Maillan Jacqueline

Publié le par Mémoires de Guerre

Jacqueline Maillan, est une actrice française, née le 11 janvier 1923 à Paray-le-Monial et morte le 12 mai 1992 à Paris.

Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline
Maillan Jacqueline

Son père Louis et sa mère Émilie ont déjà deux filles, Christiane et Suzanne. Après avoir perdu un petit garçon à l'âge de deux ans, les parents espèrent avoir un garçon lors d'une nouvelle grossesse lorsque naît Jacqueline dans la gare de triage de Paray-le-Monial où son père est ingénieur des Ponts et Chaussées. Elle grandit dans cette famille bourgeoise, complexée et dans la peau d'un garçon manqué. Mauvaise élève mais adorée de ses professeurs et camarades de classe pour son sens inné de la comédie, Jacqueline Maillan prépare une capacité en droit, avant de suivre des cours de puériculture. Elle trouve finalement un emploi de secrétaire auprès d'un pharmacien. En 1944, la famille arrive à Paris pour que Jacqueline puisse assouvir sa passion du théâtre et en particulier de la tragédie. Elle s'inscrit d'abord aux cours d'art dramatique Tonia Navar, puis au cours Simon. René Simon lui déconseille la tragédie après qu'elle l'a fait rire en jouant Racine ; il lui prédit toutefois le succès... à 40 ans. Elle y rencontre celui qui restera un ami jusqu'à la fin, Pierre Mondy.

Elle est engagée par Georges Vitaly, sur la recommandation de Mondy, et part pour sa première tournée en France avec Le Médecin malgré lui et Les Boulingrin. En 1951, elle crée au théâtre de la Huchette Monsieur Bob'le de Georges Schehadé avec Monique Laurie et Pierre Mondy, puis un second rôle au théâtre de boulevard en 1955, dans Ornifle, de Jean Anouilh, avec Pierre Brasseur et Louis de Funès débutant. Elle joue aussi avec les Branquignols dans Ah ! les belles bacchantes. La rencontre avec Louis de Funès s'avère peu conviviale. La pièce est ensuite adaptée au cinéma. C'est vers la fin des années 1950 que la notoriété de la comédienne est lancée. C'est finalement en donnant la réplique à de Funès en 1963 dans Pouic-Pouic de Jean Girault qu'elle atteint le sommet de sa gloire.

Jacqueline Maillan joue au théâtre dans Le Chinois de Barillet et Grédy, dans Gog et Magog, Croque-monsieur, la Facture, de Françoise Dorin, en 1968, Folle Amanda, Potiche, Lily et Lily, La Cuisse du Steward, Retour au désert, Le Pont Japonais. La comédienne participe fréquemment à des émissions de divertissement à la télévision, conçues par ses amis Maritie et Gilbert Carpentier, notamment Les Grands Enfants de 1967 à 1970. En 1984, elle crée son spectacle J'ai deux mots à vous dire au théâtre de la Michodière. Écrit par Jean-Pierre Delage, il comprend plusieurs chansons de Michel Emer. Devant le succès, et la programmation préalable de la Michodière, le spectacle est repris au théâtre des Bouffes Parisiens. Michel Emer meurt en novembre 1984, mais quatre jours plus tard, Jacqueline Maillan monte sur scène et joue devant son public. Elle effectue sa dernière apparition sur scène dans le one-woman-show Pièce Montée, que lui écrit Pierre Palmade.

En 1954, le compositeur Michel Emer qui a entre autres composé pour Édith Piaf L'Accordéoniste et À quoi ça sert l'amour ?, spectateur assidu de la pièce qu'elle joue, la demande en mariage. Après avoir hésité, elle l'épouse civilement le 14 décembre 1954, deux jours après le décès de son père. C'est à son mari, « l'être de sa vie », qu'elle confie sa bisexualité. Personnage exubérant sur scène, elle est taciturne, mélancolique et pudique dans la vie privée. Deux mois après Jean Poiret, elle meurt le 12 mai 1992 d'une hémorragie interne dans son appartement parisien du 1 avenue Paul-Doumer (16e arrondissement), la veille du jour où elle devait se faire hospitaliser pour une lourde opération cardio-vasculaire qu'elle repoussait depuis longtemps. Elle repose au cimetière parisien de Bagneux dans les Hauts-de-Seine, 68e division.

