Kentrat Eitel-Friedrich

Publié le par Mémoires de Guerre

Eitel-Friedrich Kentrat (1906 - 1974) est un officier de marine et commandant de U-Boot allemand lors de la Seconde Guerre mondiale. Il reçoit en 1941 la très convoitée Croix de chevalier de la Croix de fer.

Kentrat Eitel-Friedrich
Kentrat Eitel-Friedrich
Kentrat Eitel-Friedrich
Kentrat Eitel-Friedrich

Eitel-Friedrich Kentrat naît le 11 septembre 1906 à Stahlheim, aujourd'hui Amnéville en Lorraine. Il se destine très jeune à une carrière militaire et s'engage, comme marin, dans la Reichsmarine en octobre 1925. Doué, le jeune Kentrat suit une formation d'officier en 1928. Kentrat est promu Leutnant zur See en 1932, Oberleutnant zur See en 1934, puis Kapitänleutnant, en 1937. En tant que lieutenant de vaisseau, il sert d'abord sur le Hessen, puis sur le Deutschland et enfin sur le Schlesien. Il sert ensuite à Stralsund en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, de mai 1938 à septembre 1939. Kendrat embarque ensuite à bord du Pinguin, puis sur le croiseur Scharnhorst.

D'octobre 1939 à janvier 1940, le lieutenant de vaisseau Kentrat suit une formation spéciale d'officier sous-marinier. Il embarque immédiatement sur le U-25, un sous-marin de type I, construit en 1936. Affecté à la 1reU-Flotille, Kentrat commande le U-8 en mai et juin 1940, participant à la Bataille de l'Atlantique (1939-1945). Grièvement blessé à bord, Kentrat est hospitalisé à Esbjerg au Danemark. Il ne reprend un commandement qu'en octobre 1940 sur le U-743. Pour son action en missions, Kentrat reçoit la Croix de chevalier de la Croix de fer en décembre 1941. Le 23 mars 1942, Kentrat est affecté à terre dans les chantiers navals. En septembre 1942, Eitel-Friedrich Kentrat prend le commandement du U-196. À bord de ce navire, Kentrat est promu Korvettenkapitän, capitaine de corvette, le 1er janvier 1943, grade qu'il conservera jusqu'à la fin des hostilités. Eitel-Friedrich Kentrat quitte finalement le U-196 en septembre 1944 pour le Japon, où il est affecté à la base navale de Kōbe. Il sera fait prisonnier au Japon en 1945, avant d'être relâché en octobre 1947.

Au cours de ses missions, le commandant Kentrat a coulé huit navires, dont un navire de guerre, et en a endommagé deux autres. Il a effectué une des plus longues missions opérationnelles de la Seconde Guerre mondiale, avec le sous-marin U-196, ayant quitté Kiel le 13 mars 1943, et ne rejoignant la base sous-marine de Bordeaux que le 23 octobre 1943, soit 225 jours de mer. À son retour, il fut sévèrement critiqué par le Befehlshaber der U-Boote, chef des Forces sous-marines, pour ne pas avoir porté secours à temps au U-boot 197, le 20 août 1943. Avec "Ali" Cremer, Eitel-Friedrich Kentrat est l'un des rares commandants de sous-marin allemand de la Seconde Guerre mondiale à avoir survécu au conflit. Eitel-Friedrich Kentrat décéda le 9 janvier 1974 à Bad Schwartau, au nord de l'Allemagne.

Commandements

  • U-8 : 5.05.1940 - 7.06.1940 (1 mission de guerre)
  • U-74 : 31.10.1940 - 23.03.1942 (7 missions de guerre)
  • U-196 : 11.09.1942 - 21.09.1944 (2 missions de guerre)

Décorations

  • Eisernes Kreuz, 1re et 2e classes, le 13 avril 1941
  • U-Boot-Kriegsabzeichen (1939)
  • Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes, le 31 décembre 1941
  • U-Boot-Frontspange, le 20 septembre 1944

États de services

  • Fähnrich zur See, le 1er janvier 1930
  • Leutnant zur See, le 1er octobre 1932
  • Oberleutnant zur See, le 1er septembre 1934
  • Kapitänleutnant, le 1er juin 1937
  • Korvettenkapitän, le 1er janvier 1943

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article