Orchestre des femmes d'Auschwitz

Publié le par Mémoires de Guerre

L'orchestre des femmes d'Auschwitz était l'orchestre constitué dans le camp des femmes d'Auschwitz-Birkenau

Orchestre des femmes d'Auschwitz

Historique

Il fut créé en juin 1943, sur ordre de la SS, par Zofia Czajkowska, professeure de musique de nationalité polonaise. Les membres de cette formation étaient toutes des déportées, qui se virent pour la plupart protégées par l'appartenance à l'orchestre de l'extermination dans les chambres à gaz, ou par les travaux forcés, jusqu'en janvier 1945. Zofia Czajkowska fut remplacée en tant que cheffe d'orchestre par Alma Rosé, la fille de la sœur de Gustav Mahler, Justine, et d'Arnold Rosé. Alma Rosé dirigeait précédemment un orchestre de femmes dans sa ville natale de Vienne. 

Parmi les 150 pièces du répertoire qui sont jouées, l'ouverture de La Pie voleuse de Gioachino Rossini, Le Beau Danube bleu de Johann Strauss, les Danses hongroises de Johannes Brahms, Judith de Franz Lehar, Rigoletto de Giuseppe Verdi. L'orchestre jouait principalement pour accompagner les départs des déportées au travail, ainsi que les retours des kommandos le soir. Il jouait également sur la demande des SS lors de visites officielles ou pour la distraction des gardiens et officiers, à disposition desquels un répertoire était disponible dans le baraquement où les déportées s'entraînaient. En 2018, Esther Bejarano, Hilde Simha, Rivka Bacia (Regina Kuperberg) et Anita Lasker-Wallfisch sont les dernières survivantes de l'orchestre d'Auschwitz

Membres de l'orchestre par activité

Cheffes d'orchestre

  • Zofia Czajkowska, polonaise, avril 1943 à août 1943
  • Alma Rosé, violoniste, juive, autrichienne, août 1943 à avril 1944
  • Sonia Vinogradova, avril 1944 à janvier 1945

Violon

  • Helena Dunicz-Niwińska, polonaise
  • Zofia Cykowiak, polonaise
  • Hélène Wiernik, belge, juive
  • Hélène Scheps, belge, juive
  • Jadwiga Zatorska, polonaise, juive
  • Irena Lagowska, polonaise
  • Violette Jacquet-Silberstein, française née en Roumanie, juive
  • Julie Stroumsa, grecque, juive
  • Hélène Rounder, française, juive
  • Lily Máthé, hongroise, juive
  • Elsa Miller, allemande, juive
  • Hilde Grunbaum (Simha), allemande, juive
  • Fanny Rubak, française, juive, convoi no 57 parti de Drancy le 18/07/1943, matricule 1780

Violoncelle

Contrebasse

  • Yvette Assael, grecque, juive

Mandoline

  • Fanny Birkenwald (Kornblum), belge, juive
  • Rachela Zelmanowicz (Olewski), polonaise, juive
  • Masza Pietrkowska, polonaise, juive
  • Helen Spitzer Tichauer, tchèque, juive

Piano

  • Sonia Vinogradovna, russe
  • Danuta Kollakowa, polonaise

Guitare

  • Margot Anzenbacher (Wtrovcova), tchèque, juive
  • Sztefania Baruch, polonaise, juive

Flûte

  • Lola Kroner, allemande, juive
  • Ruth Bassin, allemande, juive
  • Sylvia Wagenberg, allemande, juive
  • Karla Wagenberg, allemande, juive

Accordéon

  • Rivka Bacia (Regina Kuperberg), polonaise, juive
  • Flora Schrijver, néerlandaise, juive
  • Yvette Maria Assael (Lennon) (elle a aussi joué du piano et de la contrebasse), grecque, juive
  • Lily Assael, grecque, juive
  • Esther Bejarano (Löwy), allemande, juive

Batterie

  • Helga Schiessel, allemande, juive

Voix

  • Eva Steiner, hongroise, juive
  • Lotte Lebedowa, tchèque, juive
  • Maria Bielicka, polonaise
  • Claire Monis, française, juive
  • Fania Fénelon, française, juive
  • Ewa Stojowska, polonaise. Elle jouait aussi du piano.
  • Janina Kalicinska, polonaise

Publié dans Musiciens, Résistants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article