D'Alençon Emilienne

Publié le par Roger Cousin

D'Alençon EmilienneEmilie André, dite Émilienne d'Alençon, née à Paris le 18 juillet 1869 et morte à Nice en 1946, est une danseuse de cabaret et grande courtisane française. Surnommée l'une des « Trois Grâces » de la Belle Époque, avec Liane de Pougy et Caroline Otero, elle fut lancée dans le demi-monde, en 1885, par Charles Desteuque, dit « l'intrépide vide-bouteilles ». Elle fit ses débuts comme danseuse au Cirque d'été en 1889, avant de jouer au Casino de Paris, aux Menus-Plaisirs, aux Folies Bergère, à la Scala, aux Variétés.

Elle fut d'abord entretenue par le jeune duc Jacques d'Uzès, puis par Léopold II de Belgique. Elle épousa, avant 1895, le jockey Percy Woodland. On lui prête une liaison avec La Goulue, en 1889 et la poétesse Renée Vivien, vers 1908. Ses biens, parmi lesquels une importante collection de veilleuses en porcelaine et son précieux mobilier décoré de plaques de porcelaine, furent vendus à l'Hôtel Drouot en 1931. Elle mourut à Nice et fut inhumée à Paris, au cimetière des Batignolles.

Publié dans Chanteurs-Chanteuses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article