Nell Krista

Publié le par Mémoires de Guerre

Doris Kristanel, dite Krista Nell, née le 21 janvier 1946 à Vienne et morte le 19 juin 1975 à Rome, est une actrice autrichienne. 

Nell Krista

Carrière

Krista Nell commence sa carrière en France avant de partir pour Rome où elle connaît quelques succès dans des westerns spaghetti et des comédies érotiques italiennes. Elle joue dans le péplum Le Retour d'Ivanhoé et des westerns comme Les Âmes damnées de Rio Chico, Blindman, le justicier aveugle, Abattez Django le premier) et Sartana, si ton bras gauche te gêne, coupe-le. Son dernier film est La Sangsue dans lequel elle devait tenir le rôle principal, mais son état physique la relègue dans un rôle secondaire. Elle meurt d'une leucémie à l'âge de 29 ans. Elle a été la compagne de l'acteur Ettore Manni.

Filmographie

  • 1965 : Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard : Madame Stacket
  • 1966 : La Bourse et la Vie de Jean-Pierre Mocky
  • 1966 : La Jungle des tueurs (L'affare Beckett) de Osvaldo Civirani
  • 1967 : Massacre pour une orgie de Jean-Pierre Bastid
  • 1967 : Sang et Or (de) (Frontera al sur) de José Luis Merino
  • 1967 : The Million Eyes of Sumuru  de Lindsay Shonteff 
  • 1968 : Los machos  (Uno di più all'inferno) de Giovanni Fago
  • 1968 : Tire, Django, tire (Spara, Gringo, spara) de Bruno Corbucci
  • 1969 : Un corps chaud pour l'enfer (Un corpo caldo per l'inferno) de Franco Montemurro
  • 1969 : Le Roi de la jungle  (Tarzán en la gruta del oro) de Manuel Caño
  • 1969 : Le Guerillero et celui qui n'y croyait pas d'Antoine d'Ormesson
  • 1969 : Raptus  de Marino Girolami
  • 1970 : Le Clan des gangsters (La banda de los tres crisantemos) d'Ignacio F. Iquino
  • 1970 : Ombre roventi  de Mario Caiano
  • 1970 : Les Belles au bois dormantes de Pierre Chenal
  • 1970 : Sartana, si ton bras gauche te gêne, coupe-le  (Arrivano Django e Sartana... è la fine) de Demofilo Fidani
  • 1971 : Abattez Django le premier  (Uccidi Django... uccidi per primo!!!) de Sergio Garrone
  • 1971 : Le Retour d'Ivanhoé  (La spada normanna) de Roberto Mauri
  • 1971 : Les Amants du diable (Las amantes del diablo) de José María Elorrieta
  • 1971 : Les Âmes damnées de Rio Chico (de) (Quelle sporche anime dannate) de Luigi Batzella
  • 1971 : Blindman, le justicier aveugle (Blindman) de Ferdinando Baldi
  • 1972 : Décaméron 2 (Decameron nº 2 - Le altre novelle del Boccaccio) de Mino Guerrini
  • 1972 : Sacramento  (Sei iellato, amico hai incontrato Sacramento) de Giorgio Cristallini
  • 1972 : Le calde notti del Decameron  de Gian Paolo Callegari
  • 1972 : Les Nouveaux Contes érotiques de Boccace  (Decameron proibitissimo (Boccaccio mio statte zitto)) de Marino Girolami
  • 1972 : La Peau qui brûle  (La rossa dalla pelle che scotta) de Renzo Russo 
  • 1972 : La Peur au ventre (Rivelazioni di un maniaco sessuale al capo della squadra mobile) de Roberto Bianchi Montero
  • 1972 : Le Professeur (La prima notte di quiete) de Valerio Zurlini
  • 1972 : V'là que les nonnes dansent le tango !  (Fratello homo sorella bona) de Mario Sequi
  • 1972 : Le Colt était son dieu  (La colt era il suo Dio) de Luigi Batzella
  • 1972 : L'Ami du parrain  (L'amico del padrino) de Frank Agrama 
  • 1972 : Decameroticus de Giuliano Biagetti
  • 1973 : Mamma... li turchi!  de Renato Savino 
  • 1973 : Nuits andalouses (Le amorose notti di Alì Babà) de Luigi Latini De Marchi 
  • 1974 : Dossier rose de la prostitution (Prostituzione) de Rino Di Silvestro
  • 1974 : Delitto d'autore de Mario Sabatini 
  • 1975 : La Sangsue (La sanguisuga conduce la danza) d'Alfredo Rizzo

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article