Basri Mohamed

Publié le par Roger Cousin

Basri Mohamed Mohamed Basri dit Fqih Basri (né à Demnate, Maroc en 1930, est décédé le mardi 14 octobre 2003 à Chefchaouen, Maroc). Il fut inhumé le 15 octobre 2003 à Casablanca, Maroc). Mohamed Basri a été surnommé 'Fqih Basri', car il avait débuté ses études à l'école coranique, avant de rejoindre, en 1944, la faculté Ben Youssef de Marrakech où il fait ses premières armes en tant que résistant contre le colonisateur français. En 1954, il est arrêté par les autorités du protectorat et emprisonné à Kénitra ; en 1955, il parvint à s'évader de la prison avec 37 résistants.

Après l'indépendance, et parallèlement à sa participation au commandement de l'Armée de Libération Nationale au Sud, il participe à la fondation de l'Union nationale des forces populaires (UNFP) suite à une scission avec le parti de l'Istiqlal en 1959 et dirige le quotidien Attahrir. Il fut arrêté et torturé en 1960 dans le cadre du 'Complot de Juillet 1960', puis une seconde fois en 1963. En 1966, il choisit l'exil volontaire avant de regagner le Maroc en juin 1995. Pris par une crise cardiaque, Mohamed Basri a subi peu de temps avant sa mort une opération chirurgicale à Paris.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article