Rodrigues da Fonseca Hermes

Publié le par Roger Cousin

Le maréchal Hermes Rodrigues da Fonseca (São Gabriel, 12 mai 1855 – Petrópolis, 9 septembre 1923) fut un militaire et homme politique brésilien. Il était le neveu de Manuel Deodoro da Fonseca et ses parents étaient le capitaine Hermes Ernesto da Fonseca et Rita Rodrigues Barbosa da Fonseca. Il fut le président du Brésil de 1910 à 1914.

Rodrigues da Fonseca Hermes

Hermes da Fonseca entra à l'École militaire à 16 ans. Après avoir obtenu son diplôme, il servit comme adjudant d'ordre du comte D'Eu. Il fut invité par son oncle à assumer les postes d'adjudant de camps et de secrétaire militaire après la proclamation de la République. Il occupa diverses fonctions gouvernementales avant de devenir ministre de l'armée pendant le gouvernement de Campos Sales.

Quand Afonso Pena fut élu président, il maintint Hermes da Fonseca comme ministre mais bientôt, ce dernier présenta sa démission suite à une discussion à la Chambre sur la participation des militaires dans la vie politique. Il se porta candidat face à Ruy Barbosa et, pour la première fois durant la République, il y eut un climat de campagne électorale avec débats entre civilistas et hermistas. Ayant invité Nilo Peçanha pour qu’il intègre le ministère, Hermes da Fonseca gagna en popularité et emporta les élections de 1910.

Lors de son élection, il était très populaire mais il ternit rapidement son image en traitant le premier problème grave de son mandat présidentiel, la révolte de Chibata. Pour réfréner le mouvement, il ordonna le bombardement des ports. Très vite, éclata une nouvelle révolte, la guerre du Contestado, qui ne fut pas résolue avant la fin de son mandat. La situation financière du Brésil n'étant pas bonne, le gouvernement dut aussi négocier un « funding-loan » (négocié auparavant par Campos Sales).

Après ses quatre années de présidence, il fut élu sénateur pour le Rio Grande do Sul mais il renonça à son mandat et partit pour l'Europe ne revenant au Brésil qu'en 1920. Durant le gouvernement d'Epitacio Pessoa, il fut emprisonné en tant que président du Club militaire pour cause de conspiration organisée contre le gouvernement. Il fut relâché six mois plus tard.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article