Thomas Marlo

Publié le par Mémoires de Guerre

Marlo Thomas est une actrice et productrice américaine, née le 21 novembre 1937 (84 ans) à Détroit, Michigan (États-Unis). 

Thomas Marlo

Carrière

Début

Thomas a participé à de nombreuses émissions de télévision, dont Bonanza, McHale’s Navy, Ben Casey, Arrest and Trial, The Joey Bishop Show, The Many Loves of Dobie Gillis, My Favorite Martian, 77 Sunset Strip et The Donna Reed Show, entre autres. Sa grande percée est survenue en 1965 lorsqu’elle a été interprétée par Mike Nichols dans la production londonienne de Barefoot in the Park de Neil Simon, mettant en vedette Daniel Massey, Kurt Kasznar et Mildred Natwick. (En 1986, elle est de nouveau interprétée par Nichols sur Broadway dans Social Security d’Andrew Bergman, avec Ron Silver et Olympia Dukakis.) Thomas et son père, Danny, ont été présentés dans le rôle de Laurie et Ed Dubro dans un épisode de 1961, "Honor Bright", du Zane Grey Theatre de Dick Powell. 

That Girl

Thomas a joué dans un pilote ABC appelé Two s Company en 1965. Bien qu’il n’a pas vendu, il a attiré l’attention d’un cadre de programmation de réseau. Il rencontra Thomas et manifesta de l’intérêt pour sa propre série. Avec leurs encouragements, Thomas a eu sa propre idée pour un spectacle sur une jeune femme qui quitte la maison, déménage à New York et lutte pour devenir actrice. Le réseau était initialement hésitant, craignant que le public trouve une série centrée sur une seule femme peu intéressante ou irréaliste. Le concept a finalement évolué pour devenir la sitcom intitulée That Girl, dans laquelle Thomas jouait Ann Marie, une belle actrice en devenir avec un petit ami écrivain, joué par Ted Bessell. La série racontait les difficultés quotidiennes d’Ann à occuper différents emplois temporaires tout en poursuivant son rêve de carrière à Broadway. 

That Girl a été l’une des premières émissions de télévision à se concentrer sur une femme célibataire qui ne vivait pas avec ses parents, et cela a ouvert la voie à de nombreuses émissions à venir. Thomas n’est que la troisième femme à produire sa propre série, après Gertrude Berg et Lucille Ball. The Girl a été diffusé de 1966 à 1971, produisant 136 épisodes, et a été un excellent interprète dans les audiences de Nielsen. En 1971, Thomas choisit de mettre fin à la série après cinq ans. ABC et le sponsor de la série, Clairol, voulaient que le final de la série soit un mariage entre les deux personnages centraux, mais Thomas les a repoussés, disant qu’elle pensait que c’était le mauvais message à envoyer à son public féminin, parce que cela donnerait l’impression que la seule fin heureuse est le mariage. Cette fille est depuis devenue populaire dans la syndication. Clairol était notre sponsor et ils voulaient finir le spectacle avec un mariage. J’ai dit : « Je ne peux pas faire ça à ces femmes et à ces filles qui ont suivi l’aventure d’Ann Marie. Je ne peux pas dire maintenant que la seule fin heureuse est un mariage, parce que je n’y crois pas. » Il y a eu beaucoup de bruit à ce sujet, mais je ne le ferais pas. La dernière fois, Ann Marie a emmené Donald à une réunion de femmes libres, ce qui n’a rendu personne heureux à part moi. J’ai adoré.

Suite de Carrière

Cette section a besoin de citations supplémentaires pour la vérification. Veuillez aider à améliorer cet article en ajoutant des citations à des sources fiables. Le matériel non fourni peut être contesté et retiré. (juin 2018) (Découvrez comment et quand supprimer ce modèle de message). Après That Girl, désireuse d’élargir ses horizons, Thomas fréquente le Actors Studio, où elle étudie avec Lee Strasberg jusqu’à sa mort en 1982, puis avec la disciple de Strasberg, Sandra Seacat. Lorsqu’elle a remporté son Emmy de meilleure actrice dramatique en 1986 pour le téléfilm Nobody Child’s Child, elle a remercié les deux personnes. En 1972, elle publie un livre pour enfants, Free to Be... You and Me, qui est inspiré par sa jeune nièce Dionne Gordon. Elle a ensuite créé plusieurs enregistrements et émissions spéciales télévisées de et liées à ce titre : Free to Be... You and Me (1972, 1974) et Free to Be... A Family (1987), avec Christopher Cerf. 

