Buckmaster Maurice

Publié le par Mémoires de Guerre

Maurice Buckmaster, né le 11 janvier 1902 à Rugeley (Angleterre), mort le 17 avril 1992, est un homme d'affaires et journaliste britannique, surtout connu comme chef, pendant la Seconde Guerre mondiale, de la section F du service secret britannique SOE (Special Operations Executive), section chargée des actions de sabotage et du soutien à la Résistance intérieure française.

Buckmaster Maurice Buckmaster Maurice

1902 : naissance de Maurice James Buckmaster le 11 janvier 1902 à Rugeley (Angleterre). Il commence des études à Eton, mais les interrompt lorsque son père fait faillite. Il est un moment reporter au journal français Le Matin, sous l'autorité de Stéphane Lauzanne. Il devient banquier, puis, de 1932 à 1936 est directeur général de la branche française de la compagnie Ford. En 1938, il rejoint l'armée de réserve d'urgence et suit les cours de l'Intelligence Service à Minley Manor. Il en sort avec le grade de capitaine. En 1939, après la déclaration de guerre, il est envoyé en France avec le premier échelon (cantonné à Lens, Lille, Quevauvillers) sous les ordres du général Sir Giffard Le Quesne Martel, chef de la 50ème Division du British Expeditionary Force, le corps expéditionnaire britannique commandé par le général Gort.

En mai 1940, sa division opère en Belgique puis bat en retraite aux environs d'Arras, participant aux combats d'Arras, d'Adinkerke et de Dunkerque. De retour en Angleterre le 3 juin 1940, il est affecté aux Services d'information du Ministère de la Guerre. Le 22 juillet, est créé le Special Operations Executive, le SOE. En septembre, il participe à l'expédition de Dakar ; il est officier de liaison entre les forces britanniques et les dirigeants de la France libre : le général de Gaulle et le commandant Kœnig. De retour en Angleterre en novembre, Buckmaster est nommé responsable de la section T (Belgique) du SOE

Le 17 mars 1941, il est nommé officier d'information de la section F (France). En septembre, il devient chef de cette section ; il restera à ce poste jusqu'en juillet 1945. À l'automne 1944, il est promu au grade de colonel avant de se rendre en France et d'y conduire une mission d'enquête (la mission Judex). Il parcourt les régions libérées. En mai 1945, il est décoré de la Légion d'honneur par le général Kœnig au champ de Mars à Paris. 1952. Il publie Specially Employed. 1958. Il publie They Fought Alone. 1991. Le 6 mai, il est présent lors de l'inauguration du mémorial de Valençay érigé en l'honneur des agents disparus de la section F. 1992. Il meurt le 17 avril, à l'âge de quatre-vingt dix ans.

Publié dans Espions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article