Faure Renée

Publié le par Mémoires de Guerre

Renée Faure est une actrice française, née le 4 novembre 1918 à Paris et morte le 2 mai 2005 à Clamart (Hauts-de-Seine). 

Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée
Faure Renée

Carrière

Fille de René Faure, directeur de l'hôpital Lariboisière à Paris, Renée Faure suit une scolarité à la Maison de la Légion d'Honneur de Saint-Denis et devient la plus jeune bachelière de sa promotion. Élève de René Simon et d'André Brunot, cette passionnée de théâtre réussit le concours d'entrée à la Comédie-Française, qu'elle intègre comme pensionnaire le 15 juillet 1937, avant d'être nommée sociétaire le 1er janvier 1942. Elle se produit alors dans les grandes pièces du répertoire, excellant particulièrement dans le théâtre de Marivaux et Musset. En 1941, elle fait ses débuts au cinéma dans L'Assassinat du Père Noël, la première production française de la firme allemande Continental. Le film, dans lequel la jeune comédienne campe la fille d'Harry Baur, est réalisé par Christian-Jaque qu'elle épouse en 1947.

Le couple tournera à trois reprises ensemble (Sortilèges, La Chartreuse de Parme et Adorables Créatures) avant de divorcer en 1953. Ses prestations suivantes confirment les qualités de l'interprète, qui passe rapidement des rôles angéliques à ceux, autrement plus ambigus, de femmes de passion (François Villon, Bel Ami, Torrents). Elle partage rapidement l'affiche avec des vedettes de l'époque, jouant notamment par trois fois avec Jean Gabin (Le Président). Elle quitte la Comédie-Française le 30 décembre 1964. Quelques semaines plus tard, le 1er janvier 1965, l'institution lui rend hommage en l'élevant au rang de sociétaire honoraire, ce qui lui permettra de jouer, vingt ans plus tard, le rôle de la première prieure, Mme de Croissy, dans Le Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos en 1987.

La décennie suivante voit la comédienne se consacrer à la télévision et au théâtre. Connue du grand public à travers des séries à succès comme Les Grandes familles ou Maigret, l'actrice n'apparaît plus que de loin en loin sur le grand écran, jouant de sa voix grave et de son allure gracile dans Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier, aux côtés de Philippe Noiret et Michel Galabru. En 1988, Claude Miller la distribue dans le rôle de la matriarche de La Petite Voleuse, face à la jeune Charlotte Gainsbourg. Dans les années 1990, Renée Faure ralentit son activité, apparaissant néanmoins dans À la vitesse d'un cheval au galop et L'Inconnu dans la maison, remake du film réalisé par Henri Decoin en 1941, l'année des débuts de la comédienne au cinéma.

Filmographie 

  • 1941 : L'Assassinat du Père Noël de Christian-Jaque : Catherine Cornusse
  • 1942 : Le Prince charmant de Jean Boyer : Rosine
  • 1943 : Des jeunes filles dans la nuit de René Le Hénaff : Mlle Barfleur
  • 1943 : Les Anges du péché de Robert Bresson : Anne-Marie Lamaury
  • 1944 : Béatrice devant le désir de Jean de Marguenat : Béatrice
  • 1945 : François Villon d'André Zwoboda : Catherine de Vauselles
  • 1945 : Sortilèges de Christian-Jaque : Catherine Fabret
  • 1946 : La Grande Aurore de Giuseppe Maria Scotese : Anna Gamba
  • 1947 : Torrents de Serge de Poligny : Sigrid
  • 1948 : La Chartreuse de Parme de Christian-Jaque : Clelia Conti
  • 1948 : L'Ombre d'André Berthomieu : Denise Fournier
  • 1949 : On n'aime qu'une fois de Jean Stelli : Danièle
  • 1952 : Adorables Créatures de Christian-Jaque : Alice
  • 1953 : Koenigsmark de Solange Térac : Mélusine de Graffendried
  • 1954 : Raspoutine de Georges Combret : Véra
  • 1955 : Bel Ami de Louis Daquin : Madeleine Forestier
  • 1956 : Le Sang à la tête de Gilles Grangier : Mademoiselle
  • 1958 : Cargaison blanche de Georges Lacombe : Mme Ploit
  • 1959 : Rue des prairies de Denys de La Patellière : Mme Surville
  • 1961 : Le Président d'Henri Verneuil : Mlle Millerand
  • 1961 : Les Sultans de Jean Delannoy
  • 1976 : Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier
  • 1979 : Un neveu silencieux de Robert Enrico
  • 1982 : Ombre et Secrets, court-métrage de Philippe Delabre
  • 1985 : L'Amour en douce d'Edouard Molinaro
  • 1988 : La Petite Voleuse de Claude Miller
  • 1989 : Dédé de Jean-Louis Benoît
  • 1991 : À la vitesse d'un cheval au galop de Fabien Onteniente
  • 1992 : L'Inconnu dans la maison de Georges Lautner : Fine
  • 1997 : La Vie intérieure, court-métrage d'Eddy Geradon-Luyckx
  • 1998 : Homère, la dernière odyssée de Fabio Carpi : Eugénie

Théâtre

Comédie-Française

Entrée comme pensionnaire le 15 juillet 1937. Nommée 406e Sociétaire le 1er janvier 1942. Sociétaire honoraire le 1er janvier 1965.

