The Big Broadcast of 1938), de Mitchell Leisen : Grace Fielding
  • 1938 : Romance on the Run : Lily Lamont
  • 1939 : The Invisible Killer : Sue Walker
  • 1941 : Sign of the Wolf : Judy Weston
  • 1941 : The Hard-Boiled Canary : Madie Duvalie
  • 1942 : Brooklyn Orchid : Sadie McGuerin
  • 1942 : The McGuerins from Brooklyn : Sadie McGuerin
  • 1943 : Taxi, Mister : Sadie McGuerin aka O'Brien

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article