Gustave Pommier, FFI 70, rue du Père-Corentin

Publié le par France24

Au début de la guerre, Gustave Pommier est mobilisé au sein du 150e régiment d’infanterie. Après la défaite française, le parcours du jeune homme est assez flou. Quatre ans plus tard, on le retrouve au sein de la 8e division de francs-tireurs. Ces résistants effectuent depuis 1940 des actions contre l’occupant dans les quartiers sud de Paris.

Lors de l’insurrection, Gustave Pommier, surnommé "Arthur", est envoyé le 21 août à Vincennes, sa ville d’origine, pour récupérer une voiture prise à l’ennemi. Mais les Allemands l’arrêtent rue de la Voie-Verte (aujourd’hui rue du Père-Corentin). L’ancien soldat français, âgé de 26 ans, est violemment battu sur le trottoir, puis fusillé. Son corps ne sera retrouvé qu’après la fin des combats sous un tas de sable, à quelques rues de là.

Publié dans Documents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article