Amadou Jean

Publié le par Mémoires de Guerre

Jean Amadou est un humoriste, journaliste et écrivain français, né le 1er octobre 1929 à Lons-le-Saunier (Jura) et mort le 23 octobre 2011 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Chroniqueur radio, pamphlétaire, parfois acteur et de son propre aveu « cabot », il est également connu pour sa grande taille (1,93 m), occasion de jeux de mots pour les chansonniers des Deux-Ânes qui le qualifiaient de « Maître 93 ». 

Amadou Jean
Amadou Jean
Amadou Jean

Enfance et débuts

De son vrai nom Marius Amadou, il naît dans une famille radicale-socialiste originaire de l’Hérault. Son père, Ernest Amadou, est inspecteur des PTT. Après avoir débuté à Lyon au théâtre des Célestins, il monte à Paris espérant faire une carrière dramatique mais échoue au troisième tour du concours du Conservatoire. Il devient chansonnier — un mot qu'il n'aimait pas, se considérant plutôt comme « quelqu'un qui fait sourire », voire un « saltimbanque », « adepte de la mauvaise foi » - en 1958 au théâtre de Dix-Heures, puis au Don Camilo et à Bobino, tout en faisant du doublage de films comme Pain, amour, ainsi soit-il (1955). 

Carrière

En 1965, Jean Amadou présente avec Maurice Horgues l'émission Ce soir, on égratigne sur la première chaîne de l'ORTF. Avec Philippe Bouvard, il coproduit Samedi soir en 1972. Entre 1976 et 1981, il anime l'émission dominicale du début d'après-midi C'est pas sérieux sur TF1 en compagnie de Jean Bertho, Anne-Marie Carrière, Guy Piérauld, Jacques Mailhot, etc. Un différend l'oppose à Jean Bertho — il n'est pas d'accord avec ses prises de position publiques en faveur du candidat François Mitterrand avant l'élection présidentielle de 1981 — ce qui lui vaut d'être privé un temps de télévision peu après l'élection.

En 1983, il crée Le Bébête Show avec Stéphane Collaro et Jean Roucas sur TF1. Il y participera jusqu'à la fin, en septembre 1995. En 1985, il fait partie de l'équipe de l'émission Tournez manège !, émission produite par Jacques Antoine dans laquelle il interviewe des couples célèbres. Jean Amadou participe parallèlement à différentes émissions radiophoniques, notamment sur France Inter où il anime à partir de 1973 la tranche horaire du dimanche matin de L'Oreille en coin aux côtés de Maurice Horgues, Anne-Marie Carrière, Jacques Mailhot, Jean Bertho, etc.

Il est aussi commentateur pour France Inter et le quotidien L'Équipe du Tour de France, du tournoi des Cinq Nations et de la Coupe d'Europe de football. De 1987 à 1995, il co-anime les matinées d'Europe 1 avec Maryse Gildas (d'abord 8h40/11h, puis 9h/11h) avec au programme : son édito, la rediffusion du Bébète Show de la veille, les impostures de Jean-Yves Lafesse, un voyage à gagner, un invité quotidien et des chroniques. De 1995 à juin 2003, il tient une chronique matinale, d'abord quotidienne puis hebdomadaire, de deux à quatre minutes, sur toujours sur Europe 1.

Également à partir de 1995, il présente sur la scène du théâtre des Deux-Ânes un tour d'horizon politique satirique aux côtés notamment de ses complices Jacques Mailhot et Jean Bertho. Il participe également épisodiquement à La Revue de presse sur Paris Première. De 2003 à 2010, il est « sociétaire » des Grosses têtes de Philippe Bouvard sur RTL, émission à laquelle il avait déjà participé épisodiquement, en tant qu'invité lorsque l'un de ses livres paraissait. Amateur éclairé d'histoire contemporaine, il connaît tous les ministres et sous-secrétaires d'État de la IIIe et de la IVe République et était également un grand érudit de la guerre 1914-1918. Son humour, parfois grinçant, était teinté d'une grande culture ancrée à droite.

Vie privée

Marié en 1960 avec Jeannine Valette, il a une fille : Catherine. 

Décès

Il meurt le 23 octobre 2011 et ses obsèques sont célébrées le 27 octobre au crématorium du Père-Lachaise. 

Filmographie

Rôles et apparition
  • 1957 : Les Sorcières de Salem de Raymond Rouleau : Charlie Corey.
  • 1964 : Comment épouser un premier ministre de Michel Boisrond : un ami de Philippe
  • 1976 : L'Aile ou la Cuisse de Claude Zidi : le narrateur
  • 1979 : Les Givrés de Alain Jaspard : Le ministre
  • 1993 : Les Visiteurs : le narrateur
  • 1998 : Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2 : le narrateur

Télévision

  • 1960 : Elena de Philippe Ducrest
  • 1973 : L'éloignement Feuilleton TV en 30 épisodes de Jean-Pierre Desagnat : André Jacquemin, l’artisan peintre
  • 1977 : Appelez-moi docteur ou le médecin invisible Téléfilm de Jacques Rouland
Dialoguiste
  • 1990 : La belle anglaise : Une idée fixe de Jacques Besnard
Télévision
  • 1971 : Aubrac-City : Becker
Publicités
  • 1970 : Renault 12 : le vendeur

Publié dans Ecrivains, Journalistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article