Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse de l'Histoire - La Seconde guerre mondiale le cinéma les acteurs et les actrices de l'époque - les périodes de conflits mondiaux viètnamm corée indochine algérie, journalistes, et acteurs des médias

Wood Sam

Sam Wood est un réalisateur américain, né le 10 juillet 1883 à Philadelphie (Pennsylvanie) et mort le 22 septembre 1949 à Hollywood (Californie). 

Wood Sam

Carrière

Réalisateur et producteur américain, Sam Wood (de son vrai nom Samuel Grosvenor Wood) est né à Philadelphie. Il commence sa vie en tant qu’homme d’affaires, notamment dans l’immobilier, ainsi que dans l’exploitation pétrolière. Toutefois, lorsqu’il arrive en Californie, il se passionne rapidement pour le cinéma naissant et tente une carrière d’acteur dès 1908. Pourtant, il se rend rapidement à l’évidence et il préfère se trouver derrière la caméra, d’abord comme assistant de production, puis comme assistant réalisateur, notamment pour le compte de Cecil B. DeMille.

En 1920, il se lance enfin dans la réalisation et fait notamment tourner Gloria Swanson et Wallace Beery. Pourtant aucun film ne retient vraiment l’attention et Sam Wood quitte la Paramount pour rejoindre la MGM. Il y tourne des films avec les stars maison, là encore sans faire montre d’un grand talent. On peut citer Il faut payer (1930) avec Joan Crawford, ou encore Dans tes bras (1933) avec Jean Harlow. Toutefois, le premier vrai beau coup de Sam Wood est d’avoir dirigé le premier film des Marx Brothers à la MGM intitulé Une nuit à l’opéra (1935). Le film est un triomphe international.

Après un nombre conséquent de films mineurs, Sam Wood retrouve la flamme le temps d’Au revoir Mr. Chips ! (1939) qui permet au cinéaste d’obtenir une nomination à l’Oscar et à son acteur principal Robert Donat de l’obtenir. Dès lors, Sam Wood est considéré comme un réalisateur bankable, à qui l’on confie des grosses machines qui le dépassent souvent. Il a ainsi tourné des scènes d’Autant en emporte le vent (Fleming, 1939), puis a signé la comédie Le diable s’en mêle (1941), puis il dirige Gary Cooper à plusieurs reprises.

Leur collaboration débute avec le passable Vainqueur du destin (1942) et se concrétise pleinement avec Pour qui sonne le glas (1943), énorme succès de l’année 1943 malgré un style très académique. Même si on peut trouver sympathique L'Intrigante de Saratoga (1943) et Le crime de Mme Lexton (1947) avec Joan Fontaine, la fin de sa carrière retombe dans un certain anonymat, et ceci même s’il tourne beaucoup. Sam Wood était également connu pour ses prises de position très réactionnaires et son anticommunisme farouche. Il décède d’une crise cardiaque en 1949 à l’âge de 66 ans et restera comme un très modeste artisan de l’âge d’or d’Hollywood.

Filmographie

Comme acteur

  • 1917 : La Petite Américaine (The Little American) de Cecil B. DeMille et Joseph Levering
  • 1917 : Who Knows? de Jack Pratt
  • 1919 : Après la pluie, le beau temps (Don't change your Husband) de Cecil B. DeMille
  • 1929 : So This Is College de lui-même.

Comme réalisateur

  • 1920 : Double Speed
  • 1920 : Excuse My Dust
  • 1920 : Le Débrouillard (The Dancin' Fool)
  • 1920 : Sick Abed
  • 1920 : What's Your Hurry?
  • 1920 : A City Sparrow)
  • 1920 : Her Beloved Villain
  • 1920 : Her First Elopement
  • 1921 : The Snob
  • 1921 : Le Gosse infernal (Peck's Bad Boy
  • 1921 : L'Heure suprême (The Great Moment)
  • 1921 : Under the Lash
  • 1921 : Faut-il avouer ? (Don't Tell Everything)
  • 1922 : Inconscience (Her Husband's Trademark)
  • 1922 : La Cage dorée (Her Gilded Cage)
  • 1922 : Le Droit d'aimer (Beyond the Rocks)
  • 1922 : Le Calvaire de madame Mallory (The Impossible Mrs. Bellew)
  • 1922 : La Dictatrice (My American Wife)
  • 1923 : Les Femmes libres (Prodigal Daughters)
  • 1923 : La Huitième Femme de Barbe-Bleue (Bluebeard's Eighth Wife)
  • 1923 : His Children's Children
  • 1924 : The Next Corner
  • 1924 : Bluff
  • 1924 : La Fille de la brousse (The Female)
  • 1926 : Son fils avait raison (Fascinating Youth
  • 1927 : Le Bel Âge (The Fair Co-Ed)
  • 1928 : Chiffonnette (The Latest from Paris)
  • 1929 : La Reine Kelly (Queen Kelly) (coréal.)
  • 1929 : La Grande Vie (It's a Great Life)
  • 1930 : Mademoiselle, écoutez-moi donc ! (The Girl Said No)
  • 1930 : Way for a Sailor
  • 1930 : Il faut payer (Paid)
  • 1933 : Le Chant du Nil (The Barbarian)
  • 1933 : Dans tes bras (Hold your man)
  • 1934 : Hollywood Party
  • 1934 : L'Espionne Fräulein Doktor (Stamboul Quest)
  • 1934 : La Belle du Missouri (The Girl from Missouri)
  • 1935 : On a volé les perles Koronoff (Whipsaw)
  • 1935 : Une nuit à l'opéra (A Night at the Opera)
  • 1936 : L'Heure mystérieuse (The Unguarded Hour)
  • 1937 : Un jour aux courses (A Day at the Races)
  • 1937 : Les Cadets de la mer (Navy Blue and Gold)
  • 1938 : Compagnons d'infortune (Stablemates)
  • 1938 : Barreaux blancs (Lord Jeff)
  • 1939 : Au revoir Mr. Chips (Goodbye M. Chips)
  • 1939 : Autant en emporte le vent (Gone with the Wind) (coréalisé avec Victor Fleming et George Cukor)
  • 1940 : Le Mystère de Santa Marta (Rangers of Fortune)
  • 1940 : Raffles, gentleman cambrioleur (Raffles)
  • 1940 : Kitty Foyle
  • 1940 : Une petite ville sans histoire (Our Town)
  • 1941 : Le Diable s'en mêle (The Devil and Miss Jones)
  • 1942 : Crimes sans châtiment (Kings Row)
  • 1942 : Vainqueur du destin (The Pride of the Yankees)
  • 1943 : Pour qui sonne le glas (For Whom the Bell Tolls)
  • 1943 : L'Intrigante de Saratoga (Saratoga Trunk)
  • 1944 : Casanova le petit (Casanova Brown)
  • 1945 : Désir de femme (Guest wife)
  • 1946 : Un cœur à prendre (Heartheat)
  • 1947 : Le Crime de Madame Lexton (Ivy)
  • 1948 : Tragique Décision (Command decision)
  • 1949 : Un homme change son destin (The Stratton Story)
  • 1950 : Embuscade (Ambush)
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article