Les Frères Bouquinquant

Publié le par Louis Daquin

Les Frères BouquinquantLes Frères Bouquinquant est un film français réalisé par Louis Daquin et sorti en 1948. Julie, modeste petite bonne, humble et travailleuse, a plu au patron d'un ponton-grue, Léon Bouquinquant, forte gueule, dur à la besogne, ancien sous-officier qui a malheureusement le grave défaut de boire trop et d'avoir la main leste. Si Julie a pensé un moment sortir de sa condition de servante, il lui faut vite déchanter, elle est réduite par son mari aux plus basses besognes ménagères.

Quant à J'affection, on en reparlera plus tard. Léon a un frère, Pierre, beau garçon et honnête ouvrier. Pierre s'émeut en voyant la triste vie que mène sa belle-sœur. Il se rapproche d'elle, l'entoure d'amitié, puis de prévenances, enfin un amour violent les unit. Un enfant naît et, bien que Léon Bouquinquant ait souvent le cerveau embrumé par l'alcool, il arrive tout de même à comprendre a situation. Un beau soir, le drame éclate. Les deux frères se dressent, l'un contre l'autre.

 La rage de Léon d'avoir été bafoué par Julie, et peut-être son désespoir font qu'il agrippe Pierre et essaie de l'étrangler. Plus vif, plus sûr de lui, celui-ci se défend, riposte, fait tomber son frère dans la Seine. Julie était là. Pour la police qui vient enquêter, elle paraît être la seule coupable. Ne vivait-elle pas la plus triste des existences avec Léon ? Bien loin de se défendre, Julie s'accuse; ainsi elle sauve son amant, et peut, semble-t-il, espérer l'acquittement.

Julie va se trouver influencée par l'aumônier de la prison, homme intelligent et brûlé de zèle apostolique qui essaie de la faire renoncer à la pauvre part de bonheur qu'elle pouvait espérer - La conception d'une félicité dans l'au-delà finit par s'effacer, et quand les portes vont s'ouvrir sur la liberté, Julie et Pierre Bouquinquant pourront enfin essayer de faire leur vie ensemble.

videoFiche technique
 

  • Titre original : Les Frères Bouquinquant
  • Réalisation : Louis Daquin
  • Scénario : Louis Daquin et André Cerf d’après le roman éponyme de Jean Prévost (Éditions Gallimard, 1930)
  • Dialogues : Roger Vailland
  • Décors : Paul Bertrand
  • Photographie : Louis Page
  • Son : Lucien Legrand
  • Montage : Claude Nicole
  • Musique : Jean Wiener
  • Pays d’origine : France
  • Tournage :
  • Langue : français
  • Période prises de vue : 11 mars au 10 mai 1947
  • Directeur de production : Alexandre Kamenka
  • Sociétés de production : Radio Cinéma (France), Société des Films Alkam (France)
  • Sociétés de distribution : Studio 43 (France), Festival de Saint-Étienne (France)
  • Format : noir et blanc — 35 mm — son monophonique
  • Genre : drame
  • Durée : 99 minutes
  • Date de sortie : France 25 février 1948
  • (fr) Mention CNC : tous publics (visa d'exploitation no 4973 délivré le 16 juillet 1947)


videoDistribution
 

  • Madeleine Robinson : Julie
  • Albert Préjean : Léon
  • Roger Pigaut : Pierre
  • Mona Dol : Madame Leclerc
  • Jean Vilar : le prêtre
  • Juliette Gréco : une religieuse
  • Denise Kerny : une détenue
  • Louis Seigner : le juge d’instruction
  • Albert Jacquin : Louis
  • Paul Frankeur : le commissaire
  • Charles Lavialle : Monsieur Thomas
  • Victor Vina : le médecin
  • André Var
  • Maurice Derville
  • Louise Fouquet
  • Nicole Desailly
  • Paule Launay
  • Albert Broquin
  • Cora Vaucaire

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article