Toujours en 1972, elle a été déléguée de la Californie à la Democratic National Convention à Miami Beach, en Floride. Elle a participé à la campagne présidentielle de George McGovern en octobre 1972 au Star-Spangled Women for McGovern–Shriver, récitant une parodie de l’histoire d’amour d’Erich Segal pour 19 000 personnes au Madison Square Garden. En 1973, Thomas s’est jointe à Gloria Steinem, Patricia Carbine et Letty Cottin Pogrebin en tant que fondatrices de la Ms. Foundation for Women, le premier fonds pour les femmes aux États-Unis. L’organisme a été créé pour offrir du financement et d’autres ressources à des organismes qui faisaient entendre la voix des femmes libérales dans des collectivités partout au pays. En 1976, Thomas fait une apparition invitée dans la comédie de situation NBC The Practice en tant que patiente obstinée du personnage de son père Danny Thomas, le Dr. Jules Bedford, et la chimie du père et de la fille agissant ensemble fait pour toucher les scènes de la salle d’hôpital. 

Elle a été invitée à plusieurs séries télévisées, y compris Law & Order : Special Victims Unit (comme le juge Mary Conway Clark, mentor de l’ADA Casey Novak), Ballers, The New Normal, Wet Hot American Summer : Ten Years Later. Elle a également raconté la série Happily Never After sur Investigation Discovery. De 1996 à 2002, Thomas joue la mère de Rachel Green, Sandra Green, dans l’émission Friends. Thomas joue dans des films comme Jenny (1970), Thieves (1977), In The Spirit (1990), The Real Blonde (1997), Starstruck (1998), Deuce Bigalow : Male Gigolo (1999), Playing Mona Lisa (2000), LOL (2012) avec Demi Moore et Miley Cyrus, et Cardboard Boxer (2014). Elle a également joué dans des films télévisés, dont It Happened One Christmas (1977; également produit) (un remake de It’s a Wonderful Life) The Lost Honor of Kathryn Beck (1984; également produit), Consenting Adult (1985), Nobody’s Child (1986; Best Dramatic Actress Emmy)., Held Hostage : The Sis and Jerry Levin Story (1991; produit également), Reunion (1994; produit également), Deceit (2004; produit également) et Ultimate Betrayal (1994). Thomas de Broadway comprend Thieves (1974), Social Security (1986) et The Shadow Box (1994). En 2011, elle incarne Doreen dans la comédie d’Elaine May George Is Dead in Relatively Speaking au cours de trois pièces en un acte. (Le New York Times appelle la performance de Thomas "sublime"). Les deux autres pièces ont été écrites par Woody Allen et Ethan Coen. 

Off-Broadway, Thomas est apparue dans The Guys, The Exonerated (dans lequel elle est également apparue à Chicago et Boston, avec Brian Dennehy), The Vagina Monologues and Love, Loss, and What I Wearing. Toujours en dehors de Broadway, elle s’est produite en face de Greg Mullavey lors du début de la pièce de Joe DiPietro à New York en 2015, Clever Little Lies at the Westside Theatre. Les productions théâtrales régionales comprennent : Who s Afraid of Virginia Woolf? au Hartford Stage; Woman In Mind au Berkshire Theatre Festival; Paper Doll, avec F. Murray Abraham au Pittsburgh Public Theatre; et The Effect of Gamma Rays on Man-in-the-Moon Marigolds au Cleveland Playhouse. En 1993, elle fait une tournée dans la compagnie nationale Six Degrees of Separation. Au printemps 2008, elle a joué dans la dernière pièce d’Arthur Laurents, New Year’s Eve avec Keith Carradine, au George Street Playhouse. Thomas a publié sept best-sellers (trois d’entre eux #1 best-sellers) : Free to Be... You and Me; Free to Be... A Family; The Right Words at the Right Time; The Right Words at the Right Time, Volume 2 : Your Turn; Marlo Thomas and Friends : Thanks & Giving All Year Long (dont la version CD a remporté le prix Grammy 2006 du meilleur album de paroles pour enfants); ses mémoires de 2009, Grandir en riant; et ce n’est pas fini... Jusqu’à la fin : réinventer sa vie et réaliser ses rêves à tout moment, à tout âge.  Mme Thomas est directrice nationale de l’Hôpital de recherche pour enfants St. Jude à Memphis, au Tennessee, fondé par son père, Danny Thomas. Elle a fait don à l’hôpital de toutes les redevances de son livre et de son CD Marlo Thomas and Friends : Thanks & Giving All Year Long (également produit avec Christopher Cerf) et de ses deux livres Right Words at the Right Time. En 2010, Thomas a créé MarloThomas.com, un site Web pour les femmes de 35 ans et plus, associé à AOL et au Huffington Post. 