  • 1938 : Esther de Racine, mise en scène Georges Le Roy : première israélite
  • 1938 : Asmodée de François Mauriac, mise en scène Jacques Copeau : Emmanuelle
  • 1938 : L'Anglais tel qu'on le parle de Tristan Bernard : Betty
  • 1938 : La Dispute de Victorien Sardou : Mme de Canisy
  • 1938 : La Dispute de Marivaux, mise en scène Jean Martinelli : Églé
  • 1938 : Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Pierre Dux : un page
  • 1938 : Tricolore de Pierre Lestringuez, mise en scène Louis Jouvet : Marquise
  • 1938 : Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, mise en scène Pierre Dux : un page / une sœur
  • 1939 : Le Jeu de l'amour et de la mort de Romain Rolland, mise en scène Denis d'Inès : Chloris Soucy
  • 1940 : La Nuit des rois de William Shakespeare, mise en scène Jacques Copeau : Viola
  • 1941 : André del Sarto d'Alfred de Musset, mise en scène Jean Debucourt : Cesario
  • 1942 : Un caprice d'Alfred de Musset, mise en scène Maurice Escande, Comédie-Française : Mathilde
  • 1942 : Gringoire de Théodore de Banville, mise en scène Denis d'Inès, Comédie-Française : Loyse
  • 1942 : Le Distrait de Jean-François Regnard, mise en scène Jean Meyer : Isabelle
  • 1942 : Phèdre de Racine, mise en scène Jean-Louis Barrault : Aricie
  • 1944 : Asmodée de François Mauriac, mise en scène Jacques Copeau : Emmanuelle
  • 1945 : Les Mal-aimés de François Mauriac, mise en scène Jean-Louis Barrault : Marianne
  • 1949 : Le Roi de Robert de Flers et Gaston Arman de Caillavet, mise en scène Jacques Charon : Marthe
  • 1950 : Les Caves du Vatican d'André Gide, mise en scène Jean Meyer : Geneviève
  • 1952 : Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, mise en scène Julien Bertheau : la belle-fille
  • 1952 : Roméo et Juliette de William Shakespeare, mise en scène Julien Bertheau : Juliette
  • 1952-1953 : Britannicus de Racine, mise en scène Jean Marais : Junie
  • 1958 : Le Maître de Santiago de Henry de Montherlant, mise en scène Henri Rollan : Mariana
  • 1959 : Électre de Jean Giraudoux, mise en scène Pierre Dux :
  • 1961 : Oncle Vania d'Anton Tchekhov, mise en scène Jacques Mauclair : Sonia
  • 1961 : Le Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos, mise en scène Marcelle Tassencourt, Comédie-Française, Théâtre Montansier : Blanche de La Force
  • 1961 : Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Jean Marchat : le Reine
  • 1962 : Bérénice de Jean Racine, mise en scène Paul-Émile Deiber : Bérénice
  • 1963 : Marie Stuart de Friedrich von Schiller, mise en scène Raymond Hermantier, création au Mai musical de Bordeaux, puis reprise à la Comédie-Française : Marie Stuart
  • 1987 : Le Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos, mise en scène Gildas Bourdet, Comédie-Française en résidence au Théâtre de la Porte Saint-Martin et à l'Opéra de Lille : Mme de Croissy, la première prieure
Hors Comédie-Française
  • 1956 : La Servante d'Evolène de René Morax, mise en scène René Morax et Jacques Béranger, Théâtre du Jorat
  • 1965 : L'Aigle à deux têtes de Jean Cocteau, mise en scène de Serge Bouillon, Tournées Baret et gala au théâtre Montansier
  • 1966 : Pulchérie de Pierre Corneille, mise en scène Serge Bouillon Festival de Barentin : Pulchérie
  • 1967 : Marie Tudor de Victor Hugo, mise en scène Jean Darnel, Château de l'Empéri : Marie Tudor
  • 1967 : Laodice, reine de Cappadoce de Thomas Corneille, mise en scène Serge Bouillon Festival de Barentin : Laodice
  • 1967 : La Mouette d'Anton Tchekhov, mise en scène Sacha Pitoëff, Théâtre Moderne : Irina Nikolaievna Arkadina
  • 1967 : Vassa Geleznova de Maxime Gorki, mise en scène Pierre Valde, Théâtre de Colombes
  • 1969 : Noces de Sang de Federico Garcia Lorca, mise en scène Serge Bouillon, Théâtre de l'Athénée
  • 1971 : La Forêt de Alexandre Ostrovski, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
  • 1971 : Dumas le magnifique d'Alain Decaux, mise en scène Julien Bertheau, Théâtre du Palais Royal : Marguerite de Bourgogne
  • 1973 : Liola de Luigi Pirandello, mise en scène Henri Delmas et Gabriel Garran, Théâtre de la Commune (Aubervilliers) : La Mère Croce
  • 1985 : Hugo, l'homme qui dérange de Claude Brulé, mise en scène Paul-Émile Deiber, Théâtre national de l'Odéon : Juliette Drouet​

Télévision 

  • 1972 : Les Gens de Mogador, série de Robert Mazoyer : Contance Angellier
  • 1974 : Madame Bovary de Pierre Cardinal
  • 1977 : Recherche dans l'intérêt des familles, épisode Le Coupable de Philippe Arnal
  • 1979 : Les Dossiers éclatés : Mort non naturelle d'un enfant naturel de Roger Kahane
  • 1980 : L'Aéropostale, courrier du ciel, de Gilles Grangier
  • 1991 : Maigret et la Grande Perche de Claude Goretta : Mme Serre

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article