Blumentritt Gunther

Publié le par Mémoires de Guerre

Günther Blumentritt (10 février 1897, 12 octobre 1967) est un général allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, il a contribué à la planification de l'invasion de la Pologne en 1939, il a été actif pendant toute la durée de la guerre, principalement sur le front de l'Ouest. Après la guerre, il a été appelé comme témoin au procès de Nuremberg, mais n'a jamais témoigné.

Blumentritt Gunther
Blumentritt Gunther

Né à Munich, Blumentritt sert dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale sur le front de l'Est en Prusse. Pendant la période d'entre-deux-guerres, il sert sous les ordres de Wilhelm Ritter von Leeb aux côtés de son ami, Erich von Manstein. En 1939, Blumentritt est colonel et chef des opérations sous les ordres du général Gerd von Rundstedt dans le groupe d'armées Sud, alors que von Manstein est le chef d'état-major de Rundstedt. Blumentritt et von Manstein développent ensemble un plan opérationnel pour l'invasion de la Pologne, désigné sous le nom d'opération Fall Weiss.

En 1940, Blumentritt participe également à la Bataille de France et l'année suivante, sous les ordres du général Günther von Kluge, il devient chef d'état-major de la 4e armée allemande. En 1941, Blumentritt, alors général, est impliqué malgré son opposition à l'invasion de l'Union soviétique. Il revient en Allemagne en 1942 en tant que chef du service des opérations dans l'OKH. En 1942, on demande au général Blumentritt de visiter le front de l'Est. Il suggère ensuite au Haut commandement le retrait des Allemands de Stalingrad. Hitler rejette cette suggestion.

En 1944, Blumentritt est impliqué dans le complot du 20 juillet 1944 contre Adolf Hitler visant à l'assassiner. À cette époque il est chef d'état-major du feld-maréchal Gerd von Rundstedt, commandant en chef de l'Ouest. Le complot est un échec et plusieurs officiers allemands sont arrêtés. Blumentritt est relevé de ses fonctions, mais Hitler ne le croit pas coupable, Blumentritt reprend alors du service en tant que commandant du 12e corps SS. Lors du débarquement de Normandie en 1944, Blumentritt et ses hommes sont repoussés par les troupes britanniques du 30e corps sous les ordres du général de corps d'armée Brian Horrocks.

En septembre 1944, il reçoit le commandement du 12e corps SS. Au terme de l'opération Blackcock, il est nommé commandant de la 25e armée. En mars 1945, Blumentritt assume brièvement le commandement de la 1e armée de parachutistes puis commande le groupe d'armées Blumentritt. On lui décerne la Croix de chevalier pour service rendu. Blumentritt est capturé par les Britanniques le 1er juin 1945 à Schleswig-Holstein. Il est interné dans un camp de prisonniers de guerre britannique le 1er décembre 1945 et est transféré dans un camp américain le 6 novembre 1945, il y reste jusqu'au 1er janvier 1948. Il meurt le 12 octobre 1967 à Munich.

Décorations

  • Croix de fer (1914), 2e Classe, 1re Classe
  • Croix d'honneur de Schwarzburg 3e Classe avec glaives le 3 janvier 1915
  • Croix de chevalier de l'Ordre de Hohenzollern avec Glaives le 7 juillet 1918
  • Insigne des blessés, en Noir en août 1918
  • Agrafe de la Croix de fer (1939), 2e Classe, 1re Classe
  • Croix allemande en Or le 26 janvier 1942
  • Médaille du Front de l'Est 1941/42 le 7 août 1942
  • Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuille de chêne
  • Croix de chevalier le 13 septembre 1944 en tant que General der Infanterie et chef d'état-major du Heeresgruppe D
  • 741e feuilles de chêne le 18 février 1945 en tant que General der Infanterie et commandant de la 25. Armee

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article