Aznavour Charles

Publié le par Roger Cousin

Charles Aznavour (né Shahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris et mort le 1er octobre 2018 à Mouriès (Bouches-du-Rhône), est un auteur-compositeur-interprète, acteur et écrivain français d'origine arménienne. 
 

Aznavour Charles
Aznavour Charles
Aznavour Charles
Aznavour Charles

Au cours d'une carrière commencée en 1946, il a enregistré près de mille deux cents chansons interprétées en plusieurs langues : en français, anglais, italien, espagnol, allemand, arménien (Yes kou rimet'n tchim kidi), napolitain (Napule amica mia), russe et dernièrement en kabyle. Il a écrit ou coécrit plus de mille chansons, que ce soit pour lui-même ou d'autres artistes. Il est l'un des chanteurs français les plus connus en dehors du monde francophone. Décrit comme « la divinité de la pop française » par le critique musical Stephen Holden, Charles Aznavour a été consacré « chanteur de variété le plus important du XXe siècle » par CNN et Time devant Bob Dylan, Frank Sinatra et même Elvis Presley. Sans renier sa culture française, il représente l'Arménie dans plusieurs instances diplomatiques internationales à partir de 1995, et obtient la nationalité arménienne en 2008. Il est nommé au poste d'ambassadeur d'Arménie en Suisse, son pays de résidence, et le représentant permanent de ce pays auprès de l'ONU. 

« J'ai la voix qui colle avec le genre de chansons que j'écris », reconnaît Charles Aznavour dans son autobiographie parue en 1970 (Aznavour par Aznavour, Fayard éditeur). Fils d'Arméniens ayant fui la Turquie, il a fait de cette voix parfois à la limite d'être brisée l'instrument d'un succès qui fut long à se dessiner, comme le rappelle l'une de ses chansons les plus emblématiques, Je m'voyais déjà (1960). Élevé dans le milieu des chanteurs et musiciens arméniens qui ont fait du café de son père leur point de ralliement, Charles Aznavour entre à son tour dans l'univers de la chanson comme parolier et forme, entre 1941 et 1950, un duo avec le compositeur Pierre Roche (1919-2001). Remarqué par Édith Piaf, qui emmène le duo en tournée en France puis aux États-Unis, il devient le protégé de la chanteuse, pour laquelle il écrit Jezebel et qu'il accompagnera au piano jusqu'en 1954. Il écrira aussi pour Juliette Gréco (Je hais les dimanches, 1953) et, tout au long de sa carrière, pour plusieurs chanteurs de générations différentes : Maurice Chevalier, Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Mireille Mathieu...

Invité à passer en vedette à l'Olympia en 1955, Charles Aznavour est dès lors sur la rampe de lancement qui le mènera en 1963 au Carnegie Hall de New York. Ma jeunesse (1956), On ne sait jamais (1956), Tu t'laisses aller (1960), Il faut savoir (1961), les Comédiens (1962), puis la Mamma (1963), For me, formidable (1964), la Bohème (1966), Comme ils disent (1973) sont autant de titres qui, musicalement, associent aux parfums du jazz les sonorités d'Europe centrale, et qui, humainement, parlent autant des désarrois de l'existence que des beautés de la vie. Charles Aznavour est, avec Yves Montand, l'une des rares vedettes françaises du music-hall qui fasse une grande carrière au cinéma. Il aborde ce dernier en 1955 (l'Étoile de cristal), obtenant ensuite ses plus beaux rôles dans la Tête contre les murs (1959), Tirez sur le pianiste (1960), le Passage du Rhin (1960), Un taxi pour Tobrouk (1961), Paris au mois d'août (1965), le Tambour (1979), les Fantômes du chapelier (1982), la Montagne magique (1982), parmi plus de soixante films.

Au faîte de sa gloire de chanteur, Charles Aznavour continue à répandre la bonne parole de la chanson française à travers le monde, du Québec au Japon, en swinguant autant avec les mots qu'avec les sons, et en faisant de sa vie une perpétuelle source d'inspiration. Je n'ai pas vu le temps passer avoue-t-il dans son album de 1978, qui inaugure une nouvelle phase de sa vie, marquée par la sortie en 1998 de l'album symboliquement intitulé Jazznavour. Toujours immense, son implication en faveur de l'Arménie le conduit en 2008 à prendre la double nationalité franco-arménienne et, en 2009, à accepter d'être l'ambassadeur de ce pays en Suisse.

