Thérèse Raquin

Publié le par Marcel Carné

Thérèse Raquin est un film franco-italien réalisé par Marcel Carné et sorti en 1953. Dans une mercerie lugubre de Lyon, Thérèse Raquin s’étiole aux côtés de son mari Camille avec lequel, orpheline, elle a été élevée sans alternative que de l’épouser. La mère de Camille, une femme austère, vit avec eux et domine complètement son fils dont elle a fait un pleutre. Elle impose au couple une vie à son image, routinière et casanière. Thérèse devient la maîtresse de Laurent, un camionneur italien qui voudrait l’épouser. 

Quand elle évoque son intention de divorcer, la mère incite son fils à s’y opposer, allant jusqu’à monter un stratagème pour faire séquestrer Thérèse par de la famille à Paris sous le prétexte d’un voyage d’agrément du couple. Thérèse, inquiétée par ce fait inhabituel, alerte Laurent qui monte dans le même train de nuit que le couple emprunte pour se rendre dans la capitale. L’intention de Laurent est de contraindre Camille à divorcer, mais, à l’issue de leur violente altercation, Laurent projette Camille par la portière. Suite au décès de son fils, bien que la police ait conclu à un accident, Mme Raquin mère, victime d'une attaque cérébrale et devenue paralysée et muette, reste à la charge de Thérèse et porte de terribles regards accusateurs sur sa belle-fille. 

Bientôt, Thérèse et Laurent sont les proies de Riton, un petit maître-chanteur, témoin du drame dans le train. Bien que les amants et Riton soient parvenus à un accord moyennant le versement d'une somme d'argent, le Destin va précipiter le trio en une issue tragique : Riton meurt écrasé par un chauffard et avait demandé à la bonne de son hôtel de poster une lettre d'accusation à la police si elle ne le voyait pas rentrer à l'heure dite…

Thérèse Raquin de Marcel CarnéThérèse Raquin de Marcel Carné

Thérèse Raquin de Marcel Carné

Fiche technique

  • Titre original : Thérèse Raquin
  • Titre italien : Teresa Raquin
  • Réalisation : Marcel Carné
  • Assistants réalisation : Jean Valère, C. Lombardini
  • Scénario : Marcel Carné et Charles Spaak d'après le roman d'Émile Zola, Thérèse Raquin (1867)
  • Dialogues : Charles Spaak
  • Décors : Paul Bertrand, assisté de René Albouze
  • Ensemblier : Roger Volper
  • Costumes : Antoine Mayo
  • Coiffures : Simone Knapp
  • Maquillages : Boris Karabanoff, assisté de Hugo Svobada
  • Photographie : Roger Hubert, assisté de Max Dulac
  • Cadrage : Adolphe Charlet
  • Son : Antoine Archimbaud
  • Montage : Henri Rust, assisté de Suzanne Rondeau et Marthe Gottié
  • Musique : Maurice Thiriet
  • Direction musicale : Pierre-Michel Leconte dirige l'Orchestre de la Société des concerts du Conservatoire (Éditions Continental)
  • Photographe de plateau : Henri Thibault
  • Régisseurs : Paul Laffargue, Tonio Suné
  • Producteurs : Raymond Hakim, Robert Hakim
  • Directrice de production : Ludmilla Goulian
  • Sociétés de production : Paris-Films Production (France), Lux Film (France/Italie)
  • Société de distribution : Tamasa Distribution (France)
  • Pays d’origine : France, Italie
  • Langue : français
  • Format : 35 mm — noir et blanc — 1.37:1 — son monophonique (RCA Sound System)
  • Tirage : Laboratoires Lianofilm, enregistrement Poste Parisien
  • Genre : drame
  • Durée : 102 minutes
  • Dates de sortie : France 6 novembre 1953, Italie 24 novembre 1953
  • (fr) Classifications CNC : tous publics, Art et Essai (visa no 13648 délivré le 25 août 1953)

Distribution

  • Simone Signoret : Thérèse Raquin, la femme de Camille, née Dubois
  • Raf Vallone : Laurent, le camionneur italien, amant de Thérèse
  • Sylvie : Madame Raquin, la mère de Camille
  • Jacques Duby : Camille Raquin, commerçant lyonnais
  • Roland Lesaffre : Henri dit « Riton » le matelot libérable dans le train
  • Nerio Bernardi : le docteur qui ausculte Mme Raquin mère
  • Françoise Vernillat : Françoise, la petite employée bossue
  • Madeleine Barbulée : Madame Noblet, une cliente
  • Maria-Pia Casilio : Georgette, la bonne de l’hôtel
  • Marcel André : Monsieur Michaud, un ami de la famille
  • Paul Frankeur : le contrôleur dans le train
  • Lucien Hubert : le chef de gare de Dijon
  • Jacques Hilling : le serveur de l'hôtel qui reçoit un mariage
  • Alain Terrane : un camionneur
  • Martial Rèbe : Monsieur Grivet, un ami de la famille
  • Bernard Véron : le postier
  • Jean Sylvère
  • Jean Rozenberg
  • Danielle Dumont
  • Jean-Jacques Lecot
  • Claude Naudès
  • Chantal Retz

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article