Désir Harlem

Publié le par Roger Cousin

Harlem Désir s'engage tout d'abord dans le milieu associatif étudiant dans les années 1980 et notamment dans le syndicat étudiant UNEF-ID puis au sein de l'association SOS racisme dont il devient le président entre 1984 et 1992. 

Désir Harlem

Il permet à l'association d'être très médiatisée en France. En 1992, il quitte SOS racisme et décide de créer un parti politique nommé 'Le Mouvement' puis 'Mouvement action égalité', qui se transforme en quelques mois en un club de réflexion, après l'adhésion d'Harlem Désir à Génération Ecologie. En 1998, Harlem Désir sera condamné pour recel d'abus de biens sociaux à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amendes pour des faits survenus durant sa présidence de SOS racisme. Entre 1989 et 1994 et entre 1997 et 1999, il devient membre du Conseil économique et social. 

En 1993, c'est sous la bannière Génération Ecologie qu'Harlem Désir se présente aux élections législatives. Il ne remporte pas le succès escompté. Quelques mois plus tard, il change de parti politique et adhère au Parti socialiste. Il est candidat aux élections législatives de 1997 mais n'est pas élu. Il finit par décrocher un siège deux ans plus tard en tant que député européen. En 2001, il devient membre du conseil municipal de la ville d'Aulnay-sous-Bois. Lors des élections européennes de 2004, il se présente en tant que tête de liste du Parti socialiste de la région Île-de-France et réussit à garder son siège de député. Il est alors nommé vice-président du groupe parlementaire du parti socialiste européen. En 2008, il décide de soutenir le candidat Bertrand Delanoë lors de l'élection du premier secrétaire du PS. 

Une fois Martine Aubry élue à la tête du PS, Harlem Désir devient secrétaire national chargé de la coordination. L'année suivante il est réélu député européen en tant que représentant de l'Île-de-France. Lorsque Martine Aubry devient candidate à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, Harlem Désir la remplace à son poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Il est officiellement élu a ce poste en octobre 2012 avec 72% des voix face à Emmanuel Maurel. C'est finalement Jean-Christophe Cambadélis qui lui succède le 15 avril 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article