Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse de l'Histoire - La Seconde guerre mondiale le cinéma les acteurs et les actrices de l'époque - les périodes de conflits mondiaux viètnamm corée indochine algérie, journalistes, et acteurs des médias

Dorn Philip

Hein van der Niet, né à La Haye — Quartier de Schéveningue — (Pays-Bas) le 30 septembre 1901, mort à Los Angeles — Quartier de Woodland Hills — (Californie, États-Unis) le 9 mai 1975, est un acteur néerlandais. Il a partagé sa carrière entre l'Europe, où il utilise le plus souvent le pseudonyme de Frits van Dongen, et les États-Unis, où il est connu sous le pseudonyme de Philip Dorn. 

Dorn Philip

Carrière

Dans son pays natal, il débute adolescent au théâtre, puis au cinéma en 1934. Jusqu'en 1939, sous le pseudonyme de Frits van Dongen, il participe à des films néerlandais et allemands, ainsi qu'à un film musical autrichien (en 1938). En particulier, il personnifie le maharadjah d'Eschnapur dans la première version parlante du diptyque Le Tigre du Bengale / Le Tombeau hindou, réalisé par Richard Eichberg en 1938 (version moins connue que celle suivante, due à Fritz Lang, sortie en 1959). Au moment où éclate la Seconde Guerre mondiale, il s'installe aux États-Unis, adoptant alors le second pseudonyme de Philip Dorn, sous lequel il est le mieux connu. Ainsi, de 1940 à 1951, il apparaît dans des films américains, aux côtés notamment d'Humphrey Bogart, Ronald Colman, Joan Crawford, Irene Dunne, Greer Garson et John Wayne. En 1947, il joue également dans une pièce à Broadway (New York). En 1951, de retour en Europe, il collabore encore à quatre films allemands, trois sortis en 1952, le dernier (sous son pseudonyme américain) sorti en 1953, année où des ennuis de santé récurrents le contraignent à mettre un terme définitif à sa carrière, après avoir participé à seulement trente-cinq films. Il revient s'établir en Californie, où il meurt en 1975.

Vie privée

Dorn a souffert de phlébite, nécessitant une intervention chirurgicale et provoquant un certain nombre d’accidents vasculaires cérébraux. Après un accident sur scène, il prend sa retraite en 1965 et passe les 10 années suivantes de sa vie dans sa maison en Californie. Il s’est marié deux fois. Sa première épouse (de 1921 à 1930) était Cornelia Maria Twilt. Sa deuxième épouse était l’actrice néerlandaise Marianne van Dam. Ils se sont mariés de 1933 jusqu’à sa mort en 1975.

Décès

Dorn meurt d’une crise cardiaque au Motion Picture & Television Country House and Hospital[19] à Woodland Hills, Los Angeles, Californie, le 9 mai 1975. Il avait 73 ans et sa femme et sa fille lui ont survécu. 

Filmographie

Comme Frits van Dongen

Films néerlandais

  • 1934 : Op hoop van zegen d'Alex Benno
  • 1935 : De big van het regiment de Max Nosseck
  • 1935 : De kribbebijter d'Henry Koster et Ernst Winar
  • 1935 : Op stap d'Ernst Winar
  • 1936 : Rubber de Johann De Meester et Gerard Rutten

Films allemands

  • 1938 : Der Hampelmann de Karl Heinz Martin (coproduction avec l'Autriche)
  • 1938 : Le Tigre du Bengale (Der Tiger von Eschnapur) de Richard Eichberg
  • 1938 : Le Tombeau hindou (Das Indische Grabmal) de Richard Eichberg
  • 1938 : Sans laisser de traces (Verwehte Spuren) de Veit Harlan
  • 1939 : Le Voyage à Tilsit (en) (Die Reise nacht Tilsit) de Veit Harlan
  • 1952 : À l'abri du cloître (Hinter Klostermauern) d'Harald Reinl
  • 1952 : Türme des Schweigens d'Hans Bertram
  • 1952 : Le Rêve brisé (Der Träumende Mund) de Josef von Báky

Film autrichien

  • 1938 : Adieu valse de Vienne ou Quand l'alouette chante (Immer wenn ich glücklich bin..!) de Carl Lamac

Comme Philip Dorn

Films américains, sauf mention contraire

Théâtre à Broadway

  • 1947 : The Big Two, pièce de Ladislau Bush-Fekete et Mary Helen Fay, mise en scène de Robert Montgomery, avec Felix Bressart, Eduard Franz, Claire Trevor
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article