Massacre de Marzabotto

Publié le par Mémoires de Guerre

Le massacre de Marzabotto est un massacre perpétré entre le 29 septembre et le 5 octobre 1944, par les Waffen-SS de la 16e Panzergrenadierdivision SS Reichsführer-SS menée par le commandant Walter Reder en Émilie-Romagne près de Bologne. 

Massacre de Marzabotto
Massacre de Marzabotto
Massacre de Marzabotto
Massacre de Marzabotto
Massacre de Marzabotto

Déroulement

C'est au-dessus de la plaine sur les contreforts des Apennins, dans les bourgs de Marzabotto, Monzuno et de Grizzana Morandi que se déroula le massacre. On compta 955 morts ; c'est le massacre de civils le plus meurtrier perpétré par les Nazis en Europe occidentale. En italien il est le plus souvent appelé « strage di Marzabotto » ou « eccidio di Monte Sole » (soit « massacre de Monte Sole »). Le documentaire de Frédéric Rossif, De Nuremberg à Nuremberg, fait état de témoignages attestant du massacre, rapportant des cas d'enfants jetés vivants dans les flammes, ou encore de nouveau-nés décapités. Parmi les victimes, 45 avaient moins de 2 ans, 110 moins de 10, 95 moins de 16. 142 avaient plus de 60 ans. Il y avait 316 femmes et 5 prêtres.

Mémorial

Dès 1985, le politologue autrichien Andreas Maislinger a souhaité la création d'un service autrichien de la mémoire, destiné à perpétuer la mémoire des massacres de la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, la république d’Autriche s’étant présentée comme première victime du national-socialisme, les gouvernements n'ont pas voulu donner leur soutien à ce genre de projet. Il faut attendre 1992, pour que le premier volontaire autrichien pour la mémoire commence son service au Musée d’Auschwitz-Birkenau en 1992. À Marzabotto, le premier volontaire autrichien va commencer son service avec l’association Verein Gedenkdienst à la Fondazione Scuola di Pace di Monte Sole en août 2008.

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article