Bierkamp Walther

Publié le par Roger Cousin

Walther Bierkamp naît le 17 décembre 1901 à Hambourg. Entre 1919 et 1921 il fait partie du Freikorps Bahrenfeld, un bataillon de garde de l’extrême droite nationaliste de Hambourg. 

Bierkamp Walther

Il poursuit des études de droit qu’il achève en 1928. Il est ensuite avocat jusqu’en 1937 à la cour de justice de Hambourg. Le 1 décembre 1932 il entre dans le NSDAPEn février 1937 il devient chef de la police de la police criminelle à Hambourg. Le 1 avril il entre dans la SS et le 15 février 1941 il est nommé inspecteur de la police de sécurité et du service de sécurité à Düsseldorf. Il exerce à ce poste jusqu’au 24 juin 1942 avec une interruption entre septembre 1941 et avril 1942 où il est détaché à Paris comme BDS en Belgique et France occupée.

Le 30 juin 1942 le SS-Standartenführer Dr. Bierkamp relève Otto Ohlendorf comme commandant de l’Einsatzgruppe D en Ukraine du sud et en Crimée, sur les traces de la XIè armée. Il suit l’armée qui démarre son offensive en été en direction du Caucase. En août, l’Einsatzgruppe effectue ses premières grandes actions contre les Juifs dans le secteur en utilisant notamment les camions à gaz (enfants des orphelinats de Krasnodar et d’Ejsk, habitants de Piatigorsk) ; les 221 et 22 août, 500 personnes sont exécutées dans la forêt de Krasnodar ; le 1 septembre, c’est le tour des habitants de Mineralnyje Wody, puis les 9 et 10 de ceux de Iessentuki et Kislowodsk.

Cette première campagne fait au moins 6 000 victimes… Les survivants, utilisés comme main d’œuvre, sont éliminés les 4 et 5 janvier à Kislowodsk, portant le nombre de victimes à environ 10 000. En mai 1943 l’Einsatzgruppe D est débaptisé en « Kampfgruppe Bierkamp » (« groupe de combat Bierkamp). De juin 1943 à février 1945 Bierkamp est nommé HSSP du Generalgouvernement.

Le 20 juillet 1944, par décret il ordonne que tous les Juifs au travail forcé dans l’industrie d’armement doivent être « évacués » avant l’arrivée des Rouges… « Au cas où il serait impossible de les envoyer pas convois dans les camps, ils seront à liquider sur place, et leurs cadavres devront être éliminés par incinération, par dynamitage ou par d’autres moyens… »  Il termine la guerre comme BDS à Stuttgart et HSSPF « Südost » à Breslau. Le 16 mai 1945, il se suicide à Hambourg.

Carrière dans la SS

  • SS-Hauptsturmführer (Eingangsrang bei Eintritt in die SS am 1. April 1939)
  • SS-Sturmbannführer (20. April 1939)
  • SS-Obersturmbannführer (15. Dezember 1940)
  • SS-Standartenführer (20. April 1941)
  • SS-Oberführer (1. Mai 1942)
  • Oberst der Polizei (15. Mai 1942)
  • SS-Brigadeführer und Generalmajor der Polizei (9. November 1944)

Décorations

  • Kriegsverdienstkreuz II. Klasse mit Schwertern
  • Kriegsverdienstkreuz I. Klasse mit Schwertern
  • Totenkopfring der SS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article