Loerzer Bruno

Publié le par Rodney42

Loerzer BrunoBruno Loerzer (22 janvier 1891 à Berlin — 23 août 1960) est un aviateur allemand, un des as allemand de Première Guerre mondiale et Generaloberst de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Après avoir suivi une première formation à l'école des cadets du 112e régiment d'infanterie, il suit les cours de l'Académie militaire et devient lieutenant de réserve le 13 janvier 1913. Loerzer passera également ses examens de pilote juste avant le début de la guerre.

Lorsque celle-ci éclate, il vole dans un biplace avec comme observateur un ancien camarade de régiment dont le nom sera inévitablement associé au sien, Hermann Goering. Loerzer manifeste rapidement le désir de devenir pilote de chasse. Il combat dans plusieurs escadrilles avant de s'établir définitivement au sein du Jasta 26 dont il devient même le chef d'unité le 18 janvier 1917.

Après des débuts plutôt discret, il connaît une période faste lors de l'automne 1917. Il lutte sans relâche contre l'ennemi britannique et se voit conférer la Croix de fer puis la Croix de Chevalier de la maison des Hohenzollern. Le 21 février 1918 il est nommé Commandant en chef de la 3e escadre et reçoit l'ordre Pour le Mérite après avoir atteint la barre fatidique des 20 victoires. Le 10 octobre, Loerzer est promu au grade de capitaine. Avec le Fokker VII équipé du moteur BMW, il augmente encore son score personnel pour le porter à 44 victoires et se bat énergiquement jusqu'à l'effondrement du IIe Reich.

Lors de l'arrivée du parti nazi en 1933, il rejoint la Luftwaffe et prend à nouveau du galon, plus pour son amitié avec Goering que pour son génie militaire. On le voit d'ailleurs souvent parader avec le chef de l'aviation et Hitler. Lors de la bataille de France, le 1er corps d'aviation dont il a la charge, appuie la traversée de la Meuse par les troupes de Guderian. Pour cette action, il reçoit la Croix de Chevalier le 29 mai 1940.

Lors de l'opération Barbarossa, il dirige à nouveau l'appui tactique aux Panzer de Guderian en Ukraine (Bialystok, Minsk et Smolensk). Les performances de son Corps ne sont pas exceptionnels. En novembre 1941, Bruno et ses Stukas quittent le Front de l'est pour la Méditerranée afin de déloger les Britanniques de l'île de Malte.

L'opération se solde par un échec. Goering le rappelle alors dans son staff. Il devient Generaloberst (général d'armée) le 10 février 1943 puis Chef de l'armement le 19 juin 1944. Il conservera ce statut jusqu'à la capitulation. Bruno Loerzer se fera ensuite très discret. Il est décédé le 23 août 1960.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article