Les Aveux les plus doux

Publié le par Édouard Molinaro

Les Aveux les plus doux est un film franco-italo-algérien réalisé par Édouard Molinaro, sorti le 19 mai 1971. Il s'agit de l'adaptation de la pièce de théâtre du même nom écrite par Georges Arnaud en 1953. Jean Dubreuil est un être naïf. Il se laisse entraîner par un ami malhonnête qui lui propose d'empocher la recette d'un cirque. Pendant le braquage, les choses tournent mal. Les deux criminels sont pris en chasse par un employé. Le complice de Jean blesse grièvement le poursuivant. La police ne tarde pas à arrêter Dubreuil et tente de le faire parler. Celui-ci nie en bloc mais se fait un plaisir de dénoncer son compagnon. Les deux inspecteurs en charge de l'affaire décident alors de le remettre en liberté et de le faire suivre. Jean espère retrouver sa promise, Catherine...

Les Aveux les plus doux d'Édouard Molinaro
Les Aveux les plus doux d'Édouard Molinaro

Les Aveux les plus doux d'Édouard Molinaro

Fiche technique

  • Titre : Les Aveux les plus doux
  • Réalisation : Édouard Molinaro
  • Scénario : Jean-François Hauduroy et Édouard Molinaro, d'après le roman de Georges Arnaud
  • Production : Christine Gouze-Rénal
  • Musique : Georges Delerue
  • Photographie : Raoul Coutard
  • Son : André Louis
  • Montage : Monique Isnardon et Robert Isnardon
  • Pays d'origine : France / Italie / Algérie
  • Format : Couleurs - 1,85:1 - Mono - 35 mm
  • Genre : Policier
  • Durée : 92 minutes
  • Date de sortie : France : 19 mai 1971

Distribution

  • Philippe Noiret : Inspecteur Muller
  • Roger Hanin : Inspecteur Borelli
  • Marc Porel : Jean Dubreuil
  • Caroline Cellier : Catherine
  • N. Agoulmine : Le jeune policier
  • Jean-Pierre Garrigues :le chef gendarme
  • Hassan El-Hassani : Le maire
  • Gérard Landry : Lopez
  • Léa Nanni : Elsa
  • Raymond Louzoum : Henri
  • Areski nebti : Le patron du café
  • Giuseppe Addobbati : Le notaire
  • Enzo Fiermonte

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article