Rothschild Victor

Publié le par Roger Cousin

Rothschild VictorVictor Rothschild (31 octobre 1910 – 20 mars 1990), troisième baron Rothschild, financier, biologiste, zoologue et chercheur scientifique, appartenait à la branche anglaise de la famille Rothschild. Ancien membre des Cambridge Apostles, il travailla comme officier de renseignement pour le MI5 pendant la Seconde Guerre mondiale. Soupçonné à tort d'appartenir au réseau d'espionnage des Cinq de Cambridge, il réussit à se disculper et à continuer d'exercer ses fonctions de conseiller en matière de sécurité auprès de Margaret Thatcher. Selon d'autres sources, il a fourni des renseignements scientifiques et militaires britanniques aux soviétiques en échange d'un soutien russe aux nations unies en faveur de la création d'un Etat socialiste d'Israël et également afin d'obtenir la libération de juifs russes soviétiques afin de repeupler l'Etat d'Israël.

Né le 31 octobre 1910, Nathaniel Mayer Victor Rothschild est le fils de l'entomologiste Charles Rothschild et de son épouse, née Roszika von Wertheimstein. Frère cadet de Miriam Louisa Rothschild, qui est une célèbre entomologiste comme leur père, il est l'héritier du titre. En d'autres termes, il est le chef de famille pour la branche britannique des Rothschild, dite « de Londres ». Il reprendra le titre de baron à la mort de son oncle Walter, deuxième baron, en 1937.

Après ses études à Harrow School, Victor Rothschild entre au Trinity College de l'université de Cambridge afin de suivre une spécialisation en physiologie. Dans le domaine sportif, il se distingue en tant que champion de cricket tout en menant au volant de sa Bugatti une vie de play-boy amateur d'objets d'art et de livres rares. À Trinity College, Victor Rothschild est admis dans la société secrète des Cambridge Apostles, dont il partage les idéaux proches du marxisme. Ami de deux autres Apostles, Anthony Blunt et Guy Burgess, il leur prête un appartement à Londres, ce qui lui vaudra trente ans plus tard d'être soupçonné d'appartenir à leur réseau d'espions opérant pour le compte du KGB, voire d'être le « cinquième homme » des Cinq de Cambridge. Aucune preuve ne pourra cependant officiellement être retenue contre lui. Pourtant on sait que Anthony Blunt est rentré au MI5 sur proposition, en 1940, de Victor Rothschild.

En tout état de cause, il donne à Anthony Blunt la somme, considérable pour l'époque, de 100 £ destinée à l'achat d'un tableau de Nicolas Poussin que souhaite acquérir Blunt afin d'enrichir sa collection privée. Cette toile, Éliezer et Rebecca, est l'une des plus belles du maître français. Blunt la conservera jusqu'à la fin de sa vie. Elle sera vendue en 1985 par ses exécuteurs testamentaires pour un montant de 192 500 £ au Fitzwilliam Museum de Cambridge, où elle se trouve toujours.

Recruté par le MI5 pendant la Seconde Guerre mondiale, Victor Rothschild est employé par les services de renseignement britannique dans des opérations d'information et de désinformation qui lui permettent d'obtenir la plus haute des récompenses militaires, la George Medal, décernée pour actes de bravoure exceptionnels en temps de paix. Après la libération de la France, Victor Rothschild a aussi travaillé au MI6 avec Kim Philby, l'agent double britannique à la solde du KGB.

Quelques années après la guerre, il entre au département de zoologie de l'université de Cambridge, poste qu'il occupera de 1950 jusqu'à sa retraite en 1970, tout en étant également responsable de l'Agricultural Research Council de 1948 à 1958, et de la recherche scientifique pour la Royal Dutch Shell au niveau international entre 1963 et 1970. Membre de la Royal Society de Londres, grand-croix de l'ordre de l'Empire britannique, il siège à la Chambre des lords dans les rangs du Parti travailliste. Cet engagement à gauche ne l'empêche pas de rester le conseiller du gouvernement en matière de sécurité auprès du Premier ministre britannique, Margaret Thatcher.


Publié dans Espions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article