Fuchs Rudolf

Publié le par Mémoires de Guerre

Rudolf Fuchs, né le 5 mars 1890 à Podiebrad Autriche-Hongrie, aujourd'hui Poděbrady en République tchèque, et mort le 17 février 1942 à Londres au Royaume-Uni est un écrivain, poète, journaliste, et traducteur de langue allemande. 

Fuchs Rudolf

Carrière

Rudolf Fuchs grandit à Poděbrady et est de langue maternelle tchèque. Il apprend l'allemand à l'âge de dix ans, et passe sa Matura à Prague et étudie à l'école de commerce. Employé dans des firmes pragoises, il commence une carrière littéraire et publie dans Die Aktion et dans les Weißen Blätter. Après la Première Guerre mondiale, il travaille comme traducteur à la chambre de commerce et d'industrie de Prague. Il est également critique d'art pour le journal germanophone Prager Tageblatt. Son bilinguisme lui permet de traduire des écrivains tchèques en allemand, notamment Petr Bezruč. Le 11 juin 1924, il est des écrivains qui suivent le cortège funéraire de Franz Kafka, au côté de Johannes Urzidil, Ludwig Winder, Friedrich Thieberger, Felix Weltsch, Oskar Baum, Max Brod.

Exil et décès

En 1939, avec la fin de la Tchécoslovaquie, il s'exile et émigre à Londres où il meurt en 1942. 

Publications

  • 1913, Der Meteor, poésies
  • 1918, Die Karawane, poésies
  • 1928, Aufruhr im Mansfelder Land, drame
  • 1929, Kanitverstan, drame
  • 1941, Gedichte aus Reigate, Londres, Barnard and Westwood
  • 1943, Ein wissender Soldat, poésies et écrits posthumes, Londres, Die Einheit

Publié dans Ecrivains, Journalistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article