Moncada Tapia José Maria

Publié le par Roger Cousin

Moncada Tapia José MariaJosé María Moncada Tapia (né le 8 décembre 1870 à Masatepe et décédé le 23 février 1945, à Managua), était un enseignant, journaliste, militaire et homme politique nicaraguayen. IL a été président du Nicaragua de 1er janvier 1929 au 1er janvier 1933. Ses parents de condition modeste étaient d'origine hondurienne.

Le 11 novembre 1926 le conservateur Adolfo Diaz est président de la République et dispose du soutien des américains présents sur le sol du Nicaragua. Le général Moncada lutte, au côté de Juan Bautista Sacasa, contre Alfonso Diaz et les Marines. Le 4 mai 1927, Henry L. Stimson (secrétaire d'État des États-Unis) et José María Moncada signe à Tipitapa le pacte Black Thornquand mettant fin de la guerre civile. Seul le général Augusto Sandino s'y oppose et choisit la gérilla.

Le 1re janvier 1929, Moncada Tapia prend la présidence de l'État sous la protection des Marines des États-Unis alors que la guérilla s'intensifie dans les montagnes Segovia et que les américains commencent à former la Guardia national (Garde nationale).

Au cours de son mandat, Moncada fait construire le palais présidentiel La Loma dans la capitale Managua qui va subir de gros dommage causés par le tremblement de terre du mardi de Pâques, le 31 mars 1931. Les Marines appliquent la loi martiale, et utilisent de la dynamite pour empêcher la propagation des incendies. Juan Bautista Sacasa lui succède le 1re Janvier 1933. Le 23 Février, 1945 est Moncada décède à Managua. Il est enterré dans la rotonde réservée aux personnages illustres du cimetière occidental de la capitale.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article