Musumeci Pietro

Publié le par rodney42

Musumeci PietroPietro Musumeci était un général italien, vice-directeur du SISMI, l'agence de renseignement militaire. Il était également membre de la loge Propaganda Due (P2) (numéro 487 de la liste de Licio Gelli). Il aurait d'ailleurs été nommé à la tête du bureau de contrôle et de sécurité du SISMI, malgré le fait que bien d'autres pouvaient prétendre à ce poste, grâce à Licio Gelli.

Musumeci a été condamné en 1985, avec les agents du SISMI Francesco Pazienza et Giuseppe Belmonte (également membre de P2), pour association de malfaiteurs et détournement de fonds. Musumeci et Belmonte ont également été condamnés pour possession et transport d'explosifs. Ils ont notamment tenté de mener la justice sur des fausses pistes concernant l'attentat de Bologne de 1980, en simulant un autre attentat, en janvier 1981, sur le train Milan-Taranto.

Le colonel du SISMI Federigo Mannucci Benincasa, le grand-maître de P2, Licio Gelli, et Massimo Carminati , un membre des Noyaux armés révolutionnaires (NAR, néofasciste) qui était en contact avec Musumeci, furent également condamnés dans cette affaire.

Musumeci fut condamné à nouveau en 1988 dans le cadre du procès sur l'attentat de Bologne. La Cour suprême confirma la condamnation en 1995 à 8 ans et 5 mois de prison (en 1988, il avait été condamné à 10 ans). Une enquête parlementaire de 1984 inclut, parmi les irrégularités commises au SISMI, celles faites par le général Musumeci durant l'enlèvement de Ciro Cirillo en avril-juillet 1981, lors duquel non seulement le SISMI fit appel à la Camorra pour négocier avec les Brigades rouges, mais en plus divers agents obtinrent une large partie des fonds débloqués de façon secrète par la Démocratie chrétienne et des personnes privées pour obtenir la libération du gouverneur de Campanie.

Publié dans Espions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article