Legrand Henri-André

Publié le par Mémoires de Guerre

Henri-André Legrand, ou André Legrand, de son vrai nom Henri-André Steigelmann, est un écrivain, scénariste, dialoguiste, producteur de cinéma français né le 10 février 1896 dans le 3e arrondissement de Paris et mort à Cannes le 15 août 1985. 

Legrand Henri-André

Carrière

Il commença sa carrière cinématographique au début des années 1920 à l'époque du cinéma muet. Il scénarisa jusqu'en 1971, essentiellement pour le cinéma français et parfois pour des réalisations étrangères telles que Ungarische Rhapsodie (Rapsodie hongroise), film allemand de 1954, plus connue sous le titre français de Les cloches n'ont pas sonné de Peter Berneis et André Haguet, ou encore Noche de tormenta (Nuit d'orage, 1955) film hispano-belge de Jaime de Mayora et Marcel Jauniaux.

En 1943, pour le film Tornavara de Jean Dréville, Henri André Legrand eut l'occasion de le coscénariser avec Charles Exbrayat et Jean-Paul Sartre. Frère du réalisateur Jean-René Legrand et fils de Charles Steigelmann, il s'est marié le 15 décembre 1944 avec l'actrice Lucienne Vigier (devenue Lucienne Legrand). En 1940, Henri-André Legrand publia Prisons nazies aux Éditions de France qui figurera sur la liste Otto

Filmographie

Producteur

  • 1955 : Milord l'Arsouille d'André Haguet
  • 1957 : La Roue de Maurice Delbez et André Haguet
  • 1957 : Fernand clochard de Pierre Chevalier
  • 1958 : Tabarin de Richard Pottier
  • 1964 : Nick Carter va tout casser d'Henri Decoin

Adaptateur

  • 1952 : Il est minuit, Docteur Schweitzer d'André Haguet avec pour acteurs Pierre Fresnay et Jeanne Moreau.

Scénariste et dialoguiste

Henri-André Legrand fut le scénariste et dialoguiste de près d'une quarantaine de films depuis le début des années 1920 jusqu'au début des années 1970.

  • 1922 : Esclave de Georges Monca et Rose Pansini
  • 1935 : Jonny, haute-couture de Serge de Poligny (scénariste)
  • 1936 : Le Chant du destin de Jean-René Legrand (coscénariste)
  • 1937 : Troïka sur la piste blanche de Jean Dréville (scénariste et dialoguiste)
  • 1938 : Alexis gentleman chauffeur de Max de Vaucorbeil (dialogue)
  • 1942 : Tornavara de Jean Dréville (coscénariste)
  • 1949 : L'Inconnu d'un soir de Max Neufeld et Hervé Bromberger
  • 1951 : L'Aiguille rouge de Emil-Edwin Reinert (scénariste)
  • 1952 : Procès au Vatican de André Haguet (scénariste et dialoguiste)
  • 1954 : Par ordre du tsar de André Haguet (scénariste)
  • 1960 : Colère froide de André Haguet et Jean-Paul Sassy (scénariste)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article