Les 5 000 Doigts du Dr T

Publié le par Roy Rowland

Les 5 000 Doigts du Dr. T (The 5,000 Fingers of Dr. T) est un film américain pour enfants réalisé par Roy Rowland, sorti en 1953. Le jeune Bart Collins déteste tant les leçons de piano et de solfège que lui inflige sa mère qu'il s'endort doucement en faisant ses gammes. Dans ses rêves, il se voit à la merci du terrible docteur T, un être démoniaque qui ressemble étrangement à son professeur de solfège, monsieur Terwilliker. Le docteur T a réduit en esclavage 500 enfants à qui il compte confier l'interprétation d'un concerto à 5000 doigts. Des jumeaux à la barbe siamoise, montés sur patins à roulettes, surveillent les petits prisonniers. Avec l'aide d'un plombier, Zabladowski, Bart entreprend de s'évader...

Les 5 000 Doigts du Dr T de Roy Rowland
Les 5 000 Doigts du Dr T de Roy Rowland

Les 5 000 Doigts du Dr T de Roy Rowland

Fiche technique

  • Titre original : The 5,000 Fingers of Dr. T.
  • Titre français : Les 5000 doigts du Dr. T
  • Réalisation : Roy Rowland
  • Scénario : Theodor Seuss Geisel et Allan Scott d'après un concept de Theodor Seuss Geisel
  • Musique : Friedrich Hollaender, Heinz Roemheld et Hans J. Salter
  • Directeur de la photographie : Franz Planer
  • Montage : Al Clark
  • Création des décors : Rudolph Sternad
  • Direction artistique : Cary Odell
  • Maquillages spéciaux : Clay Campbell
  • Chorégraphe : Eugene Loring
  • Producteur : Stanley Kramer
  • Compagnie de production : Stanley Kramer Productions
  • Compagnie de distribution : Columbia Pictures Corporation
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue : Anglais
  • Son : Stéréo (Western Electric Recording)
  • Image : Couleurs (Technicolor)
  • Ratio écran : 1.37:1 (Diffusion en salles en 1:85:1)
  • Format négatif : 35 mm
  • Procédé cinématographique : Wonderama
  • Durée : 88 minutes
  • Genre : Fantaisie fantastique
  • Date de sortie : États-Unis - 19 juin 1953 / France - 30 juillet 1954

Distribution

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article