Récompenses

Thomas a reçu quatre Emmy Awards, un Golden Globe Award, un Grammy Award, un Jefferson Award et le Peabody Award. En 1979, l’ensemble de cartes à échanger des Supersisters a été produit et distribué; une des cartes portait le nom et la photo de Thomas. En 1996, elle a reçu le prix Women in Film Lucy en reconnaissance de son excellence et de son innovation dans ses œuvres créatives qui ont amélioré la perception des femmes par le biais de la télévision.  Le 20 novembre 2014, le Marlo Thomas Center for Global Education and Collaboration a ouvert ses portes dans le cadre de l’Hôpital de recherche pour enfants St. Jude. Hillary Clinton a présidé la cérémonie d’inauguration. Le 24 novembre 2014, le président Barack Obama a remis à Thomas la Médaille présidentielle de la liberté, la plus haute distinction civile de la nation, lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche.

Vie personnelle

Thomas entretenait une longue relation avec le dramaturge Herb Gardner. En 1977, Thomas a été invité sur Donahue le talk-show télévisé, quand elle et l’animateur Phil Donahue sont tombés dans "l’amour au premier regard." Ils se sont mariés le 21 mai 1980. Thomas est la belle-mère des cinq enfants de son premier mariage. Au sujet de sa relation avec ses beaux-enfants, Thomas a dit à l’AARP en mai 2012 : « Dès le premier jour, j’ai décidé que je n’allais pas essayer d’être une « mère » pour les enfants de Phil au sens traditionnel du terme — ils avaient déjà une mère — mais plutôt d’être leur amie. Je suis fier de dire que les amitiés que j’ai nouées avec eux sont aussi fortes aujourd’hui qu’elles l’étaient il y a 30 ans, voire plus fortes. »

Filmographie

comme actrice

  • 1960 : Thriller (série TV)
  • 1961 : The Joey Bishop Show (série TV) : Stella Barnes (1961-1962)
  • 1967 : Cricket on the Hearth (TV) : Bertha (voix)
  • 1970 : Jenny (en) de George Bloomfield : Jenny
  • 1974 : Free to Be... You & Me (TV) : Various characters (voix)
  • 1977 : Thieves de John Berry : Sally Cramer
  • 1977 : It Happened One Christmas (TV) : Mary Bailey Hatch
  • 1984 : The Lost Honor of Kathryn Beck (TV) : Kathryn Beck
  • 1985 : Consenting Adult (TV) : Tess Lynd
  • 1986 : Danny Thomas Christmas (TV) : Co-Host
  • 1986 : Nobody's Child (TV) : Marie Balter
  • 1990 : In the Spirit : Reva Prosky
  • 1991 : Held Hostage: The Sis and Jerry Levin Story (TV) : Lucille 'Sis' Levin
  • 1994 : Ultime trahison (Ultimate Betrayal) (TV) : Sharon
  • 1994 : Le Baiser du papillon (Reunion) (TV) : Jessie Yates
  • 1995-2001 : Friends (TV) : Sandra Green
  • 1997 : Une vraie blonde (The Real Blonde) : Blair
  • 1998 : Starstruck : Linda Phaeffle
  • 1999 : Deuce Bigalow : Gigolo à tout prix : Margaret
  • 2000 : Playing Mona Lisa : Sheila Goldstein
  • 2000 : Ally McBeal (TV) : Lynnie Bishop
  • 2002 : Ma fille, mon espoir (TV) : Julie Portman
  • 2002 : Our Heroes, Ourselves (TV) : Host
  • 2004 : Légitimes défenses (TV) : Ellen McCarthy
  • 2004 : New York, unité spéciale (TV) : Juge Mary Clark
  • 2007 : Ugly Betty (TV) : Sandra Winthrop
  • 2012 : LOL USA : Granny, la grand-mère de Lola
  • 2012 : The New Normal (TV) : Nancy Niles
  • 2013-2014 : Happily Never After (TV) : Narratrice
  • 2015 : Ballers (TV) : Mère de Jason
  • 2016 : Cardboard Boxer
  • 2017 : The Female Brain : Lynne
  • 2017 : Wet Hot American Summer: Ten Years Later (TV) : Vivian
  • 2018 : Ocean's 8 : Rene

comme productrice

  • 1974 : Free to Be... You & Me (TV)
  • 1977 : It Happened One Christmas (TV)
  • 1984 : The Lost Honor of Kathryn Beck (TV)
  • 1988 : Leap of Faith (TV)
  • 1989 : Taken Away (TV)
  • 1994 : Le Baiser du papillon (Reunion) (TV)
  • 2002 : Ma fille, mon espoir (Two Against Time) (TV)
  • 2002 : Our Heroes, Ourselves (TV)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article