Affaire des disparus de l'Isère

Publié le par Mémoires de Guerre

L'affaire des Disparus de l'Isère est le nom sous lequel ont été regroupées neuf ou douze affaires de disparition, de meurtre ou d'agression d'enfants survenues en Isère, entre 1980 et 1996. Trois seulement de ces affaires – qui sont elles-mêmes en réalité deux affaires distinctes – ont pu être résolues. 

Affaire des disparus de l'Isère

Liste des enfants

  1. Philippe Pignot, âgé de treize ans, disparu le 25 mai 1980 à La Morte-sur-Isère, n'a pas été retrouvé à ce jour ;
  2. Ludovic Janvier, âgé de six ans, disparu le 17 mars 1983 à Saint-Martin-d'Hères, n'a pas été retrouvé à ce jour ; l'enquête est en cours ;
  3. Grégory Dubrulle, âgé de sept ans, disparu le 9 juillet 1983 rue Adrien Ricard à Grenoble. Il reprend conscience le lendemain, gravement blessé à la tête, dans une décharge à Pommiers-la-Placette ; l'enquête est en cours ;
  4. Des ossements d'un enfant inconnu, mort depuis plusieurs années, retrouvés le 23 mai 1985 dans une grotte du Vercors ;
  5. Anissa Ouadi, âgée de cinq ans, disparue le 27 juin 1985 à Grenoble, retrouvée étranglée et noyée au barrage de Beauvoir treize jours plus tard ;
  6. Charazed Bendouiou, âgée de dix ans, disparue le 8 juillet 1987 dans le quartier Champ-Fleuri à Bourgoin-Jallieu, n'a pas été retrouvée à ce jour ; l'enquête est en cours ;
  7. Nathalie Boyer, âgée de quinze ans, disparue le 3 août 1988 à Villefontaine, retrouvée par un cheminot le 4 août égorgée sur un sentier près de la voie de chemin de fer à Saint-Quentin-Fallavier ;
  8. Fabrice Ladoux, âgé de douze ans, disparu le 13 janvier 1989 à Grenoble, retrouvé mort le 15 janvier 1989 dans un ravin à Quaix-en-Chartreuse, violé et blessé à la tête ;
  9. Rachid Bouzian (*), âgé de huit ans, disparu le 3 août 1990 devant l'immeuble HLM où il habite, à Échirolles. Il est retrouvé mort, dans un garage, le 5 août, roulé dans une couverture, violé et étranglé. Un voisin est appréhendé quelques jours plus tard ;
  10. Sarah Siad (*), âgée de six ans, disparue le 16 avril 1991 à Voreppe, retrouvée dans un bois, à 200 mètres de chez elle, étranglée ;
  11. Léo Balley, âgé de six ans, disparu le 19 juillet 1996 dans le massif du Taillefer, n'a pas été retrouvé à ce jour ;
  12. Saïda Berch (*), âgée de dix ans, disparue le 24 novembre 1996 à Voreppe. Elle est retrouvée le 26 novembre, au bord d’un canal, étranglée.

À ce jour, il y a donc au total : quatre enfants disparus, sept enfants retrouvés morts et un enfant rescapé. 

Enquêtes

Au printemps 2008, une cellule, baptisée « Mineurs 38 », regroupant plusieurs enquêteurs de la section de recherches de Grenoble aidés par des analystes criminels de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale, chargés de réétudier toutes ces affaires, est mise en place. 

Les affaires résolues (*)

  1. L'affaire Rachid Bouzian est résolue après l'arrestation le 21 août 1990 d'un voisin, Karim Katefi, qui dit avoir transporté le corps, et accuse son frère Kamel d'être l'auteur du crime. Reconnu coupable du crime, Karim Katefi est condamné à la prison à perpétuité.
  2. Les affaires Sarah Siad (1991) et Saïda Berch (1996) ont été résolues grâce à l'ADN. Le 25 juillet 2013, Georges Pouille (âgé de quinze ans au moment du premier des deux meurtres) est mis en examen après avoir été confondu suite à la comparaison entre les traces ADN relevées sur les lieux où ont été retrouvés les corps des deux fillettes avec celles recensées dans la base de données FNAEG, où les empreintes de l'individu en question avaient été répertoriées pour « conduite sous l'emprise de stupéfiants et défaut d'assurance »8. Georges Pouille est condamné le 11 mars 2016 à trente ans de réclusion pour le meurtre de Saïda Berch, et le 12 juillet 2016, il est condamné à treize ans de réclusion pour le meurtre de Sarah Siad.

Publié dans Banditisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article