Harvey Lilian

Publié le par Mémoires de Guerre

Lilian Harvey, de son vrai nom Lilian Helen Muriel Pape, née à Hornsey (nord de Londres) le 19 janvier 1906, et morte le 27 juillet 1968 à Antibes en France, est une actrice et une chanteuse anglo-allemande. 

Harvey Lilian
Harvey Lilian
Harvey Lilian
Harvey Lilian
Harvey Lilian

Une artiste de l'entre-deux-guerres

Sa mère est anglaise et son père est un homme d'affaires allemand ; son frère est le directeur de la photographie Walter J. Harvey. Ses parents se trouvant à Berlin lorsque éclate la Première Guerre mondiale, elle ne peut retourner en Angleterre, et est envoyée chez une tante à Soleure, en Suisse. En 1923, elle entreprend des études de danse et de chant, et apparaît dans plusieurs films de l'époque. Elle obtient son premier rôle important en 1925, avec le film Leidenschaft.

Puisqu'elle est chanteuse et polyglotte, sa carrière survit très bien à l'arrivée du cinéma parlant et même décolle véritablement. Elle rencontre un énorme succès en 1930 avec Le Chemin du paradis, première comédie musicale du cinéma allemand, tournée par Wilhelm Thiele. L'œuvre est interdite à partir de 1937, à cause des origines juives du réalisateur et de certains membres de l'équipe du film. De plus, en duo avec le chanteur Henri Garat, la jeune artiste à la longue chevelure bouclée si caractéristique chante Les Chemins du paradis.

Ce succès enregistré et durable la propulse au rang de vedette de la chanson. En 1931, son film franco-allemand Le congrès s'amuse réalisé par Erik Charell est un des plus grands succès de l'année dans les salles françaises. En 1932, La Fille et le Garçon, Quick et Un rêve blond sont également de gros succès commerciaux en France et en Belgique, lui assurant une belle notoriété : ainsi, en 1934, Lilian Harvey est la vedette à la mode, influençant la coiffure soigneusement bouclée et les poses choisies des élégantes jeunes femmes.

Fin de carrière

La carrière de Lilian Harvey décline tout doucement. Elle est chassée d'Allemagne par les nazis qui confisquent sa fortune (dont elle récupérera une partie par la suite). Un cancer la marque physiquement, ce qui lui vaut des commentaires désobligeants lorsque dans les années 50 elle remonte (sur fonds propres) sur scène avec Henry Garat (pour aider celui-ci qui vivait de l'Assistance publique). 

Filmographie

  • 1925 : Der Fluch de Robert Land : Ruth
  • 1925 : Leidenschaft (en) de Richard Eichberg : Hella von Gilsa
  • 1925 : Liebe und Trompetenblasen de Richard Eichberg : Comtesse Maria Charlotte
  • 1925 : Die Kleine vom Bummel de Richard Eichberg : La « petite »
  • 1926 : Vater werden ist nicht schwer: Harriet
  • 1926 : Die Keusche Susanne : Jacqueline
  • 1926 : Prinzessin Trulala : Princesse Trulala
  • 1927 : Eheferien : Hella
  • 1927 : Die tolle Lola : La danseuse Tilly Schneider ou Lola Cornero
  • 1928 : Du sollst nicht stehlen : Lotte
  • 1929 : Wenn du einmal dein Herz verschenkst
  • 1929 : Adieu Mascotte : Mascotte
  • 1929 : Rund um die Liebe
  • 1929 : Ihr dunkler Punkt : Lilian von Trucks/Yvette
  • 1930 : Le Cambrioleur (Einbrecher) : Reneé
  • 1930 : The Temporary Widow : Kitty Kellermann
  • 1930 : Le Chemin du paradis (Die Drei von der Tankstelle), de Wilhelm Thiele : Lilian Cossmann
  • 1930 : Hokuspokus : Kitty Kellermann
  • 1930 : Valse d'amour (Liebeswalzer) : Princesse Eva
  • 1931 : Le congrès s'amuse (Der Kongreß tanzt), d'Erik Charell et Jean Boyer : Christel Weinzinger
  • 1931 : Calais-Douvres (Nie wieder Liebe) : Gladys O'Halloran
  • 1931 : Princesse, à vos ordres : La princesse Marie-Christine
  • 1931 : La Fille et le Garçon : Jenny Berger/Ria bella
  • 1932 : Zwei Herzen und ein Schlag : Jenny Müller
  • 1932 : Quick : Eva Prätorius
  • 1932 : Un rêve blond (Ein blonder Traum) : Joujou
  • 1933 : I Am Suzanne! : Suzanne
  • 1933 : La Quarante chevaux du roi ou La 40 CV du roi (My Lips Betray) : Lili Wieler
  • 1933 : Moi et l'impératrice (Ich und die Kaiserin) : Juliette
  • 1936 : Glückskinder, Les Gais Lurons : Ann Garden
  • 1937 : Fanny Elssler : Fanny Elssler
  • 1937 : Les Sept Gifles (Sieben Ohrfeigen)
  • 1937 : Laissez faire les femmes (Glückskinder)
  • 1938 : Capriccio
  • 1939 : Frau am Steuer : Maria Kelemen
  • 1939 : Castelli in aria (Ins blaue Leben) : Annie Wagner, dite 'Mimì'
  • 1940 : Miquette : Miquette Grandier
  • 1940 : Sérénade, de Jean Boyer : Margaret Brenton

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article