Reinhardt Georg-Hans

Publié le par Roger Cousin

Georg-Hans Reinhardt (1er mars 1887 – 23 novembre 1963) est un général allemand de la Seconde Guerre mondiale

Reinhardt Georg-HansReinhardt Georg-Hans

Reinhardt est né à Bautzen en Saxe. Il combattit durant la Première Guerre mondiale dans un régiment d'infanterie. En février 1934, il fut promu Oberst (colonel) et dès 1937 Generalmajor (général de division) de l'armée allemande. Il s'illustre dans la campagne de Pologne en septembre 1939. Il commande la 4e division panzer. Il reçoit la Croix de chevalier de la croix de fer et est promu lieutenant général. Il s'illustre de nouveau lors de la campagne de France en mai et juin 1940 où ses raids à travers les Ardennes jusqu'à la Manche lui valent d'être nommé General der Panzertruppen. Il reste un temps stationné à l'ouest dans la perspective d'une invasion de la Grande-Bretagne.

En juin 1941, il est envoyé sur le front de l'Est où il prend le commandement du 41e corps d'armée en Russie. Il mène des attaques jusqu'à Léningrad. Le 5 octobre 1941, il prend le commandement du 3ème Groupe de Panzer, qui devint la 3ème Armée de Panzer à partir de 1942. Le 1er janvier 1942, Reinhardt fut promu au grade de Generaloberst, et, le 17 février de la même année, il fut décoré des feuilles de chêne pour sa croix de chevalier pour ses efforts défensifs lors les contre-attaques soviétiques de l'hiver 1941/42. Avec son armée, il forma le flanc nord du groupe d'armées centre en 1942 et 1943, dans la région située au nord de Smolensk et il y mena avec succès des combats défensifs durant l'hiver 1943/44. Il obtint pour ces actions les glaives pour sa croix de chevalier le 26 mai 1944.

Au cours de 1944, il mène des opérations défensives lors du repli des forces allemandes, alors très affaiblies, de Russie jusqu'en Prusse-Orientale. Le 16 août 1944, il devient commandant en chef du groupe d'armées Centre plus tard connu sous le nom de groupe d'Armée Nord. Il combat alors défensivement en Pologne et en Prusse-Orientale. Il est relevé de son commandement après des différences d'appréciation avec Hitler, notamment à propos de l'encerclement d'Heiligenbeil, et il est brièvement retiré du service actif au début de 1945.

Arrêté par l'armée américaine en juin 1945, il est jugé lors du procès du Haut Commandement militaire à Nuremberg pour crimes de guerre (meurtres et mauvais traitement des prisonniers de guerre) et crimes contre l'humanité (meurtres, déportations et prises d'otage de populations civiles) où il plaide non coupable. Il est condamné à 15 ans de prison mais est relâché dès 1952. Il fut décoré de la Grande croix du mérite de la République fédérale d'Allemagne en 1962.

Décorations

  • Croix de fer (1914) 2e classe (14 septembre 1914) et 1re classe (8 août 1915)
  • Croix de chevalier de l'Ordre de Hohenzollern avec épées
  • Ordre militaire de Saint-Henri
  • Croix d'honneur
  • Médaille des Sudètes avec barrette du château de Prague
  • Croix de fer (1939) 2e classe (21 septembre 1939) et 1re classe (2 octobre 1939)
  • Insigne des blessés (1939) en noir
  • Médaille du Front de l'Est
  • Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et épées, Croix de chevalier le 27 octobre 1939 en tant que Generalleutnant et commandant de la 4. Panzer-Division, 73es feuilles de chêne le 17 février 1942 en tant que General der Panzertruppen et commandant du 3. Panzergruppe, 68es épées le 26 mai 1944 en tant que Generaloberst et commandant de la 3. Panzer-Armee
  • Mentionné trois fois dans la revue Wehrmachtbericht (18 octobre 1941, 19 octobre 1941 et 21 janvier 1944)
  • Commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (24 novembre 1962)

 

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article