Sadoul Georges

Publié le par Roger Cousin

Georges Sadoul est un écrivain français, historien du cinéma, né le 4 février 1904 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), mort le 13 octobre 1967 à­ Paris. Il est l'auteur d'une importante Histoire générale du cinéma. A 19 ans, étudiant à Nancy, il collabore à L'Est Républicain et fonde le Comité Nancy-Paris. L'objectif de ce comité est de permettre à la population nancéienne de rencontrer les productions et les artistes parisiens. Il fera venir notammment Jean Epstein, Henry Prunières, André Lurçat, Jacques Rivière, Jacques Copeau ou André Lhote.

Proche des surréalistes, il devient communiste en 1927. Son Histoire générale du cinéma (1940) est un document essentiel sur l'histoire du cinéma mondial, écrite en réaction à l'Histoire du cinéma, jugée partisane, de Maurice Bardèche et Robert Brasillach. Le cinéma mondial y est considéré à la fois comme un art et comme une industrie. Pour réaliser avec méthode cette histoire générale, il conceptualise les œuvres, travaille sur les archives et l'écriture. Il recoupe les sources : documents et témoignages, ce qui nuance l'appréciation de l'œuvre.

Georges Sadoul a porté une attention particulière au cinéma des pays en voie de développement. Dans une publication de la Cinémathèque de Lausanne, Du cinématographe au septième Art (1959), il remarque sur les cartes de l’UNESCO la corrélation entre les zones d’illettrisme fort, et celles où le cinéma reste méconnu. En outre, il travaille avec les cinémathèques et les écoles de cinéma du monde entier ; il aide à la création de plusieurs cinémathèques africaines. Il estime que le cinéma est un moyen exceptionnel de communication entre les hommes et entre les peuples.

Il a été journaliste aux Lettres françaises, l'hebdomadaire de Louis Aragon, et a enseigné à la Sorbonne et à l'IDHEC. Le Prix Georges Sadoul (devenu en 1993 le Prix Georges et Ruta Sadoul) a été créé en janvier 1968 afin de distinguer deux premiers ou seconds longs-métrages, français et étranger.

Publié dans Ecrivains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article