Filmographie

  • 1936 : La Guerre des gosses d'Eugène Deslaw et Jacques Daroy, avec Jean Murat, Saturnin Fabre : rôle mineur (non crédité)
  • 1938 : Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque : un élève (non crédité)
  • 1945 : Adieu chérie de Raymond Bernard, avec Danielle Darrieux, Louis Salou : un duettiste
  • 1956 : Une gosse sensass' de Robert Bibal : le chanteur
  • 1957 : Paris Music Hall de Stany Cordier : Charles
  • 1957 : C'est arrivé à 36 chandelles d'Henri Diamant-Berger, avec Jane Sourza, Guy Bertil : lui-même
  • 1958 : La Tête contre les murs de Georges Franju, avec Pierre Brasseur, Jean-Pierre Mocky : Heurtevent
  • 1959 : Oh ! Qué mambo de John Berry, avec Magali Noël, Dario Moreno : lui-même
  • 1959 : Les Dragueurs de Jean-Pierre Mocky, avec Anouk Aimée : Joseph Bouvier
  • 1959 : Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau, avec Jean Cocteau, Jean Marais : le curieux
  • Tirez sur le pianiste (1960) de François Truffaut avec Marie Dubois
  • Un taxi pour Tobrouk (1960) de Denys de La Patellière avec Lino Ventura
  • Le Passage du Rhin (1960) d'André Cayatte
  • Les lions sont lâchés (1961) d'Henri Verneuil avec Claudia Cardinale, Jean-Claude Brialy
  • Horace 62 (1962) d'André Versini
  • Les Petits Matins (1962) de Jacqueline Audry
  • Le Diable et les Dix Commandements (1962), film à sketches de Julien Duvivier, épisode Tu ne tueras point Denis Mayeux prêtre novice, avec Lino Ventura, Maurice Biraud
  • Tempo di Roma (1962) de Denys de La Patellière
  • Le Rat d'Amérique (1962) de Jean-Gabriel Albicocco
  • Les Quatre Vérités (1962) (épisode : Les Deux Pigeons de René Clair)
  • Pourquoi Paris ? (1962) de Denys de La Patellière
  • Cherchez l'idole (1963) de Michel Boisrond avec Frank Alamo
  • Haute Infidélité (Alta infidelta) (1964) (épisode : Péché dans l'après-midi d'Elio Petri)
  • Les Vierges (1964) de Jean-Pierre Mocky avec Gérard Blain, Jean Poiret
  • Paris au mois d'août (1965) de Pierre Granier-Deferre avec Jacques Marin
  • La Métamorphose des cloportes (1965) de Pierre Granier-Deferre
  • Le facteur s'en va-t-en guerre (1966) de Claude Bernard-Aubert
  • Caroline chérie (1968) de Denys de La Patellière avec France Anglade, François Guérin, Bernard Blier, Karin Dor
  • Candy (1968) de Christian Marquand avec Ewa Aulin et Ringo Starr
  • Le Temps des loups (1969) de Sergio Gobbi avec Robert Hossein, Virna Lisi
  • The Games (1970) de Michael Winner avec Ryan O'Neal
  • Un beau monstre (1970) de Sergio Gobbi
  • Les Derniers Aventuriers (1970) de Lewis Gilbert avec Alan Badel
  • La Part des lions (1971) de Jean Larriaga avec Robert Hossein
  • Les Intrus (1972) de Sergio Gobbi avec Marie-Christine Barrault
  • The Blockhaus 1973 de Clive Rees
  • Dix petits nègres (1974) de Peter Collinson avec Maria Rohm
  • Folies bourgeoises (1975) de Claude Chabrol avec Stéphane Audran, Bruce Dern
  • Intervention Delta (Sky Riders) (1976) de Douglas Hickox avec James Coburn, Susannah York
  • Le Tambour (1979) de Volker Schlöndorff avec David Bennent, Mario Adorf
  • Qu'est-ce qui fait courir David ? (1981) d'Élie Chouraqui avec Francis Huster, Nicole Garcia
  • La Montagne magique (Der Zauberberg) (1982) de Hans W. Geissendörfer avec Christoph Eichhorn, Marie-France Pisier
  • Les Fantômes du chapelier (1982) de Claude Chabrol avec Michel Serrault
  • Édith et Marcel (1982) de Claude Lelouch avec Évelyne Bouix, Marcel Cerdan Jr
  • Viva la vie (1983) de Claude Lelouch avec Charlotte Rampling, Michel Piccoli
  • Yiddish Connection (1986) de Paul Boujenah avec André Dussollier
  • Mangeclous (1988) de Moshé Mizrahi avec Pierre Richard, Jacques Villeret
  • Il Maestro (1989) de Marion Hänsel avec Malcolm McDowell, Andréa Ferréol
  • Les Années campagne (1991) de Philippe Leriche avec Benoît Magimel
  • Pondichery, dernier comptoir des Indes (1996) de Bernard Favre avec Richard Bohringer
  • Le Comédien (1996) de Christian de Chalonge avec Michel Serrault
  • La Vérité sur Charlie (The Truth about Charlie) (2001) de Jonathan Demme avec Thandie Newton, Mark Wahlberg
  • Ararat (2002) de Atom Egoyan avec Marie-Josée Croze
  • Ennemis publics (2004) de Karim Abbou avec Richard Bohringer
  • Emmenez-moi (2005) de Edmond Bensimon avec Gérard Darmon, Zinedine Soualem
  • Mon colonel (2006) de Laurent Herbiet
  • Là-haut (2009) de Peter Docter, film d'animation des studios Disney et Pixar, (voix)

