Sfiris Xenia

Publié le par Mémoires de Guerre

Xenia Sfiri, née Ksenia Cheremeteva-Ioussoupova à Rome le 1er mars 1942, est l'unique descendante directe de la célèbre famille Ioussoupov. 

Sfiris Xenia

Famille

Fille unique du comte Nikolaï Cheremetiev et de la princesse Irina Felixovna Ioussoupova, comtesse Sumakorova-Elston. L'un de ses arrière-grands-pères est le grand-duc Alexandre Mikhaïlovitch de Russie (dit Sandro), lui-même petit-fils du tsar Nicolas Ier de Russie et neveu du tsar Alexandre II. L'une de ses arrière-grands-mères, épouse du précédent (et plusieurs fois sa cousine à divers degrés) est la grande-duchesse Xenia Alexandrovna de Russie, fille du tsar Alexandre III et sœur du tsar Nicolas II

Mariage et descendance

Le 20 juin 1965, la princesse Xenia Cheremeteva-Iousoupova épouse à Athènes Ilias Sfiris (20 août 1932 à Athènes). Une fille naît de cette union :

  • Tatiana Sfiri (28 août 1968 à Athènes), épouse 1° en mai 1996 Alexis Giannakoupoulos (1963) ; divorcée, elle épouse 2° Anthony Vamvakidis, d'où deux filles :
    • Marilia Vamvakidi (17 juillet 2004)
    • Yasmina Xenia Vamvakidi (7 mai 2006).

Figure de l'aristocratie russe, elle visite Saint-Pétersbourg dès la fin de la Perestroïka, 70 ans après le départ de son grand-père. En 1998, elle donne un échantillon d'ADN afin d'identifier les restes exhumés à Ekaterinbourg et qui se révèlent être ceux de son arrière-grand-oncle, le tsar Nicolas II. Par un oukaze spécial du président Poutine, Xenia Sfiri devient citoyenne russe en 2000. Héritière unique de la plus grande fortune de l‘Empire russe, elle conteste la nationalisation des biens de son grand-père dans une lettre adressée au président Vladimir Poutine. Cette démarche n'aboutit à aucun résultat. Partageant son temps entre Athènes et Paris, Xenia Sfiri est membre de plusieurs associations promouvant les liens entre la Russie et la France. 

Renaissance de la maison de couture Irfe

En 2008, grâce à Olga Sorokina, directrice et styliste, aidée par la comtesse Ksenia Nikolaïevna Cheremeteva, la maison de couture IRFE connaît une nouvelle vie. Le 25 mars 2009, cette maison de couture créée en 1924 par son grand-père et sa grand-mère présente sa première collection au palais de Tokyo, de nombreux journalistes assistant au défilé de mode. La confection de ces vêtements rappelle un autre temps (les collections lancées par le prince et la princesse Ioussoupov entre 1924 et 1929). Jusqu'à nos jours, la princesse garde précieusement la composition des parfums héritée de la famille Ioussoupov, Ksenia Nikolaïevna Cheremeteva profite de cet événement pour annoncer le lancement d'une nouvelle ligne de parfums. Après avoir ouvert un magasin à Paris, IRFE projette également d'ouvrir des maisons de couture à Moscou en 2010 puis à Milan puis dans d'autres villes dans le monde. La maison de couture IRFE projette également de lancer une ligne de bijoux et de montres copiés sur les bijoux détenus par la famille Ioussoupov, Cheremetev et sur les prestigieux joyaux de la Maison Romanov. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article