Rue des prairies

Publié le par Denys de La Patellière

Rue des prairies est un film français réalisé par Denys de La Patellière, sorti en 1959, avec Jean Gabin. Henri Neveux rentre d'Allemagne après deux ans de captivité. Sa femme vient de mourir laissant trois enfants, Louis et Odette et un nouveau-né, Fernand, issu d'une liaison adultère, mais qu'il accepte comme son fils. Élevant seul les enfants, Henri fait tout pour qu'ils aient la meilleure éducation possible. Si Fernand pose quelques problèmes scolaires, les aînés s'en sortent mieux : Louis devient coureur cycliste professionnel tandis qu'Odette devient cover-girl et la maitresse d'un homme riche et marié. L'un et l'autre veulent oublier leur origines modestes et s'écartent de leur père. À la suite d'une fugue, Fernand est traduit devant un tribunal pour mineurs. Face aux magistrats, les deux ainés accablent leur père tandis que Fernand, le fils illégitime montre un véritable amour filial pour Henri. Ce drame psychologique nous parle d'amour. Il illustre que l'amour filial va au-delà des liens du sang.

Rue des prairies s'inscrit aussi dans une série de films mettant en scène Jean Gabin et témoignant d'une forme de rejet, au cinéma, des grands ensembles en construction. Rue des prairies est à ce titre emblématique, de la même façon que Mélodie en sous-sol en 1963, ou Le Chat en 1970. Les grands ensembles sont en train d'être construits, et ils détruisent le monde dans lequel le personnage incarné par Jean Gabin vivait. Dans Rue des prairies, Gabin qui habite cette rue parisienne populaire à Paris, est contremaître sur le chantier des sablons, à Sarcelles. Il est ainsi amené à construire les structures de ce qui va détruire le monde ancien dans lequel il vit. La rue des prairies, dans le XXe arrondissement de Paris, est l'archétype de la rue faubourienne parisienne, conviviale, vivante, avec un café où Henri Neveux, le personnage incarné par Gabin, connait tout le monde, où les passants déambulent au milieu des marchandes de quatre saisons... Et le film est construit sur des allers et retours entre la rue des prairies et le chantier de Sarcelles, qui incarne une modernité qui va prendre la place de ce monde ouvrier des faubourgs.

Rue des prairies de Denys de La PatellièreRue des prairies de Denys de La Patellière

Rue des prairies de Denys de La Patellière

Fiche technique

  • Titre : Rue des prairies
  • Réalisation : Denys de La Patellière
  • Scénario : Denys de La Patellière et Michel Audiard, adapté du roman de René Lefèvre (Éditions Gallimard)
  • Dialogues : Michel Audiard
  • Assistants réalisateur : Pierre Granier-Deferre, Philippe Modave
  • Images : Louis Page
  • Opérateur : Henri Tiquet, assisté de Marc Champion, Pierre Charvein
  • Son : Jean Rieul, assisté de Georges Mardiguian, Marcel Corvaisier
  • Décors : René Renoux, assisté de Pierre Tybergein, Jacques d'Ovidio
  • Montage : Jacqueline Thiedot, assistée de Marie-Claude Bariset
  • Musique : Georges Van Parys (Éditions musicale: Eddie Barclay) - "Messe de Jean-Sébastien Bach" disque Erato.
  • Photographe de plateau : Marcel Dole
  • Ensemblier : Roger Joint
  • Script-girl : Madeleine Billeaud
  • Régisseur général : Eric Geiger, Maurice Hartwig
  • Maquillage : Marcel Bordenave, Yvonne Gasperina, Maud Bégon
  • Tournage dans les studios Eclair du 1er juin au 22 juillet 1959
  • Tirage : laboratoire Eclair - Enregistrement société S.O.R
  • Production : Les Films Ariane - Filmsonor - Intermondia Films (Paris), Vidès Cinematografica (Rome) - Franco-Italienne
  • Directeur de production : Alexandre Mnouchkine, Georges Dancigers, Jean-Paul Guibert
  • Distribution : Cinédis
  • Format : Noir et Blanc
  • Genre : Mélodrame
  • Durée : 86 minutes
  • Date de sortie : 21 octobre 1959
  • Visa d'exploitation : 17908

Distribution

  • Jean Gabin : Henri Neveux, ouvrier et veuf
  • Claude Brasseur : Louis, le fils d'Henri
  • Roger Dumas : Fernand, l'enfant adopté
  • Marie-José Nat : Odette, la fille d'Henri
  • Paul Frankeur : Ernest, l'ami d'Henri
  • Roger Tréville : M. Jacques Pedrell, l'amant d'Odette
  • Renée Faure : L'avocate Maître Surville
  • Dominique Page : Josette, la prostituée respectueuse
  • Jacques Monod : Le président du tribunal
  • Louis Seigner : Le procureur de la république
  • Gabriel Gobin : Dubourg, un copain de captivité
  • Alfred Adam : Loutrel, le manager de Louis
  • Guy Decomble : Mr Perrot, le père de Paul
  • François Chaumette : Le directeur de l'école
  • Bernard Dhéran : Le juge d'instruction Moineau
  • Gaby Basset : Mme Gildas, la femme du bistrot
  • René Havard : Boris, le photographe
  • Albert Dinan : Le barman de Montfort-l'Amaury
  • France Asselin : Mme Dubourg
  • Pierre Leproux : Mr Gildas, le bistrot
  • Jacques Marin : Mr Mauduis
  • Max Montavon : Un prisonnier de retour de captivité
  • Léon Zitrone : Lui-même, commentateur de la course
  • Pascal Mazzotti : Max, le valet de chambre
  • Pierre Vernier : Un inspecteur
  • Paul Mercey : Un copain de bistrot
  • Marie Mergey : La crémière
  • Emile Riandreys : Un prisonnier de retour de captivité
  • Jacques Hilling : Le patron de l'hôtel "Stella"
  • Emile Genevois : Un prisonnier de retour de captivité
  • Robert Lombard : Un inspecteur
  • Julien Maffre : Le garde champêtre
  • Charles Bouillaud : Le vendeur de journaux
  • Bernard Musson : Le garçon du bar des "Innocents"
  • Marcel Loche : Un consommateur
  • Raymond Marcillac : Lui-même, reporter télé
  • Henri Coutet : L'employé au rapatriement
  • Sady Rebbot : Le jeune homme giflé au bal
  • Robert Mercier : Un homme sur le chantier
  • Max Amyl : Un inspecteur
  • Paul Bisciglia : Un jeune au bal
  • Albert Daumergue : Un danseur
  • Marc Arian : Un homme au bistrot
  • Yvan Chiffre : Une figuration
  • Dominique Rozan : Le photographe
  • Dany Jacquet
  • Jenny Doria
  • Monique Mourroux
  • Pierre Vielhescaze
  • Pierre Durou
  • René Worms
  • Marcel Klemens
  • Denise Kerny

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article