    Télévision

    • 1984 : Le Paria (téléfilm).
    • 1989-1992 : Le Chinois dans le rôle de Charles Cotrel
    • Les Baldi :
    • Baldipata (1994) de Michel Lang avec Annie Cordy
    • Baldipata et les Petits Riches (1996) de Claude d'Anna avec Bernard Fresson
    • Baldi et La Voleuse d'Amour (1997) de Claude d'Anna avec Annie Cordy
    • Le Serment de Baldi (1997) de Claude d'Anna
    • Baldi et le Radio Trottoir (1998) de Claude d'Anna
    • Baldi et Tini (1999) de David Pharao avec Annie Cordy
    • Les Mômes (1999) de David Pharao
    • Judicaël (2000) de Claude d'Anna
    • Angelina (2001) de Claude d'Anna
    • Passage du Bac (2001) de David Pharao
    • Le Père Goriot (2004) de Jean-Daniel Verhaeghe d'après Honoré de Balzac, dans le rôle de Jean-Joachim Goriot
    • 2013 : L'Habit ne fait pas le moine, court-métrage de Sandrine Veysset (La Collection Jeanne Moreau)

    Compositeur

    Scénariste

    • Les Intrus (1972) de Sergio Gobbi
    • Yiddish Connection (1986) de Paul Boujenah

    Publications

    • Charles Aznavour, Aznavour par Aznavour, Paris, Fayard, 1970, 311 p. (ISBN 978-2702002148)
    • Charles Aznavour, Des mots à l'affiche, Paris, Le Cherche-midi Éditeur, 1991, 153 p. (ISBN 978-2862742106)
    • Charles Aznavour et Daniel Sciora, Mes chansons préférées, Christian Pirot, 2000
    • Charles Aznavour, Le temps des avants, Paris, Flammarion, 2003, 353 p. (ISBN 2-08-068536-8)
    • Charles Aznavour, Images de ma vie (recueil de photos), Flammarion, 2005
    • Charles Aznavour, Mon père, ce géant, Paris, Flammarion, 2007, 152 p. (ISBN 2-08-120974-8)
    • Charles Aznavour, À voix basse, Paris, Éditions Don Quichotte, 2009, 225 p. (ISBN 978-2359490015)
    • Charles Aznavour, D'une porte l'autre, Paris, Éditions Don Quichotte, 2011, 163 p. (ISBN 978-2359490442)
    • Charles Aznavour, En haut de l'affiche, Paris, Flammarion, 2011, 150 p. (ISBN 978-2081257108)
    • Charles Aznavour, Tant que battra mon cœur, Paris, Éditions Don Quichotte, 2013, 228 p. (ISBN 978-2359491623)
    • Charles Aznavour avec Philippe Durant et Vincent Perrot, Ma vie, mes chansons, mes films, Paris, Éditions de la Martinière, 2015, 232 p. (ISBN 978-2732470832)

