Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse de l'Histoire - La Seconde guerre mondiale le cinéma les acteurs et les actrices de l'époque - les périodes de conflits mondiaux viètnamm corée indochine algérie, journalistes, et acteurs des médias

Ketanji Brown Jackson

Ketanji Brown Jackson, née Ketanji Onyika Brown le 14 septembre 1970 à Washington, est une avocate et juriste américaine. Juge fédérale à partir de 2013, elle devient membre (juge assesseur) de la Cour suprême après être confirmée par le Sénat des États-Unis le 7 avril 2022, sur proposition du président Joe Biden

Ketanji Brown Jackson

Jeunesse et formation

Ketanji Onyika Brown naît à Washington en septembre 1970 et elle grandit à Miami, en Floride. Ses parents, qui sont diplômés d'universités historiquement noires, lui donnent un prénom africain et la coiffent et l'habillent à l'africaine. Ils sont d'abord enseignants, puis deviennent avocat et directrice d'école. Ketanji Onyika Jackson obtient son baccalauréat universitaire (licence) au Harvard College en 1992, et poursuit ses études à la faculté de droit de Harvard, où elle est rédactrice en chef de la Harvard Law Review. Elle obtient son Juris Doctor en 1996 et épouse un chirurgien cette même année 1996. 

Carrière

Avocate et membre de l'United States Sentencing Commission

Elle commence sa carrière juridique par trois stages, notamment auprès du juge Stephen Breyer de la Cour suprême des États-Unis, en 1999-2000. Elle travaille ensuite dans des cabinets d'avocats privés de 1998 à 2003. De 2003 à 2005, elle est conseillère spéciale adjointe à l'United States Sentencing Commission (commission indépendante chargée de formuler les directives de détermination de peine). De 2005 à 2007, Ketanji Brown Jackson est l'assistante du défenseur public fédéral dans le district de Columbia, où elle traite des affaires devant la Cour d'appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia. De 2007 à 2010, elle est plaideuse en appel chez Morrison & Foerste. Le 23 juillet 2009, le président Barack Obama la nomme au poste de vice-présidente de l'United States Sentencing Commission. Le Sénat américain confirme unanimement sa nomination le 11 février 2010. Elle siège à la Sentencing Commission jusqu'en 2014. 

Juge fédérale

Le 20 septembre 2012, le président Obama propose Ketanji Onyika Jackson au poste de juge fédérale à la Cour de district des États-Unis pour le district de Columbia, au siège laissé vacant par le juge Henry H. Kennedy Jr., qui a pris sa retraite le 18 novembre 2011. Cette proposition fait l'objet d'aller-retour avec le Sénat et devient effective en 2014. Fin mars 2021, le président Joe Biden la nomme à 50 ans juge fédérale à la Cour d'appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia, une instance réputée pour l'importance des dossiers qui y sont examinés. Elle y succède à Merrick Garland, devenu ministre de la Justice. 

Juge assesseure de la Cour suprême

En janvier 2022, elle est pressentie pour être nommée comme juge assesseur de la Cour suprême des États-Unis après l'annonce de la démission de Stephen Breyer, son départ en retraite étant prévu pour le 30 juin8. Finalement, en février 2022, avec un décalage dû à la crise internationale provoquée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le président américain démocrate Joe Biden propose effectivement sa nomination à la Cour suprême, où elle deviendrait la sixième femme à siéger et la première femme noire. Cette proposition est confirmée le 7 avril suivant par le Sénat. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article