Kiefer Hans

Publié le par Mémoires de Guerre

Hans Josef Kieffer (1900-1947) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, le numéro 2 de la Gestapo en France. 

Kiefer Hans

Carrière

Hans Kieffer naît le 4 décembre 1900 à Offenbourg (Grand-duché de Bade). Il est policier professionnel à Karlsruhe. En 1940, il vient à Paris avec le deuxième Kommando SD. Il devient l’adjoint du SS-Sturmbannführer Karl Bömelburg, qui est responsable de la Gestapo en France. Sa secrétaire et maîtresse, Käte Goldmann, est aussi son bras droit. Ses services sont situés successivement au 11, rue des Saussaies, puis, en février 1943, au 84, avenue Foch.

Chargé particulièrement de la lutte contre la Résistance, il provoque l'effondrement de nombreux réseaux du Special Operations Executive (SOE) britannique. En utilisant des émetteurs radio clandestins récupérés lors des arrestations, il organise des Funkspiele (jeux radio) destinés à provoquer de nouveaux envois d'armes parachutées (aussitôt récupérées) et de nouvelles arrivées d'agents secrets britanniques (aussitôt arrêtés et déportés). Pour cela, il est aidé par Josef Götz et Josef Placke.

Jugement et décès

Il est condamné à mort par un tribunal militaire britannique le 7 mars 1947 à Wuppertal, et pendu le 26 juin 1947 à la prison de Hamelin en Basse-Saxe (cette prison servit aux forces d'occupation britanniques pour y interner des criminels de guerre. Outre Kieffer, plusieurs autres y furent pendus comme Irma Grese et Josef Kramer). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article