Calmette Gaston

Publié le par Mémoires de Guerre

Gaston Calmette, né à Montpellier (Hérault) le 30 juillet 1858 et mort assassiné à Paris le 16 mars 1914, est un journaliste français, directeur du Figaro. 

Calmette Gaston

Carrière

Directeur du quotidien Le Figaro à partir de 1903, il lance, en janvier 1914, à l'instigation de Louis Barthou et Raymond Poincaré, une virulente campagne contre Joseph Caillaux, ministre des Finances dans le gouvernement Doumergue. Mme Caillaux, femme du ministre des finances, tue à coups de revolver M. Gaston Calmette, directeur du Figaro. »

Assassinat

Excédée par cette campagne, l'épouse du ministre, Henriette Caillaux, après la publication par Calmette d'une lettre signée "Ton Jo" que l'homme politique avait adressée à sa future épouse, alors qu'elle n'était encore que sa maîtresse et qu'il était marié à Berthe Gueydan, se rend à la rédaction du journal, tue son directeur, qui venait de recevoir l'écrivain Paul Bourget, en vidant le chargeur de son pistolet automatique (un Browning modèle sac à main caché dans son manchon). Le scandale entraîne dès le lendemain la démission du ministre.

Famille

Gaston Calmette est le frère aîné du bactériologiste Albert Calmette (1863-1933). Marcel Proust lui dédia le premier volume de À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann.

Publié dans Journalistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article