Barzun Jacques

Publié le par Roger Cousin

Barzun Jacques Jacques Martin Barzun, né le 30 novembre 1907 à Créteil en France, et mort le 25 octobre 2012 à San Antonio, Texas dans sa 105e année, est un historien et philosophe américain spécialisé dans l'histoire culturelle et l'histoire des idées. Il a écrit sur un large éventail de sujets, mais a développé une particulière notoriété dans la philosophie de l’éducation avec son livre Teacher in America (1945) qui a eu une forte influence sur la formation des enseignants aux États-Unis dans l’après-guerre.

Jacques Barzun est né à Créteil de Henri-Martin Barzun et Anna-Rose Barzun. Il a passé son enfance à Paris et Grenoble. Son père était membre de l’Abbaye de Créteil, expérience communautaire artistique durant laquelle son fils est né, et a travaillé au ministère français du Travail. Le domicile parisien de la famille a été fréquenté par de nombreux artistes de la belle-époque, comme le poète Guillaume Apollinaire, les peintres Albert Gleizes et Marcel Duchamp, le compositeur Edgard Varèse, et les écrivains en:Richard Aldington et Stefan Zweig. C’est lors d’une mission diplomatique aux États-Unis au cours de la Première Guerre mondiale que Henri-Martin Bazin fut séduit par l’enseignement universitaire américain et décida d’y envoyer son fils faire ses études. C'est ainsi que Jacques Barzun arrive aux États-Unis à l’âge de 12 ans et intègre une école préparatoire, puis l’université Columbia.

Barzun a été major de sa promotion au Columbia College en 1927. Il a obtenu son doctorat en 1932 et a enseigné l’histoire de 1928 à 1955. Il est nommé membre de l’Académie américaine des arts et des sciences en 1954. De 1955 à 1968, il a été doyen de la graduate school, doyen des facultés, tout en étant également membre extraordinaire du Churchill College à l’université de Cambridge. De 1968 jusqu’à sa retraite en 1975, il était professeur à l’université Columbia. De 1951 à 1963, Barzun est l’un des rédacteurs en chef du The Readers' Subscription Book Club et de son successeur le Mid-Century Book Society, par la suite il a été conseiller littéraire dans la maison d’édition Charles Scribner’s Sons de 1975 à 1993.

En 1936, Barzun épouse Mariana Lowell, une violoniste d’une éminente famille de Boston, qui décède en 1979. Ils eurent trois enfants : James, Roger et Isabel. En 1980, Barzun épouse Marguerite Lee Davenport. Depuis 1996 ils vivent dans sa ville natale à San Antonio, au Texas. Son petit-fils Matthieu Barzun fut ambassadeur des États-Unis en Suède de août 2009 à octobre 2011.

Publié dans Historiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article