    Chansons écrites pour d'autres interprètes et reprises

    Édith Piaf

    • Jezebel
    • Plus bleu que tes yeux.
    • C'est un gars

    Eddie Constantine

    • Deux pour arriver
    • Ça me démange
    • Je t'aime comme ça
    • Avec ces yeux-là
    • Ce diable noir
    • 1956 : Ce n'est pas toujours drôle le cinéma

    Francis Lemarque

    • J'aime Paris au mois de mai (album : Mes années 50)

    Gilbert Bécaud

    • Je t'attends

    Jean-Claude Pascal

    • L'amour c'est comme un jour

    Serge Gainsbourg

    • Parce que

    Marcel Amont

    • Moi le clown
    • Le Mexicain

    Juliette Gréco

    • Je hais les dimanches

    Maurice Chevalier

    • 1952 : L'objet (album Maurice Chevalier chante ses derniers succès)
    • 1962 : Jolies mômes de mon quartier, (album Maurice Chevalier)

    Johnny Hallyday

    • 1961 : Il faut saisir sa chance, Retiens la nuit, Sam'di soir, (album Salut les copains) ;
    • 1962 : Ce n'est pas juste après tout, (33 tours 25 cm Madison Twist) ;
    • 1964 : Bonne chance, (33 tours 25 cm Les guitares jouent et la BOF Cherchez l'idole) ;
    • 1998 : Sur ma vie, (album Stade de France 98).

    Les Chaussettes noires

    • 1963 : Ce diable noir et Jezebel, (deux reprises, respectivement de Constantine et Piaf, inscrites sur l'album Chaussettes noires Party).
    • 1964 : Crois-moi mon cœur 45 t (Barclay 70633), (BOF du film Cherchez l'idole ; l'album Cherchez l'idole, prévu à l'époque, est resté inédit jusqu'en 1996).

    Eddy Mitchell

    • 1963 : Eddy Mitchell Ce diable noir
    • 1964 : Tu n'es pas l'ange que j'attendais
    • 2009 : Hier encore (album Grand Écran)

    Frank Alamo

    • 1964 : Tu n'es pas l'ange que j'attendais (45 t Barclay 70633)

    Sylvie Vartan

    • 1963 : La plus belle pour aller danser

    Richard Anthony

    • 1965 : Sur ma vie

    Dorothée

    • 1985 : Chagrin d'amitié (album Allô allô monsieur l'ordinateur)

    Doc Gynéco

    • 1996 : La Bohème, en duo avec Assia

    Shy'm

    • 2012 : Comme Ils Disent (album Caméléon)

    Zaz

    • 2014 : J'aime Paris au mois de Mai (album Paris)

    Mireille Mathieu

    • 1966 : Celui que j'aime
    • 1967 : Un monde avec toi
    • 1974 : Folle, folle, follement heureuse - Ciao, mon cœur
    • 1981 : Encore et encore et Une vie d'amour

    Kendji Girac

    • 2015 : La Bohème

    Parmi les artistes qui ont enregistré ses chansons et collaboré avec Aznavour, on trouve Fred Astaire, Frank Sinatra, Andrea Bocelli, Bing Crosby, Ray Charles, Bob Dylan, Liza Minnelli, Mia Martini, Elton John, Dalida, Josh Groban, Petula Clark, Tom Jones, Shirley Bassey, José Carreras, Laura Pausini, Nana Mouskouri, Julio Iglesias et Nina Simone. 

    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article