Einsatzgruppe D

Publié le par Mémoires de Guerre

L’Einsatzgruppe D est rattaché à la 11è armée. Par Bratislava et le Nord de la Transylvanie, il avance sur Piatra-Neamt, près de la Bessarabie le 5 juillet 1941. Les Sonderkommandos entrent en action : le SonderKommando 10a à Beltzi, le SonderKommando 10b à Cernauti avec la 3è armée roumaine, le SK-11 à Kishinev. Le commandant de la 11è armée, outrepassant ses prérogatives, utilise les Sonderkommandos pour des opérations militaires. Il demande aux Einsatzkommandos d’attendre jusqu'à ce qu'il ait atteint le Caucase, ou du moins qu’il ait conquis un assez vaste territoire.

Einsatzgruppe D

Ohlendorf, commandant de l’Einsatzgruppe D obtempère et utilise les Einsatzkommandos pour garder la frontière du Dniestr. Mi août 1941 est établie la ligne Balta-Pervomaisk entre L’Einsatzgruppe C et L’Einsatzgruppe D. Le quartier général de L’Einsatzgruppe D atteint Ananjev, puis Nikolaïev le 18 septembre et Simferopol en Crimée mi-novembre. Le SK-11a atteint Nikolaïev le 19 août, poursuit sur Kherson et opère des massacres en masse le long des côtes de la Mer Noire puis par Perekop occupe la Crimée. Il est plus tard principalement actif à Sébastopol. Après août, il fusionne avec le SonderKommando 11b en une seule unité, le SonderKommando 11. (Le SK-11b se trouvait sur le front d’Odessa, puis, était entré dans la ville le 16 octobre 1941). Mi décembre, le SonderKommando 11 unifié ratisse la Crimée.

Les SonderKommando 10a et 10b se déplacent le long des rivages de la Mer Noire en Crimée et sont en activité jusqu'à août 1942. L’Ek-12 est laissé dans la région de Nikolaïev où il s'occupe des Allemands ethniques locaux. Puis il est également déplacé en Crimée. Les SK-10a et 11 ainsi que l’EK-12 suivent l’avance de la Wehrmacht dans le Caucase. Le SK-11 se concentre sur la région au nord de Maikop et de Cherkesk et créé en septembre 1942 le « SK-Astrakhan » qui est stationné à Elista. L’EinsatzKommando 12 est actif à Piatigorsk et Kislovodsk.

Le Sonderkommando 10a opère à Paleski, Iswary, Petsanka, Belzey, Sudak, Krasnodar e Taganrog, avant d’être dissout en juillet 1943. Le Sonderkommando 10b opère à Chernowitz, Mogilev-Podolski, Skadovsk, Feodosia, Naltshik, Procladny et est dissout en mai 1943. En juillet 1942, Ohlendorf est remplacé par le SS-Oberführer Bierkamp. Lorsque débute la retraite, l’EG-D est déplacé à Ovruch où il combat contre les partisans.

Otto Ohlendorf - Kurt Christmann - Walther Bierkamp - Gustav Nosske
Otto Ohlendorf - Kurt Christmann - Walther Bierkamp - Gustav Nosske
Otto Ohlendorf - Kurt Christmann - Walther Bierkamp - Gustav Nosske
Otto Ohlendorf - Kurt Christmann - Walther Bierkamp - Gustav Nosske

Otto Ohlendorf - Kurt Christmann - Walther Bierkamp - Gustav Nosske

Commandants 

  • Einsatzgruppe D : (Kampfgruppe Bierkamp) Otto Ohlendorf (1941-1942), Walther Bierkamp (1942-1943)
  • Sonderkommando 10a : Heinz Seetzen (1941-1942), Kurt Christmann (1942-1943)
  • Sonderkommando 10b : Alois Persterer (1941-1942); Eduard Jedamzik (1942-1943)
  • Sonderkommando 11a : Paul Zapp (1941-1942), Mauer (1942), Dr. Gerhard Bast (1942), Werner Hersmann (1942-1943)
  • Sonderkommando 11b : Hans Unglaube (1941), Bruno Müller (1941), Dr. Werner Braune
  • Einsatzkommando 12 : Gustav Nosske (1941-1942), Dr. Erich Müller (1942), Günther Herrmann (1942-1943), Paul Schultz (1942-1943
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article