Filmographie

  • 1947 : Voyantes et médiums de Jean-Louis Valray (court métrage de 26 min) : Mme Barezzi
  • 1949 : Du pied de Pierre Couraud (court métrage de 18 min)
  • 1950 : Bistro de Marco de Gastyne (court métrage de 19 min) : la patronne
  • 1954 : Ah ! les belles bacchantes de Jean Loubignac : Mme Maillan, la directrice du théâtre Folies Méricourt
  • 1954 : Les Intrigantes d'Henri Decoin : la femme de ménage
  • 1954 : Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry : une dame
  • 1955 : Les Grandes Manœuvres de René Clair : Jeanne Duverger, une sœur de Victor
  • 1955 : Les Deux font la paire d'André Berthomieu : Olga
  • 1955 : Villa sans souci de Maurice Labro : Adélaïde Legardon
  • 1957 : Le Feu aux poudres d'Henri Decoin : Mme Catherine, l'aubergiste
  • 1958 : Vive les vacances de Jean Laviron et Jean-Marc Thibault : Babette Berkley
  • 1958 : Le train de 8h47 de Jack Pinoteau (film resté inachevé)
  • 1958 : Chéri, fais-moi peur de Jack Pinoteau : Natacha, l'espionne russe
  • 1959 : Julie la rousse de Claude Boissol
  • 1959 : Archimède le clochard de Gilles Grangier : Mme Marjorie, la bourgeoise
  • 1959 : Les Motards de Jean Laviron : le professeur de danse
  • 1959 : Vous n'avez rien à déclarer ? de Clément Duhour : Mme Dupont
  • 1960 : Les Héritiers de Jean Laviron : Chantal
  • 1960 : Les Portes claquent de Jacques Poitrenaud et Michel Fermaud : Alice Costier
  • 1961 : On purge bébé de Marcel Bluwal (téléfilm)
  • 1961 : Candide ou l'optimisme du XXe siècle de Norbert Carbonnaux : Mme Jun, la mère puritaine
  • 1962 : Que personne ne sorte d'Yvan Govar : Adélia Plunkett
  • 1962 : Comment réussir en amour de Michel Boisrond : Edmée Rondeau
  • 1962 : Tartarin de Tarascon de Francis Blanche : Mme Bézuquet, la pharmacienne
  • 1963 : Les Bricoleurs de Jean Girault : Mrs Gin, l'anglaise visitant la maison
  • 1963 : Les Veinards de Jean Girault, dans le sketch Le Yacht : Elisabeth Duchemin, la femme d'Henri
  • 1963 : Comment trouvez-vous ma sœur ? de Michel Boisrond : Charlotte Varangeot
  • 1963 : Pouic-Pouic de Jean Girault : Cynthia Monestier, la femme de Léonard
  • 1964 : La Bonne Occase de Michel Drach : Mme Ramirez
  • 1966 : Monsieur le président-directeur général de Jean Girault : Thérèse Bonneval
  • 1969 : Appelez-moi Mathilde de Pierre Mondy : Mathilde de Blanzac
  • 1973 : L'Oiseau rare de Jean-Claude Brialy : Antoinette Le Dantec, la secrétaire d'État
  • 1982 : Y a-t-il un Français dans la salle ? de Jean-Pierre Mocky : Mme Flunck
  • 1983 : Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré : Hélène Bourdelle, la mère virtuose et patriote
  • 1986 : La Vie dissolue de Gérard Floque de Georges Lautner : Mammy
  • 1988 : Une nuit à l'Assemblée nationale de Jean-Pierre Mocky : Henriette Brulard
  • 1988 : Les Saisons du plaisir de Jean-Pierre Mocky : Jacqueline Garibaldi
  • 1988 : À notre regrettable époux de Serge Korber : Hermione
  • 1988 : La Femme fardée de José Pinheiro : Edma Bautet-Labûche
  • 1990 : La Contre-allée d'Isabel Sébastian : Mme Yvette
  • 1991 : La Vérité qui tue de Jean-Pierre Mocky (série Myster Mocky présente)
  • 1992 : Ville à vendre de Jean-Pierre Mocky : Delphine Martinet, l'autre pharmacienne

