Webber Diane

Publié le par Mémoires de Guerre

Marguerite Diane Webber (ou Diane Webber ou Marguerite Empey) (29 juillet 1932-10 août 2008) est une danseuse, actrice, modèle de charme américaine. Elle fut, à deux reprises, l'une des premières playmates de Playboy.

Webber Diane

Carrière

Elle est née à Los Angeles, fille de l'actrice Marguerite Andrus, ancienne reine de beauté, et de Arthur Guy Empey, un ancien militaire ayant servi sous les drapeaux britannique et américain pendant la Première Guerre mondiale, beaucoup plus âgé, et devenu par la suite écrivain, parolier et producteur de cinéma. Ses parents se séparèrent puis divorcèrent quand elle avait 5 ans. Elle apprit la danse auprès d'une ballerine russe, Maria Befefi puis intégra la troupe du night-club Bimbo's 365 Club de San Francisco. Il lui apparut assez vite qu'elle aurait plus d'avenir en tant que modèle pour des photos de nu que dans le milieu de la danse. En 1955 elle épousa Joe (Joseph) Webber qui était technicien de cinéma. Elle et son mari avaient un goût commun pour le nudisme et le pratiquaient avec enthousiasme. Découverte par Tom Kelley, le photographe du fameux calendrier présentant la photo nue de Marilyn Monroe qui ornait le tout premier numéro de Playboy, elle posa deux fois comme playmate pour le magazine Playboy sous son nom de jeune fille Marguerite Empey, en mai 1955 et février 1956. Dans les premières années du magazine qui venait d'être fondé et peinait encore à recruter des modèles, seules trois autres femmes sont apparues dans plusieurs numéros distincts : Marilyn Waltz (2 ou 3 fois : avril 1954, avril 1955, peut-être février 1954 sous le nom de Margaret Scott), Janet Pilgrim (3 fois : juillet et décembre 1955, octobre 1956), Margie Harrison (2 fois : janvier et juin 1954).

Les photos pour l'article de février 1956 furent prises par Russ Meyer (elle était alors enceinte de son fils JohnLP). Russ Meyer l'avait présentée sous son nom de femme mariée, et l'on ne s'aperçut que plus tard que Diane Webber et Marguerite Empey étaient une seule et même personne. Elle posa également pour différents magazines nudistes, souvent de façon gratuite. Outre Russ Meyer, Diane Webber posa pour de nombreux photographes célèbres tels que Keith Bernard, Peter Gowland, Bunny Yeager ou Stanley Dorie. Ses photos ornèrent aussi les pochettes de plusieurs disques musicaux : Jewels of the Sea de Les Baxter, Sea of Dreams de Nelson Riddle, Jazz For Relaxation de Marty Paich, Chile con Cugie et l'album adapté en japonais de Bedtime par Seiji Hiraoka et son quartette. En 1965 Diane se rendit à Sioux City dans l'Iowa, à la demande d'un avocat, pour y témoigner lors d'un procès relatif à l'envoi par courrier postal de magazines nudistes prétendument obscènes. De fait, elle s'y montra très déterminée à défendre et promouvoir le nudisme.

Naked & Together: The Wonderful Webbers, livre de June Lange édité par Elysium Inc en 1967, illustra le mode de vie, dédié au nudisme, de Diane et Joe Webber. De 1969 à 1980, Diane Webber se consacra entièrement à l'enseignement de la danse du ventre à Van Nuys, près de Los Angeles. De temps à autre elle pratiquait elle-même cette danse, accompagnée de ses meilleures élèves et d'un orchestre interprétant de la musique du Moyen Orient, dans divers lieux autour de Los Angeles. Elle fonda Perfumes of Araby (Parfums d'Arabie), l'une des toutes premières troupes américaines spécialisées dans la danse du ventre. Ses spectacles étaient extrêmement sensuels, mais pas choquants. Nombre de femmes et d'enfants y assistaient. Pendant plusieurs années, elle organisa des spectacles en plein air comprenant jusqu'à 40 danseuses orientales. A cinéma, elle joua dans plusieurs films, et elle participa aussi à plusieurs séries télévisées.

Diane et Joe Webber divorcèrent en 1986. Elle mourut le 19 août 2008 à Los Angeles, âgée de 76 ans, des suites de complications survenues après une opération pour cancer du côlon. Son corps a été incinéré. Elle est largement citée dans le livre de Gay Talese, Thy Neighbor's Wife (1981). Lors de l'écriture du livre, Gay Talese avait pu interviewer Diane Webber dans sa maison de Malibu. Dès le premier chapitre, un des personnages principaux, Harold Rubin, admire une de ses photos, allongée nue dans le désert qui lui servira de fantasme masturbatoire ; la description de cette photo constitue les premières lignes du livre : « She was completely nude, lying on her stomach in the desert sand, her legs spread wide, her long hair flowing in the wind, her head tilted back with her eyes closed. She seemed lost in private thoughts, remote from the world, reclining on this wind-swept dune in California near the Mexicanborder, adorned by nothing but her natural beauty. » Le second chapitre du livre lui est entièrement consacré. Il raconte la jeunesse de Marguerite Empey qui, jeune danseuse, accepte de poser nue pour un professeur d'art à Berkeley avant de devenir rapidement le modèle préféré de nombreux photographes. Selon Gay Talese, Diane Webber allait devenir « la femme nue la plus photographiée de l'histoire » (history's most photographed nude woman).

Webber Diane

Filmographie

  • The Trial of Billy Jack (en) (1974) .... Le professeur de danse du ventre
  • The Witchmaker (1969) .... La danseuse de Tanger
  • Sinthia, the Devil's Doll (1968) .... La maîtresse de maison
  • The Swinger (1966) (non créditée) .... Le modèle N°12
  • Mermaids of Tiburon (en) (1962) .... La reine des sirènes
  • This Is My Body (1962) .... Elle-même

Apparitions dans les numéros spéciaux de Playboy

  • Playmates - The First 15 Years (1983), page 14
  • Calendar Playmates (Novembre 1992), page 3
  • Pocket Playmates (1953-1964) (1995-1996), pages 84, 87
  • Facts & Figures (Octobre 1997), page 53
  • Centerfolds Of The Century (Avril 2000), page 46
  • Celebrating Centerfolds Vol. 5 (Mai 2000), page 57

Publié dans Acteurs et Actrices, Mode

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article