Wigner Eugène

Publié le par Roger Cousin

Wigner EugèneEugene Paul Wigner (17 novembre 1902 – 1er janvier 1995) est un physicien théoricien hongrois naturalisé américain. En 1963, Wigner, Maria Goeppert-Mayer et Hans Daniel Jensen partagèrent le prix Nobel de physique pour leur travail sur l'explication de la structure du noyau atomique et son développement de la théorie de mécanique quantique concernant la nature du proton et du neutron.

Né Wigner Jenő Pál à Budapest dans une famille de la classe moyenne supérieure, d'un père descendant de juif-allemand (Wigner serait dérivé de l'allemand wiegner, qui signifie « fabricant de berceau »), il fit ses études à l'Université technique de Berlin. Il intégra le corps professoral de l'université de Princeton en 1930 et devint citoyen américain en 1937. Il fut l'un des cinq scientifiques à informer le président Franklin D. Roosevelt en 1939 de l'utilisation militaire possible de l'énergie atomique. Durant la Seconde Guerre mondiale, il participa à la conception des réacteurs au plutonium.

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 1963 (l'autre moitié a été remise à Maria Goeppert-Mayer et à Hans Daniel Jensen) « pour ses contributions à la théorie du noyau atomique et des particules élémentaires, particulièrement grâce à la découverte et à l'application de principes fondamentaux de symétrie ». Il participe au comité JASON qui conseille le gouvernement lors de la guerre du Viêt-Nam (répondant, lors d'un colloque à Trieste en septembre 1972, recensé par Le Monde, à ses critiques, il dit alors être « flatté par [ces] accusations »).

Publié dans Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article