Théâtre

  • 1948 : Les Boulingrin de Georges Courteline
  • 1948 : Le Médecin malgré lui de Molière
  • 1949 : Le Roi pêcheur de Julien Gracq, mise en scène Marcel Herrand, Théâtre Montparnasse
  • 1949 : Carine de Fernand Crommelynck, mise en scène René Dupuy, Théâtre de l'Œuvre
  • 1949 : Maya de Simon Gantillon, Théâtre Montparnasse
  • 1949 : Le Roi Pêcheur de Julien Gracq, Théâtre Montparnasse
  • 1949 : Léonie est en avance de Georges Feydeau
  • 1950 : Pépita d'Henri Fontenille et Maurice Chevit, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre de la Huchette
  • 1951 : La Belle Rombière de Jean Clervers & Guillaume Hanoteau, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre de la Huchette, Théâtre de l'Œuvre
  • 1951 : Edmée de Pierre-Aristide Bréal, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre de la Huchette
  • 1951 : Monsieur Bob'le de Georges Schehadé, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre de la Huchette
  • 1952 : La Petite Femme de Loth de Tristan Bernard, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre Montparnasse
  • 1952 : La Farce des ténébreux de Michel de Ghelderode, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre du Grand-Guignol
  • 1952 : Les Barbes nobles d'André Roussin, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre du Grand-Guignol
  • 1953 : Ah ! les belles bacchantes de Robert Dhéry, Francis Blanche et Gérard Calvi, mise en scène Robert Dhéry, Théâtre Daunou
  • 1955 : Ornifle ou le courant d'air de Jean Anouilh, mise en scène Jean Anouilh & Roland Piétri, Comédie des Champs-Élysées
  • 1958 : Le Chinois de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre La Bruyère
  • 1958 : La Petite Femme de Loth de Tristan Bernard, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre La Bruyère
  • 1959 : Gog et Magog de Roger MacDougall et Ted Allan, mise en scène François Périer, Théâtre de la Michodière
  • 1960 : Les Femmes savantes de Molière, mise en scène Jacques Charon, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1963 : Sacré Léonard de Jean Poiret et Michel Serrault, mise en scène André Puglia, Théâtre Fontaine
  • 1964 : Gog et Magog de Roger MacDougall et Ted Allan, mise en scène François Périer, Théâtre des Célestins
  • 1964 : Croque-monsieur de Marcel Mithois, mise en scène Jean-Pierre Grenier, Théâtre Saint-Georges, Théâtre des Ambassadeurs en 1966 avec Henri Virlojeux et Jacques Jouanneau jouée 1700 fois et reprise en 1984 sur Antenne 2, avec Stéphane Freiss.
  • 1967 : Croque-monsieur de Marcel Mithois, mise en scène Jean-Pierre Grenier, Théâtre des Célestins
  • 1968 : La Facture de Françoise Dorin, mise en scène Jacques Charon, Théâtre du Palais-Royal
  • 1971 : Croque-monsieur de Marcel Mithois, mise en scène Jean-Pierre Grenier, Théâtre des Célestins
  • 1971 : Folle Amanda de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Jacques Charon, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1973 : La Royale Performance de Marcel Mithois, mise en scène Jean-Pierre Delage, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1973 : Madame Sans Gêne de Victorien Sardou et Emile Moreau, mise en scène Michel Roux, Théâtre de Paris
  • 1974 : Croque-monsieur de Marcel Mithois, mise en scène Jean-Pierre Grenier, Théâtre Saint-Georges
  • 1977 : Féfé de Broadway de Jean Poiret, mise en scène Pierre Mondy, avec Michel Roux, Roger Carel, Annick Alane, Jackie Sardou, Théâtre des Variétés
  • 1978 : Le Pont japonais de Leonard Spigelgass, mise en scène Gérard Vergez, Théâtre Antoine
  • 1980 : Potiche de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre Antoine
  • 1982 : Coup de soleil de Marcel Mithois, mise en scène Jacques Rosny, avec Roger Miremont, Théâtre Antoine
  • 1984 : J'ai deux mots à vous dire de Jean-Pierre Delage, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre de la Michodière, puis Théâtre des Bouffes-Parisiens, et Comédie des Champs-Élysées en 1989
  • 1985 : Lily et Lily de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Pierre Mondy, avec Jacques Jouanneau, Théâtre Antoine
  • 1988 : Le Retour au désert de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Patrice Chéreau, Festival d'automne à Paris Théâtre Renaud-Barrault
  • 1990 : La Cuisse du steward de et mise en scène Jean-Michel Ribes, Théâtre de la Renaissance
  • 1991 : Pièce montée de Pierre Palmade, mise en scène Blandine Harmelin, Comédie des Champs-Élysées

Télévision

  • 1961: On purge bébé8 de Georges Feydeau, réalisation Marcel Bluwal
  • 1973 : Top à Jacqueline Maillan - diffusée le 15 décembre 1973 sur la deuxième chaîne de l'ORTF
  • Au théâtre ce soir :
  • 1974 : Madame Sans Gêne de Victorien Sardou et Émile Moreau, mise en scène Michel Roux, réalisation Georges Folgoas, Théâtre Marigny
  • 1974 : Folle Amanda de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Jacques Charon, réalisation Georges Folgoas, Théâtre Marigny
  • 1975 : La Facture de Françoise Dorin, mise en scène Jacques Charon, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Édouard VII
  • 1982 : Coup de soleil de Marcel Mithois, mise en scène Jacques Rosny (Théâtre Antoine)
  • 1982 : Allô oui ? J'écoute! de Jean Pignol
  • 1983 : Potiche de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Pierre Mondy
  • 1985 : Lily et Lily de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène de Pierre Mondy.
  • 1988 : Palace de Jean-Michel Ribes - Docteur Hélène Swift
  • 1991 : La Vérité qui tue, court métrage de Jean-Pierre Mocky (diffusé dans la collection Myster Mocky présente, sur 13ème rue) - Libby
  • 1992 : Pièce montée de Pierre Palmade (one woman show).

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article