Bassewitz-Behr Georg-Henning Graf von

Publié le par Roger Cousin

Georg-Henning Graf von Bassewitz-Behr, (Georg-Henning, Comte de Bassewitz-Behr), né le 21 mars 1900 dans un comté de Lützow, mort en janvier 1949 à Magadan, était un SS-Gruppenführer, un Generalleutnant de la Waffen-SS et de la Police durant la Seconde Guerre mondiale

Bassewitz-Behr Georg-Henning Graf von

Georg-Henning von Bassewitz-Behr grandit au côté de ses quatre jeunes sœurs dans un domaine du Mecklembourg. Lorsqu'il a 15 ans, son père meurt. Après la fin de la Première Guerre mondiale, von Bassewitz-Behr gère les biens familiaux dans le Mecklembourg, subvient aux besoins de sa famille et devient membre de la Stahlhelm. Après 1930, il cherche à construire, en vain, une nouvelle existence comme exploitant agricole dans l'ancienne colonie du Sud-Ouest africain allemand, il revient peu après en Allemagne et devient un fervent partisan de l'idéologie national-socialiste.

Il s'inscrit en 1931 au NSDAP (N° de membre : 458 315) et à la SS (N° de membre : 35 466) ainsi qu'auprès du NSKK. En 1938, il devint, comme membre de l'état-major des SS-Hauptamt, inspecteur des troupes du NSKK. Durant la guerre germano-soviétique (1941-1945), il était, de mi-novembre 1941 jusqu'au début août, Höherer der SS und Polizeiführer à Dnipropetrovsk, où il fut responsable de la mort de 45 000 civils.

Du 22 novembre 1942 jusqu'au 24 mars 1943, il fut Höherer der SS und Polizeiführer (HSSPF) de la Russie centrale à Moguilev. Du 16 février 1943 au 8 mai 1945, il fut HSSPF du Wehrkreis X (HSSPF de la mer du Nord) à Hambourg. Le 1er juillet 1944, il est promu Generalleutnant de la Waffen-SS, après être déjà devenu le 20 avril 1943 SS-Gruppenführer et Generalleutnant de la Police.

Il fut acquitté en août 1947 au procès du Curiohaus de Hambourg où il comparaissait comme criminel de guerre puis il fut livré le 16 septembre 1947 à l'administration soviétique. Pour la mort de 45 000 civils, il fut condamné à 25 années de travaux forcés à effectuer dans la Région de Dnipropetrovsk. Il mourut deux ans plus tard dans un camp de travail en Sibérie orientale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article