Basbug İlker

Publié le par Roger Cousin

Basbug İlker İlker Basbug (né le 29 avril 1943) est un général turc. Il est le 26e chef d'état-major des forces armées turques, en fonction d'août 2008 à août 2010. İlker Basbug est né dans la province d'Afyonkarahisar, dans l'ouest de la Turquie. Sa famille est originaire de Bitola en Albanie, ville qui s'appelait Manastır pendant la domination ottomane sur la région1. Basbug sort diplômé de l'académie militaire turque en 1961 en tant qu'officier d'infanterie. Il est aussi diplômé de l'école d'infanterie en 1963, puis sert dans différentes unités de l'armée turque, en tant que commandant de peloton et de commandos jusqu'en 1970.

Après son diplôme de l'Académie militaire en 1973, il est affecté à divers postes, dont un poste dans le renseignement au Supreme Headquarters Allied Powers Europe (SHAPE) à Mons en Belgique. İlker Basbug est aussi diplômé de l'Académie royale militaire de Sandhurst et du collège de défense de l'OTAN. Il est promu général de brigade en 1989. Il est de nouveau affecté au SHAPE à Mons, cette fois en tant que chef des départements logistique et renseignement, ainsi que commandant de la première brigade blindée jusqu'à sa promotion en 1993.

En 2002, il est promu au rang de général et sert en tant que commandant adjoint de l'armée turque jusqu'en 2003, puis en tant que chef d'état-major adjoint jusqu'en 2005. Entre 2005 et 2006, il commande la première armée avant de devenir commandant de l'armée turque le 30 août 2006. Le 30 août 2008, il remplace Yaşar Büyükanıt au poste de chef d'état-major de l'armée. Le 30 août 2010, il est remplacé par Işık Koşaner au poste de chef d'état-major de l'armée. Le 5 janvier 2012, il est auditionné par la justice qui le soupçonne de complot contre le gouvernement Erdoğan. Il est soupçonné d'être l'un des membres actifs d'une cellule de propagande anti-islamiste et hostile au gouvernement, qui regroupe 42 sites d'information sur Internet.


Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article